L'argent qui fait des petits en dormant ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

4409333264_5630aba533.jpg

Un olibrius nommé Mitterrand nous avait informé, émerveillé, de la chose. Eh bien, c'est tout faux ! L'argent ne se crée pas de lui-même. Ce n'est pas la beauté intime de la Bourse qui fait les profits. Tout comme ce n'est pas l'aura unique de la terre qui génère les bénéfices de la rente foncière. Encore moins le charisme des rentiers inertes que rend la rente rentable…à moins que le mot rentable ne soit que le descriptif premier de la rente …rien n'est vrai dans tout cela. L'argent ne se multiplie pas en dormant.

 

Ni même en restant éveillé. C'est un parasite complet. Un pique-assiette, un pillard. Il vit sur le dos de. Tout en lui n'est que produits dérivés de 2 sources premières…la seule chose qui donne tellement plus qu'il ne reçoit ? Qui dépense toujours moins qu'il ne produit ? Mais c'est bien sût Docteur Marx c'est le TRAVAIL…et la Bourse et le foncier et la rente ne vivent que sur le travail d'autrui extorqué de force. La dette de la Société envers le travail vient de faire basculer toute la richesse du bon côté des choses…Oui c'est la Nature, aussi, qui offre tout gratuitement et des arriérés, surgis de leurs boites malsaines, osent toujours brailler (malades proches du HP !) que "c'est à eux ! c'est à eux ! tout est à eux! "…et, comme disait leur soi-disant maître à penser, en un slogan unificateur "tout pour moi et rien pour les autres !'"…ce qui reste bien la preuve juridique qu'aucun grand esprit n'a jamais fondé le vandalisme capitalisme et que, pire, tous les grands esprits sont vraiment contre son existence de grand voyou !!!

 

En exigeant des retours sur investissements de 15 % avec une croissance 10 fois moindre, les actionnaires ont bien viré à ce que Karl Marx nommait "la pure escroquerie du capitalisme"…ils n'osent, peut-être, pas bramer "je vis sur le dos du travail des autres (ce rapt direct de 13,5 % sur l'argent et le travail d'autrui !), je suis pire qu'un bandit puisque je martèle que c'est moi qui crée cette richesse (alors que toutes les statistiques sérieuses montrent juste + 0,50 % de "création de richesses" par la Bourse depuis 100 ans), etc…oui oui je suis un drogué au "fétichisme de la valeur créatrice de valeur"…je suis bien une espèce de fou qui goberait la multiplication biblique des actions comme celle des pains, etc…

 

Ils/ elles n'osent, peut-être, pas le beugler – mais nous le faisons pour eux…ainsi que d'éclaircir tout le débat de fond…l'avenir d'un tel capitalisme …ne peut être que :

 

1 ) - La prison très ferme – et "les nouveaux flics" qui vont débouler afin d'y arriver…

2 ) - Ou la mise sous curatelle renforcée avec traitement psychiatrique de fond…

 

            Non mais, enfin…L'argent qui fait des petits en dormant !!!

   Même un homme préhistorique aurait eu honte de penser de telles absurdités !!!

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans economie et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article