L’argent rétrécit le regard

Publié le par imagiter.over-blog.com

6871924459_6a78aae591.jpg

Enferme dans un sordide tunnel sans issue. Voyons-le pratiquement. Nous avons rassemblé nos diverses observations. Ainsi, une femme libraire, donc supposée d'esprit délié, lorsqu'il lui est proposé d'amener des documents du SEL (Système d'échange local), en vue d'une animation possible, s'écrie "mais je suis soumise au prix unique"…ne pouvant rien projeter sur les autres que le tout vendre. Vous ne démarchez que dans ce sens. RIEN ne vaut des efforts hormis d'entasser de l'or. Or, là, il s'agissait dans le cadre de "rencontres avec", de partager des documents inédits – ce qui, pour son compte, lui aurait amené une clientèle inhabituelle. Ce mauvais départ, la disqualifiant quelque peu, notre diplomatie habituelle n'a pu que reporter à un vous réfléchirez – ce qui, même pas 15 ans plus tôt, n'aurait pas amené à ce très grave défaut de compréhension… Cette vision aliénée et complètement hors réel (du tout le monde, obligatoirement, est formaté fric!)– lorsque Max Weber a démontré que le capitalisme n'a pu émerger que parce qu'il existait nombre de mentalités tout à fait étrangères à lui (désintéressements, amour du travail bien fait, amour de la pensée, collectivisations sociales, entraides élaborées, etc ) dont les présences, avec "l'accumulation primitive", ont été déterminantes. Aujourd'hui, va-t-il disparaître d'avoir éliminé, irréalisme de la terre brûlée, folie de tuer la poule aux œufs d'or, toutes ces mentalités – comme non signifiantes ?

 

On le dirait bien…d'autres contacts avec les milieux de l'édition - prouvent une acculturation galopante. Ils/ elles prennent l'écume imagée pour la valeur substantielle. A la limite, ils voudraient acheter sans cesse…de l'argent. Des livres dont chaque page serait billet de banques. Pour l'art, nous avons aussi pu observer la même perte du sens des vraies valeurs…La valeur est une valence mathématique bien plus significative qu'un total comptable…chaque jour, le sens de la "valeur" intrinsèque d'un écrit ou d'une œuvre – ce qu'il apporte par lui-même - s'égare et se perd. Des êtres aux talents incroyables sont, si stupidement (et, même au sens comptable, tout le monde est perdant !), écartés…Au sens caricatural, ils ne savent plus du tout lire. Déchiffrer oui ânonner – mais pas porter en soi la trajectoire future de chaque phrase, sentir tout le chemin concret qu'il faut avoir parcouru pour savoir dure telle pensée ou ressenti. Bref, ces éditeurs ne savent plus lire (paroles d'un "lecteur" désabusé), ces marchands d'art ont fini d'être artistes : au sens le plus puissant, ils n'y comprennent plus rien…Entassez une construction d'articles de presse plus ou moins achetés, de chiffres etc de flatteries – posez, à côté, sans rien d'autre, une œuvre nue – immanquablement, la construction truquée l'emportera…

 

Pour les livres c'est pire. C'est la machine marketing, supposée ne manquer aucun génie, qui ne sachant que reconnaître le conforme, l'identique à son modèle programmé, va justement, rejeter tout ce qui sort du cadre, qui n'est pas conforme, imprévisible, inattendu, hors normes, qui ne ressemble à strictement rien de toutes les données d'hier, mais qui n'est que du futur – bref, le génie…soit, comme prédisait si impeccablement Gilles Deleuze, il y a bientôt 40 ans (quels gâchis depuis) la machine à évincer tous les génies. Résultats prouvés – ils/ elles semblent bien tous empêché(e)s. Or, le marketing a tout faux dans le domaine de la pensée – c'est l'offre qui crée la demande. Dans les époques bénies des années 1950- 1970, même si les éditeurs n'en voulaient pas, les pouvoirs et les médias non plus – les nouveaux écrivains ont bien provoqué des demandes massives grâce à l'émergence de leur offre…Tout ce qui est CONTENU n'obéit pas vraiment aux diktats commerciaux qui, à l'évidence, n'y comprennent rien…où l'offre peut actuelle se faire connaître ? Nous manquent tant mêmes ceux que l'on ne connaît pas mais que nos sensibilités savent…qu'ils doivent bien exister !!!

 

Dans les milieux médiatiques, de même, la perte des grands journalistes, avec leurs nécessaires esprits d'indépendance et d'interrogation permanente, les a fait chasser, Black list – leur perte semble irréparable. Le journalisme n'est pas un consensus où tout le monde se précipite sur le même lambeau d'info restreinte (en détruisant même, par ce piétinement insensé, la mince parcelle de vrai qui s'y trouve) - mais bien une immense investigation qui faisait des grands reporters là où n'avons plus que des petits recopieurs. Mêmes désastres dans la musique, où toutes les radicales nouveautés (qui alimentent encore 20 ans et plus après toute la veine – et qui sont toutes "passées" malgré tous les pouvoirs en place) sont désormais impossibles par l'extravagante fermeture d'esprit des "partenaires" (musicien-ne-s aux cerveaux niqués se tirant des balles dans leurs (nos) pieds et commerciaux plus que fermés)…oui c'est insupportable tout ce mixage unique qui salit la planète, le mixage change mais c'est le même sur la planète du fric, lequel se recopient, à vomir, les clones. Non, ça sert à rien cet étalage du même partout - qu'à abrutir. Pendant ce temps, d'extraordinaires musicien-ne-s de pays pauvres (même ici!) restent inentendus. La perte COLLECTIVE est colossale !!!

 

Quels que soient les milieux – et nous en parcourons beaucoup – le même rétrécissement des regards, la même absence de lueur dans les regards éteints, en général, toujours plus abrutis, la même incompréhension générale de tout ce qui constitue la richesse de la vraie vie, quotidienne vie….les héros des expériences existentielles restent inaperçus: tout de même s'envoler comme un oiseau c'est 1 milliard de fois plus fort que d'enfiler un vêtement ? Le bonheur qui est une construction mentale (avoir les "bonnes" pensées ET savoir parler à son corps comme de l'écouter) remplacé par le vide de pilules, d'acheter des gadgets pour se…développer personnellement (déjà, là, au départ, plus rien de personnel que ces produits non personnalisés – alors à l'arrivée ?)…Bref, une infantilisation massive qui se déploie trop dans les irréalités les plus flagrantes…qu'une simple conversation d'adultes pourrait aider à inverser…

 

Mais elles/ ils fuient, tels des dératés, toute vraie discussion – ce joyau qui peut vous amener dans des terres aux trésors inconnus ! Or, la réalité est ainsi faite (tout autour de nous nous est offert gratuitement par la Nature) que, très souvent, ce sont les solutions gratuites, qui ne coûtent pas un kopeck, qui restent les meilleures. Développement personnel pareil que le reste…

 

Encore – l'anormal contact avec des surdoués traités tels des…sous-doués, des handicapés, des malades, des anormaux, de misérables malheureux…tout le monde leur semble si supérieur: elles/ils n'ont que le droit de rester des animaux de foire à battre des records débiles, à l'intérieur…d'un cadre de pensée dont la logique veut qu'ils transmutent et les transforment, tout au contraire. Un surdoué, dans la pensée, est la limite des plus grands progrès. C'est donc à lui de nous apprendre son cadre – pas à nous de lui imposer le nôtre. Ainsi – 1 million d'adultes (et plus puisque le coming out n'est pas fini) n'ont JAMAIS été repérés (ni à l'école, ni dans les formations, ni au travail – nous avons tant de témoignages) comme surdoués…fiasco complet du système ? Non, il s'enfonce dans sa folie suicidaire…dans les concours les meilleurs sont refusés (trop d'esprit critique), …mais éditions, médias, musiques, etc – partout les mêmes destructions  anormales des meilleurs d'entre nous – la médiocrité de cœur et d'esprit vautrée doit triompher. Or qu'est qui a grillé le cerveau de ces médiocres qui parlent à des surdoués comme si ceux- ci étaient des arriérés mentaux ? On ne peut comprendre que ce à quoi on a réfléchi ou que l'ion a ressenti- déjà !!! N'est-ce pas cet argent fou qui rend fou ?

 

Cet argent qui rétrécit tant le regard – qu'il soit si difficile de l'expliquer ?

 

Donc nous avons, en 2012, de vrais génies (écartés de la misère du tout fric), des surdoués (empêchés de faire leur travail de transformer TOUS les cadres mentaux), des êtres ayant vécu des expériences existentielles hors du commun (censurés au delà du raisonnable – alors qu'ils sont prévus pour nous apprendre à changer de civilisation)…dans les médias ne "passent" plus aucun grand scientifique, plus de vrai écrivain, plus de penseur de fond, plus d'esprit de synthèses, etc –…COMMENT POURRONS- NOUS NOUS EN SORTIR SANS EUX ?

 

Tellement l'argent rétrécit le regard ? Au moins 80 % de tout ce qui est possible à la société, en 2012- est raté par la population, d'après nos sources surdouées et géniales…sauf pour eux, mais pas dans les meilleures des conditions possibles. Loin s'en faut…

 

Notre blog du 5 Juin 2012 "Lorsque même la recherche décline" montre à quel point  le regard trop rétréci par l'argent met toute la civilisation en danger. L'argent n'est plus émancipateur, libérateur, progressiste, bienfaiteur – c'est un voyou complet, qui ne sait plus que détruire, et que rien ne semble plus raisonner…Encore blog du 5 Juin 2012 "Management - Le meilleur passe à la trappe ?" illustre cette déchéance…

 

                        A-t-il vraiment contaminé tout le monde, cet argent malade ?

 

                                   Seuls des êtres désintéressés nous en sortiront !!!

 

…vous pouvez, par contre, vous en complètement guérir de cet argent fou, oui répondre à l'essentiel tel "pourquoi seuls les losers goûtent à la vraie paix, à la douceur et sérénité ?" ou bien vous rapprocher, direct, du "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation). Comme de l'ensemble de ses quelques techniques…dont quelques unes de nos plus récentes, sur ce blog : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "S'empreint d'embruns", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!", Quelles formations ont suivi les transformations ?","Vous est-il arrivé de regarder votre estomac ?", "Les points d'appui ?", "Rideau d'eau", "Détectivé ?", "Quand naissons -nous ?", "Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "… intelligentil", "Tant d'instants ?", "Elle excelle", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Empreintes", "Un regard pour autrui", "Rendons le futur plus fort", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé""Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", " Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!", "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes. Aussi, "Comment le développement personnel tourne au savoir- faire révolutionnaire ?" du 9 juin 2011…Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, e tc…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans sociéte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lejournaldepersonne 06/06/2012 12:17

bien dit - le regard aveugle du tout argent rétrécit vraiment la vie...bonne nouvelle les français-e-s ne "croient" plus à la Bourse - bon boulot des blogs...
reste à contraindre la BCE à se mettre au service de Etats - comme la Fed aux USA - c'est la BCE l'aliment principal de "la" dette, ..!

imagiter.over-blog.com 06/06/2012 17:55



Salut


 


Bon la Fed c'est pas vraiment un modèle à suivre – voir Michaël Lewis – Le casse du siècle, The big short, septembre 2010


Mais, sinon, on suit votre démonstration: comme les européens "croient" toujours moins à la Bourse (les "marchés" c'est surtout les banques!)…logique que suive
la BCE et, qu'en priorité, elle serve les états à des taux "normaux"(eh oui!) et ne les abandonne pas, anticonstitutionnellement, aux taux d'usuriers (donc illégaux) des marchés. Ce qui augmente
les déficits, vole l'argent des contribuables, grossit la dette et vit sur le dos de ces petits qui toujours trinquent…nous avons foutu K.O . les marchés, concentrons nous sur contraindre la BCE
à servir les pays.


Merci à tous


 



Miche 06/06/2012 07:21

L'argent ne devrait être qu'un "outil" d'échange, hors il est devenu un "outil" de capitalisation...
Il devait faciliter la vie, et voilà !!!!
o)))

imagiter.over-blog.com 06/06/2012 17:56



excellent - nous allons tout faire pour...