L'Histoire confisquée ? Tempérer tout nationalisme (1)

Publié le par imagiter.over-blog.com

2274242939_bffb8d4cef.jpgLes Gaulois n'ont jamais existé. C'était un terme romain qu'ils posèrent sur le peuple Celte. Il reste étrange que soit, ainsi, adopté un mot d'envahisseur dont la fiction a remplacé la réalité. Charlemagne ne fut pas , non plus, un empereur français ; les italiens, autrichiens, allemands, suisses…etc. peuvent, tout autant, se le revendiquer…Etc. Si nous consultions tous les livres d'histoire européens nous serions ébahis de vérifier à quel point il y a trop de ressemblances dans les histoires "nationales". Chaque pays dit un peu la même chose de lui…Cela ne peut donc pas du tout coller…Oui oui tout ceci réclame donc une vaste entreprise de vérifications…

Débutons par François Reynaert dans "Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises", l'Histoire de France sans les clichés, novembre 2010. Cet ouvrage fait effet d'électrochocs successifs. Il est possible, après sa lecture, de multiplier beaucoup d'autres investigations. Mais, en ce 2012, mettons, d'abord, nos pas dans les siens…LES GAULOIS NE SONT PAS NOS ANCÊTRES. Ou, plus exactement, seulement depuis autour de 150 ans !!! Comment est- ce possible ? François Reynaert démontre, qu'à partir des années 1830, et tout le 19 éme siècle, se fondirent tous les ingrédients disparates qui formèrent un seul objet, inconnu auparavant : le nationalisme. On exhume un personnage oublié : Vercingétorix. 20 ans plus tard, Napoléon III fait creuser toute la Bourgogne afin de retrouver le site d'Alésia. La frénésie d'il y a 160 ans s'est faite oublier et nous avons la gardé seule vision d'une France qui ne fut éternellement hier que son aujourd'hui…

Ainsi, trouve-t-il, dans un manuel scolaire d'avant 1914, cette perle où, dès la préhistoire, la Forme idéale de la France éternelle de Platon est déjà bien  présente…Lisez…" A l'époque, L'Europe a à peu près sa forme actuelle, et la France est sortie toute entière des eaux"…a part qu'il s'agit du quaternaire et que c'est de la seule géologie dont nous pouvons, raisonnablement, arguer…Mais "on voit l'image : mon pays, c'est mieux qu'un pays, c'est carrément Vénus toute sortie des eaux"** . Ca botte celui de Botticelli…

*** (p. 23 - François Reynaert - Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises, l'Histoire de France sans les clichés, novembre 2010).

Les Gaulois, pures dénominations toutes fabriquées qui n'ont donc jamais existé qu'à partir de 1860-1880 ? C'est qu'ils plaisaient à tout le monde…depuis la droite dure qui en fait la "race française" issue de cette source si plurimillénaire jusqu'à la gauche laïque qui peut faire commencer la France "avant" l'arrivée du christianisme. On pourrait donc très bien survivre à sa disparition…les Gaulois se mirent à correspondre à l'idée que les Français fantasmaient d'eux-mêmes. Et d'où toute réalité avait complètement disparue. Cela a continué jusqu'à 2012. Qui s'est donc extrait-e de toutes ces reconstructions idéologiques ?

Nous sommes bien embarqué(e)s, ensembles, dans un long périple afin d'y retrouver le maximum de réel. Eh oui! là où se trouvent les solutions !!!
 
Reprenons 1789  et son système de représentation…les pages de François Reynaert nous montrent que, d'un côté, nous avons un système monarchique qui se veut d'essence divine, où la seule filiation qui compte c'est celle qui s'accroche aux plans supposés de dieu. Pour les rois de France, à ce titre, un seul ancêtre compte : Clovis. La plupart des rois de France sont des Capétiens sans lien de sang avec les Mérovingiens, alors strictement aucune filiation concrète n'est possible. Mais, dans la toute symbolique, tous ces rois se rattachent, fantasmatiquement, à Clovis. Pourquoi donc ? Son…"intérêt majeur : il est le premier des envahisseurs barbares à avoir été baptisé selon le rite catholique, c'est bien la preuve que dieu l'a choisi, non ? (p. 21 - François Reynaert - Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises )"..D'où les rois, dans un total élan conformiste, se font tous sacrer à Reims, là où dieu leur pose, directement, on l'a déjà vu, son chrême pluriséculaire… 

Mais, en face, les révolutionnaires de 1789 reprennent exactement la même topique…"Les francs, disent-ils en substance, ont conquis ce pays 1400 ans plus tôt, c'est au nom de leur victoire que nous avons le droit éternel de régner sur cette terre. Le raisonnement est absurde : personne n'est en mesure de faire remonter si loin un arbre généalogique (p. 21 – ibid)…l'humour interplanétaire reste que Clovis était né à Tournai, donc un bien franc belge…et que ce roi franc n'a jamais, mais jamais été roi de France !!!

Toutes ces trop nombreuses distorsions interviennent dans ces reconstructions idéologiques telles que nous les avons affrontées dans le livre " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir". Que vous pouvez télécharger gratuitement sur le site internet gratuit freethewords.org, au titre " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ", onglet 4.

Ce sont des points essentiels du réel, non ? Ne plus se battre contre des constructions de papier ? Ne plus se déchirer pour de pures fictions ? Ne plus s'acharner sur autrui pour de clairs fantasmes…ce n'est pas parce la majorité – incitée par les médias mercenaires (vendus au plus offrant – et sans garantie de probité d'information !) – fuit la réalité que vous devez les imiter.

Début de genèse des fantasmes "nationaux" ? Si, dans un système monarchique seul comptait le roi..."Depuis la Révolution, le peuple, ce nouvel acteur, a fait sa grande entrée sur la scène de l'histoire. A lui aussi il a donc fallu un aïeul, tout aussi fabriqué mais tout aussi opportun : le peuple gaulois…(p. 23 – ibidem)…Hier ce n'était qu'un royaume tourné dans toutes les directions différentes à la fois. Désormais, tous les regards seraient tournés vers une idole naissante que personne n'avait considéré auparavant : la France. Le regard unique. Une créature éternelle qui va donc traverser tous les âges, les régimes ou les gloires successives. On brusque les faits, on force l'histoire. On fait remonter "la France" aux Gaulois, ma pov' dame. Embêtant de tout mélanger tout de même, les prétendus Gaulois étaient, en vrai, des Celtes qui vivaient dans un vaste territoire, depuis l'Irlande dans toute la partie médiane de l'Europe, jusqu'au-delà de la Hongrie actuelle. Et c'est, uniquement, parce qu'en 387 avant JC, le celte Brennus a mis Rome à sac, que les romains attribuent à ces guerriers craints le nom de "Gaulois"…aucun d'entre eux n'a jamais prétendu l'être. Pourquoi le ferions- nous à leur place.? Un Gaulois c'est bien un nom de fiction…Ils n'ont jamais, non plus, semé des menhirs et des dolmens. Les derniers apparurent, en effet, 1 000 ans avant l'apparition des premiers Celtes…

Voici comment une Histoire confisquée par des idéologues devient un chaos d'impossibilités. Et voilà, du même élan, une aube d'explications au pourquoi les historiens se voient toujours expulsés de tous les débats politiques…voir, aussi, à ce sujet, le blog du 20 mars 2012

On ne se demande plus pourquoi ?

Le prochain épisode dans la suite de la fin de "l'histoire fiction" ici sur nos pages de plein réel !!!

afin de s'enfoncer toujours plus résolument dans le vrai réel – vous pouvez oser lire les blogs "Le capitalisme est structuré comme un alcoolisme", "c’est bien le capitalisme punitif qui restreint la vie de tous", "Que paient les trop riches ?","Néolibéralisme – plus aucun rapport entre théorie et pratiques ?(1) et (2)", " On ne peut rien faire sans la croissance : sauf la répartir !", La fin du capitalisme par les cycles ?", "Plus la fiscalité est inégale plus ils la renforcent", " Nous tenir rigueur…ou le moratoire sur l'enrichissement", Le trop riche et le trop pauvre juxtaposés = fin du capitalisme ?", "Pétrifiés : un passé fantasmé !!!", "La concentration des revenus porte préjudice à toute l'économie"… "Comment on ne sait plus penser – agences de notation", "2001- 2011 : décennie des pires décisions ? (1)" "La vie toujours plus chère c'est bien le privé", "Ils vendent "tout" votre argent - comment ?" , "Empêcher les riches de nuire aux pauvres", "La main invisible a tort !!! (1) et (2), "Un libéralisme sans libéralités",  "Diriger un pays comme une routine paresseuse ?", "Ne pas prélever les recettes : actes d'irresponsables politiques ?",  "A quoi "sert" tout cet argent ?",  ou même"L'auto- élucidation permanente de la société par elle-même".

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif
 (à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? etc),  onglet 2.
Résistances au changement      Impliquent changement de résistances
Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article