L'énorme escroquerie de l'Economie ? (3/3)

Publié le par imagiter.over-blog.com

6966872688_0790bf362e.jpg

3 ème partie --- Comment ça peut marcher ?

 

Trop de faits essentiels écartés, trop d'impacts massifs dissimulés, aucun sens de la hiérarchie des faits, la perte de tout sens de la causalité, etc – aboutissent à ce que cette Economie là n'est qu'une affabulation, une claire escroquerie venant du sommet, une aberration anti-logique, une fumisterie de grand standing (assis)…L'avantage de l'époque est que concentration massive de gros mensonges il devient plus facile (même si plus douloureux physiquement) de dénouer le sac à mensonges…

 

Hiérarchie exacte des impacts:

 

-  la spéculation (changes, matières premières, risques et titres, etc) représente chaque jour 2 fois le budget ANNUEL de la France. Chaque jour 2 budgets annuels. Clair que son impact est essentiel, primordial, décisif. TOUS LES DESORDRES MONDIAUX VIENNENT principalement D'ELLE. Faut donc être fou enragé que de ne pas stopper cette ineptie. Chaque jour le grand banditisme de la "spéculation" (rappelons aux avocats 1789 qu'il est facile le réquisitoire "toute spéculation est illégale donc…" !!!) pèse tellement plus que n'importe quel bas salaire, que n'importe quel pauvre "qui trinque toujours" et lui seul, que tout salarié du public face aux filous capitalistes si archaïques à s'accrocher (antisocialement) à leurs droits non acquis…Clair ?

Le chiffre d'affaires annuel du Commerce c'est, au moins, 1,5 le budget national. Cela dépasse les 2 000 milliards.. Et cela n'aurait aucune conséquence, aucun impact ? Qui vit dans des contes de fées ? Qui est fou, qui est utopiste ? L'angélisme égaré du Monde mondain, vous connaissez ? Oui plus que marre, par exemple, des angélistes du mondain Le Monde qui pigent rien de rien à la réalité Globale !!!

Que les 2 plus riches du monde aient tout autant que TOUTE l'Afrique subsaharienne, que l'Afrique noire – voici qui n'a évidemment aucun impact. Les délires du sommet ont dépassé toutes les limites de toutes les décences possibles. Vous ne trouvez pas qu'ils se vautrent un peu trop sur autrui ?

Les banques (dans Punir les banques sur ce blog!!!) qui se permettent de s'attaquer à des états (ce seraient des Mesrine à la puissance un milliard de fois plus alors ?) et devraient être, immédiatement, annihilées pour haute trahison (et tant d'autres chefs d'accusation!) n'ont évidemment aucune conséquence sur rien…A-t-on déjà vu de telles "élites" (sic) qui se délitent plus vite que leur ombre ? 

-  les beaucoup trop HAUTS revenus…Qui ne "reviennent" donc jamais dans le circuit collectif, dans le travail commun "seul vrai créateur de richesses que le travail" (la finance, non, ce serait plutôt "parasitisme" non ?)…La création de billets de BANQUE à qui cela rapporte exactement ? Les 600 000 % de bénéfices à qui ? soit 0,08 € de coût pour 500 € à qui ? Pas aux états dits souverains ? Et donc comme l'a dit Albert Jacquard (dans l'insonorisation générale!) " ça n'a pas de sens un état endetté ! envers qui, envers "sa" monnaie ? Et, en effet, s'il "touche" les 600 000 % de bénéfs comment peut-il être endetté ? Aussi débile, malsain, voyou et cancre que de noter sur les fiches de salaires étatiques "charges patronale" à qui verse-t-il ces "charges" (qui n'en sont que pour les salariés "toujours escroqués par le système" avouent les économistes de pointe (voués à devenir marteaux?) !!!) ?

 

Hiérarchie précise des solutions:

 

Donc rien ne marche, rien ne fonctionne dans le charabia que nous servent les médias fous. Que relaient les discours politiques trop puérils. Nous, nous rétablissons le SERIEUX dans tout ce chaos bestialement infantile…

 

Les vrais imputations : en Justice ça se dit "coupables ET responsables"…Nous le disons aussi…

 

Le système c'est d'un côté " ce sont toujours les petits qui trinquent " et il fait TOUT pour que ceci se poursuive intact…Dans sa déchéance absolue, il n'use de cet apitoiement hypocrite (ce sont toujours les petits qui trinquent) que pour dénigrer tous les êtres honnêtes qui veulent que les prédations cessent. Et surtout pas pour abolir cette hurlante injustice. Et, puis, les hyper SPOLIES, les arnaqués de partout (les salariés)…Qui PAIENT tout deux fois, au moins, (les publiques fiscalités directes et indirectes les pompent le plus!) et par le Privé et son "système de rotations"  (exemple de la carambistouille des supermarchés qui ne paient qu'à 60 jours usant de "votre" argent pour payer "ses" factures et "avec les intérêts" qui "auraient dû vous revenir" vous "rembourse" (sic) une partie de la dette)…Les finances privées "exploitent" à fond "votre" compte bancaire: vérifiez si vous ne voulez le croire…

 

DONC

les "responsables" ne peuvent en aucun cas être les bas salaires, le Smic (très illégal car pas indexé à la "vraie" croissance, d'ailleurs!), les prestations sociales (qu'une étude a prouvé profiter "d'abord" aux plus riches!), l'état Providence (très "détourné" par les trop riches qui osent cracher, ensuite, sur cette poule aux œufs d'or!),  les systèmes de protections, les coopératives, l'économie solidaire, les associations 1901, les conseils du peuple,  les mutuelles …etc… Non pas eux que les médias (pires qu'illégaux!) se permettent d'accuser sans cesse. Dans les délires les plus déchus. Comment qui subit toujours (ce sont toujours les pauvres qui trinquent ou les salariés sont bien les arnaqués du système actuel!) pourrait PROVOQUER ce qu'il subit ? Cela ne tient pas debout, n'a ni queue ni tête. Les médias déchus devront réparer ces diffamations pendant 100 ans !!! Plus ? moins ? en tout cas c'est de la diffamation à réparer. Clair ? Tous les cités sont plus que blanchis. C'est pas eux du tout les responsables du chaos actuel…

 

EN CONSÉQUENCE,

les imputabilités (versants juridiques des "responsabilités"!) se centrent, se pointent, se directionnent, uniquement, sur ceux que "couvraient" les médias (recels, complicités, tromperies, préméditions, abus de faiblesse…etc la liste des chefs d'accusations reste très très longue !) …Soit 1 ) Les spéculateurs – saisie immédiate de tous les biens et avoirs avec obligation de tout rembourser même si cela prenait beaucoup de décennies. Banquiers tricheurs qui doivent "répartir" tout et à la seconde (si les dépôts offrent les crédits participation OBLIGEE aux gains, si les prêts ne couvrent que des services on ne rembourse pas le capital que virtuel!). Etc. Assez d'idées pour remettre les braqueurs de banques (dits, aussi, malencontreusement, directeurs d'icelles) à LEUR PLACE. Au service pas aux sévices…Soit, aussi, 2 ) Les beaucoup beaucoup trop riches (comme aux courses auront des "handicaps") d'où l'équitabilité si chère au trop évaporé Alain Minc (chimérique de "récupérer" ce grand halluciné!) sera rétablie – impossibilité absolue, désormais, que 40 puissent avoir plus que 3 milliards 400 millions. Le sésame a bien bouclé les 40…voleurs !!!

 

 

Les "causes" démasquées les effets disparaissent:

 

Les "fausses " et les vraies crises. En Europe, les états européens ont rapporté et oui! 4 900 milliards d'euros aux banques SANS aucune CONTREPARTIE…Sinon que ces voyous "attaquent les états" DONC tout le monde (y compris en sciant, follement, la branche où ils sont perchés ces corbeaux sans fromages…)… Qui "paie" la crise ? les petits et les salariés que tout le monde plaint mais que tout le monde persiste à plumer de plus belle…

 

Les poids respectifs de chaque élément de la prétendue Economie étant évités, les coûts réels inexcusablement ignorés et les théories « claires » censurées – évident que vous ne pataugiez plus que dans de boueux sacs de nœuds incompréhensibles, dès que vous déroulez "leurs" explications. Aucune décision VALABLE et équitable ne peut, alors, survenir…A quoi peut servir cette immense fable, cette gigantesque escroquerie du fric ? Tout ce torrent de papier où pas un mot de vrai ?

 

Se contenter de si peu, (les "écrits" économiques "sur" la richesse sont tellement "pauvres" que déjà on renifle que c'est tout faux!) vraiment pas très exigeants (sauf envers les pauvres il est à remarquer -  à qui toutes les prouesses, les abnégations ou les sacrifices, peuvent être réclamées, violemment !) – vous disqualifie à fond sur le moyen terme ? A titre personnel, dites–moi qui je puis estimer, respecter, admirer ou être avide de connaître dans ces stars qui admettent (et font l'éloge) d'un tel magma d’absurdités que l’on ose encore planquer sous le vocable psychiatrisable  d'« économie » (économiser trop sur les pauvres et dépenser avidement beaucoup trop que pour les seuls riches, c’est cela ?)…

 

Conclusion : sur le moyen terme, l’économie se présente comme un gigantesque ramassis d’absurdités où rien ne tient l’analyse…Une propagande grotesque qui ne SERT QU’A être foutue dans les pattes des pauvres et des esprits lucides, comme de la poudre aux yeux, des trompes l’œil (rien de vrai dans le charabia – l’économie ment sur tout !!!). Pendant ce temps, les circuits, jamais montrés nulle part (mais que tout esprit fin, ainsi que tout « expert du réel » ne peuvent qu’induire et déduire), en fonctionnent à plein. "L’argent c’est le sang des pauvres" disait Léon Bloy. Là, nous voyons les suceurs de sangs, les parasites insurpassables que sont devenus les très riches. Des poids morts INUTILES pour l’économie globale que les trop riches…Dont le cerveau est devenu si ramollo qu'il ne sait plus "que" spéculer (à la portée même des babouins – voir "Des raisons capitales")….

 

L'économie n'existe pas ce n'est qu'une fable perverse pour vivre sur le dos de l'immense masse des pauvres. Et c'est tout !!! Rien d'autre !!! point barre et qu'elle se barre vite – ce déchet déchu - du ciel de la "vraie" civilisation….

 

rappelons les 3 parties du texte :

 

1 ère partie - Tous les faits écartés des discours quotidiens de l'économie

 

2ème partie --- Toutes les impasses logiques résident dans la démonstration même

 

3 ème partie --- Comment ça peut marcher ?

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,  onglet 4  " Où trouver encore du sérieux ?, onglet 2  " Le roman de l'économie", onglet 3 "L'intelligence indestructible du capitalisme ?", onglet 2 "Légalité de l'égalité"  ou onglet 3  "Why we left the left ?" et " Rien de plus solide que le solidaire".

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article