L'ère post- démocratique ? (2)

Publié le par imagiter.over-blog.com

4675742120_6a100b74a0.jpg

Résumé du (1) : les plus hauts dirigeants veulent incroyablement la fin des démocraties. Ici, nous allons voir comment leurs poisons des distillent dans la société…Zooms là où il faut ? "L'acquis communautaire" ? "Dès l'an 2005, le Journal officiel de l'Union européenne pesait plus d'une tonne. Récemment son édition française a atteint les 62 millions de mots (pour autour de 150 000 pages pour l'Europe). L'acquis a force de loi pour les pays membres. On estime que plus de 80 % des lois n'émanent plus des Parlements mais de Bruxelles. On ne le sait pas exactement (p. 63 - Hans Magnus Enzensberger -"Le doux monstre de Bruxelles ou l'Europe sous tutelle" , octobre 2011)."

 

Il ne pleut qu'autoritarisme et…dirigisme (!) sous la Commission ? D'autant plus caporalisés que la Commission n'a pas de légitimité très forte. En fait, aucune de défendable sur le moyen terme ! Un simple exemple : nous avons déjà vu le Journal officiel de l'Union européenne mais pas l'EUR-Lex , une banque de données de 1n4 documents qui ne coûte pas moins de 600 milliards d'euros. Soit le PIB néerlandais. Un peu d'austérité ne ferait pas de mal dans ces folies de grandeurs, tout de même. Qui va raisonner ces mécanisés ? Où, de reste, est la justification de cette dispendieuse "libéralité" pharaonique ? La Commission exige de la rigueur budgétaire partout sauf chez elle ? "Pourquoi l'Union ne prescrirait-elle pas à elle-même cette austérité dont elle et si peu avare pour les autres ? Ses institutions aussi ont une tendance à l'adiposité. Une cure amaigrissante me paraît s'imposer. L'organigramme ! Les droits dits acquis ! Les postes ! L'expansion comme fin en si met en danger le projet européen (p. 77 – Ibidem)."

 

Mais l'incroyable arrogance antisociale de ces personnages qui ne voient les peuples sous l'unique image où ils se montrent figés : "aussi rebelles qu'ignorants, qui ne savent pas où est leur intérêt. C'est pourquoi le mieux est encore de ne pas lui demander son avis (p. 66 – ibidem)." Traiter ainsi tous les européens comme des malades mentaux, des incapables majeurs à mettre sous tutelle économique, des enfants à vie. C'est bien de dictature douce dont nous alignons les preuves ici ?

 

Parler et décider pour eux. Ne plus leur laisser un espace où plusieurs choix peuvent se déployer. Leurs escamoter toute initiative. Leur ôter leurs libertés de la bouche. Bref, à la limite, leur dérober la conduite de leur vie. Vous croyez, ils disent vraiment ceci, allez – vous perdre du temps à vérifier, pas un mot de vrai ne peut sortir d'eux. Nous leur avons ôté tout droit d'être un adulte intégral, un citoyen intégral, un honnête homme intégral, un adulte intégral etc intégralSurtout, ne jamais s'occuper de leur avis. Inventer des stratégies qui interdisent, à l'égal des dieux, toute critique…tous ces éléments, ici résumés, n'avouent –ils pas un extrême racisme de la part de cette Commission ? Un racisme, nouvelle version 2 000, mais qui spolie de son rôle la majorité de la population en la diffamant gravement. En utilisant contre elle des particularismes sociologiques ou des singularités existentielles –en en faisant des stigmates qui excluent de la vie collective. Et, en bout de course, dans l'unique but de tout lui spolier, dérober ou confisquer…Tout ceci semble porter, en filigrane, l'esprit colonialiste. Elle prétend diriger l'Europe en quasi dictature et se montre la plus radicale ennemie de chacun des peuples européens. Or une Europe peut-elle exister sans ses peuples ? ( vérifiez le p. 63 –  Hans Magnus Enzensberger - "Le doux monstre de Bruxelles ou l'Europe sous tutelle").

 

D'ailleurs, d'instinct, la Commission le sait "La simple idée d'un référendum déclenche la panique dans l'eurocratie [n'est-ce point là attitude de coupables ?]. Les traces d'au total 9 consultations qui se sont soldées par des échecs (6 non) effraient les responsables (…) Pas question que ça se reproduise, se disent les managers de l'Union (p. 66 – ibidem)." Or le référendum n'est-il pas le symbole même d'un vote LEGITIMATEUR ? Ou clairement d'un vote sanction? Ces ennemis directs de la démocratie refusent même toutes les règles de la démocratie.  Ses votes ? Les séparations constitutionnelles législateurs / exécutifs, etc…tout ce en qui fait un "pouvoir sans antécédent dans l'histoire. Son originalité consiste à procéder sans violence. Elle fait la chattemine. Elle se donne pour aussi humaine qu'inexorable. Elle ne veut que notre bien. Comme un tuteur plein de bonté, elle se soucie de notre santé, de notre savoir- vivre et de notre morale. L'idée ne l'effleure pas que nous sachions ce qui est bon pour nous ; nous sommes à ses yeux bien trop désemparés et trop mineurs. C'est pourquoi il faut nous prendre en charge, de fond en comble, et nous rééduquer (p. 67 – ibidem)."

 

Nous rééduquer ? L'expression n'est-elle pas excessive ? Pas vraiment si vous suivez les pages qui suivent où l'auteur détaille les directives, règlements et prescriptions assez ridicules de maniaqueries déplacées***. N'est ce pas cela METTRE SOUS TUTELLE ? Séquestrer la vie des autres ? Leur interdire toute initiative, tout choix, qui ne soient pas que…dérisoires ? Nouveau sagace zoom ? "L'Union considère, non que sa mission soit d'opprimer ses citoyens, mais quelle est d'harmoniser, le moins bruyamment possible, tout ce qui conditionne la vie sur le continent (p. 69 – ibidem)." Or, ce n'est pas parce que c'est silencieux que nous n'avons pas, là, une liste impressionnante d'abus de pouvoir, de flagrantes illégalités de la source émettrice ( juge ou partie ? payeur et receveur ? ordonnateur ou gestionnaire ? garant ou corruptible ?), etc…" en outre, il est bien clair qu'il n'est pas question d'attribuer ces hautes fonctions aux plus capables (p 40 - ibidem)." Ou bien, encore,  "ce qu'on peut y voir et y entendre fait souvent penser aux bulletins publics de quelque palais monarchique. L'autocritique n'est pas le fort de nos gardiens (p. 13 – ibid.)." Mazette !!! Qu'ils persistent à n'être que toujours plus déplaisants !!!

 

*** comble de l'absurdité incohérente, voyez les 14 pages du règlement (CE) n° 244/ 2009 de la Commission du 18 mars 200 mettant en œuvre la directive 2005/32/CE afin de vous dicter sans réplique votre éclairage…oui oui "ce serait ainsi un gouvernement bavarois qui se serait démené pour que soient normalisés tous les sièges de tracteurs du continent (p. 27 – ibidem)." Et le tout à l'avenant. Où un petit intérêt privé dicte sa non- loi à l'intérêt général !!!

 

Dans son aliénation extrême, ne va-t-elle pas jusqu'à proférer que nous serions confiés "à sa protection". Par qui ? Strictement impossible de le savoir…Pourquoi ? On ne répond pas aux enfants lorsque tel est notre caprice, après tout…N'est-ce pas un abus exorbitant d'empiètement sur la vie privée. A quoi se réduit, dans cette réalité, cette vie privée ?

 

"En invoquant des motifs de plus en plus étonnants, elle retire aux Etats membres des compétences indiscutables et intervient dans leurs dispositifs législatifs. Désormais elle a gâché la plus grande partie de la confiance qu'on lui faisait naguère 

(p. 69 – ibidem)."

 

"Les gouvernements nationaux se sont fait régulièrement escroquer par les géants mondiaux des industries pharmaceutiques et alimentaires, de l'énergie, de la finance et de la communication. Ce sont des adversaires disposant de moyens financiers énormes. Ils luttent âprement pour assurer les profits de leur monopoles (…) Aucun pays n'est plus capable isolément de leur tenir tête, de résister à leur chantage ni de les pénaliser à l'occasion (p. 11 ibidem)."

 

Bée, là, la plus grande trahison de la Commission européenne. Tente-t-elle de nous aider, les pays membres, à nous prémunir de ces géants des multinationales ou de ces prédateurs de la finance ?

 

Pas vraiment ! Elle est carrément, et sans plus aucun sens des mesures ou de la pondération, contre tous les pays membres…oui  oui elle lutte âprement afin d'assurer les profits de leurs monopoles à ces multinationales. Qui constituent, en conséquence, la face sombre (pour les peuples) de la mondialisation. Pourquoi une telle attitude sans plus aucun avenir "durable" ?

 

La Commission, supposée veiller à la concurrence et aux monopoles, s'en prend donc à des services publics sans réels monopoles puisque n'ayant pas pour but des profits extravagant, mais le service universel au public – ici, elle ne défend plus que les monopoles privés !!!

 

                                   Est-ce vraiment si légal en '"vraie" démocratie ?

 

…vous pouvez le vérifier n abordant tous les blogs titrés "une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres" du 23 septembre 2011, "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" du 25 septembre 2011 …,"L'angle mort de la finance", " Chiffres de l'occupation de l'armée étrangère de la finance" (blog du 17 février 2012), "Les crises sont causées par les excès d'inégalités ?", "Principe de précaution massif envers la finance ?", "Désindustrialisation : à qui la faute ?", "Plus ça va plus c'est vulgaire d'être trop riche","Gains collectifs partout", "La spéculation désocialisée", "Les émeutiers ce sont les trop riches ?", "Peut-on vraiment se dire "objectif" lorsque intéressé et profiteur ?","Le coût d’une non intervention publique ?", "Hontes du néolibéralisme", "Banques, plus rien ne va !!!", "Plus tu prends aux autres plus tu les enrichis !!!", "Les élus ne sont pas les propriétaires de ce qu'ils gèrent", "Plus con qu'un banquier ?","L'infantilisme du "circuit intégré de la finance internationale"""Ce que représente l'argent des banques ?", "Collectif/ individuel", "Privatecity" – Publicity", "L'autorégulation étatique est prouvée …", "Donner l'apparence de la solidarité à un simple courant d'air (1 et 2)", "Du suffrage universel "libre et non faussé"", "au mieux des intérêts de tout le monde", "Qui on valorise ?", " La finance - une fraude systémique ?", "Comment le capitalisme se met à dos tous les génies ?", "Si la nouvelle génération de penseurs ne vient pas vite", "Le bon détour ne ment…" ou "POURQUOI LES MARCHES CA NE MARCHE PLUS ?"

Gains collectifs à la place des gains individuels, Fête sociale permanente, Service public du crédit, revenu d'existence mondial, retour massif des services publics autogérés, et tant d'autres filons du futur etc – toute une nouvelle civilisation est bien, complètement, en place !!!

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme".Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? etc), onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Publié dans gouvernance mondiale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article