L'idéologie de la honte : le c'est mon intérêt ! (2)

Publié le par imagiter.over-blog.com

7189445680_dc540a5a1f.jpg

En (1) nous avons vu à quel point l'immaturité du chacun poursuit son égoïsme fermé et ignorant et "donc" que l'intérêt général soit mieux servi qu'avec régulations, contrôles et planifications est une stupidité sociale inexcusable Car qui s'occupe de tous les impacts de ces égoïsmes fermés à tout s'il "faut" s'aveugler sur son seul intérêt ?

 

Et puis, pire encore - Les secteurs d'activités hypertrophiés qui ne vivent que sur les malheurs du monde et des humains – ont "intérêt" à ce que cela continue et s'amplifie. Qu'il y ait toujours plus de calamités puisque c'est mon intérêt…D'où le simplisme puéril du "la convergence des égoïsmes est plus efficace que le contrôle et la planification"… à part que cette convergence accélère tous les malheurs, les destructions et le biocide de la vie. Suffit de sortir pour le vérifier en long et en large…L'intérêt individuel reste tellement AVEUGLE qu'il ressemble fortement à qui nuit à lui- même et à autrui, sans intention parlée de donner la mort. Mais les résultats aboutissent aux mêmes résultats…

 

Jamais Adam Smith n'a dit ce que les néo-libéraux, menteurs jusqu'aux trognons, lui ont fait ventriloquer… Le slogan par lequel le capitalisme financier naissant lui apparaît "tout pour moi et rien pour les autres" (ce qui ne ressemble pas vraiment à un éloge !), sa méfiance radicale pour l'argent (qui n'est pas la richesse, mais la vraie richesse ce sont les talents!), oui chacune de ses phrases condamne l'intérêt capitaliste aveugle… mais font l'éloge, c'est sûr, du partage du travail, soit de la division du travail et de la transcendance intelligente de cette division dans les sentiments moraux. Qui "régulent" oui l'aveuglement toujours à court terme des "intérêts" !!!

 

Ainsi, le conte de fées de "vendre son pain par intérêt et de l'acheter par intérêt" comme si nous vivions dans un monde de poupées sommaires à un seul paramètre, à "jouer" au marchand et à la dînette – et non dans un dérivé d'hyper complexités, dû à l'enchevêtrement de tant de variables divergentes, de tant d'intérêts déraisonnables à réguler et limiter autant qu'à épanouir et "réaliser", oui la polysémie de tous les intérêts enfin harmonisés à condition…, etc… intérêts que nous ne pouvons, raisonnablement, dessiner comme des traits bien droits rejoignant tous le même centre du "grand intérêt" invisible qui rendrait "égaux" et "également respectés" tous ces intérêts trop dissemblables.

 

Devant l'absence béante de réflexion qui sous-tend cet irréalisme capitaliste - résultats vraiment désastreux de cette pensée monomaniaque du " je poursuis mon intérêt ! je poursuis mon intérêt ! je poursuis mon intérêt ! je poursuis mon intérêt ! je poursuis mon intérêt ! je poursuis mon intérêt ! je poursuis mon intérêt !" avec la bénédiction des dieux . ET SANS M'OCCUPER DU RESTE. Acéphalie collective qui ressemble bien à un suicide. Et qui s'occupe donc du reste dans ce "plus on est con plus on est intelligent" ? et qui refuse de ne pas se laisser aveugler par son "seul" intérêt ? Qui collecte le collectif ? Qui ne pense pas qu'à soi ? Etc…

 

Eh bien! les seul(e)s réfractaires à la barbarie capitaliste ? Les seul(e)s dignes d'éloges et d'admirations et que la propagandes indécente (qui ne peut masquer ces intérêts non solaires et rayonnants mais bien sordides, obstinés, non montrables et refusant d'entendre la moindre raison !!!) ose, toujours, traîner dans la boue…

 

La tautologie inadmissible du c'est mon intérêt, pourquoi ? parce que ça l'est…mon intérêt se justifie par son intérêt…c'est la dictature absolue qui voudrait se placer HORS de toutes les remises en questions !!! Il ne sait rien ânonner d'autre…si ce n'est cela le réel simplisme de la barbarie "mon interêt" ou la bestialité de la bêtise obstinée à ne jamais rien apprendre ?

 

Totalement égaré(e)s oui  (le problème central 'est que ces personnages obligent les autres à vivre dans la folie capitaliste !!!) "c'est que le marché ne vaut que pour les marchandises ! or la justice n'en est pas une, ni la liberté …comment abandonner au marché ce qui n'est pas à vendre ?" C'est, pourtant, ce que ces inconscients et irresponsables ont fait !!! Tout "abandonner" au marché, même tous les êtres humains !!! Les mêmes qui ont trop aidé au règne barbare de la "société de marché" disent, maintenant, qu'il fallait S'ARRÊTER à une "économie de marché"…puisque, oui, ne pouvant accepter que les médicaments ne "soient réservés qu'à ceux qui ont les moyens de payer, il "fallait" inventer la Sécurité sociale ", etc…

 

…"et il faut bien que des contrôles nous poussent à cotiser, à payer des impôts " – vous avez bien lu, de la régulation, des contrôles des lois, oui tout cela " moyennant quoi la fiscalité et la Sécurité sociale ont fait plus pour la justice que le marché et la générosité réunis"… C'est pas du tout ce qui est avenu de la pensée plouc et anti- universelle de ces élogieux de l'intérêt omniscient et à tout faire !!! Mais leurs discours lissés de partout qui auront créé le si toxique isolationnisme mental (dit égoïsme), l'irresponsabilité générale (on s'en fout de détruire la biodiversité, les océans, l'air, l'eau, les terres cultivables, etc tout ça nous est offert gratuitement, donc n'a aucune "valeur" !!!) et l'inaptitude radicale au futur (la planification est un exercice mental et de partage irremplaçable dont l'absence livre la société aux courts termes, aux escrocs et aux si coûteux flatteurs !)… l'idéalisme crasse de ces petits bourgeois gentilshommes aura abouti à l'exact CONTRAIRE DE CE QU'ILS ESPERAIENT…

 

ce qui CONDAMNE absolument le capitalisme avec des milliers de délits à charge :

- tous ceux afférents aux enfants, détournements de mineurs, incitations aux gaspillages, viols des consciences, publicités mensongères…etc

- tous ceux afférents à la justice : non-respects des droits de l'homme notamment l'égalité comme qualité supérieure, illégalités radicales des socialisations des pertes (ce sont des socialisations des profits que la "modernité" appelle !), etc 

- tous ceux afférents aux sens des mesures et des responsabilités : au lieu d'enfoncer les citoyens dans ce qu'ils ont de plus bas, oser l'intérêt général, le respect d'autrui, le partage des richesses, la justice économique – au lieu de tenter de contraindre tout le monde à l'égoïsme barbare afin de survivre, permettre et encourager tous les apprentissages de coopérations, mutualisations, entraides, perfectionnements et valorisations des respects, etc.

- tous ceux afférents aux refus voyous de rendre des comptes et d'assumer les implications : face au biocide de la vie, à la destruction de la biodiversité, aux déserts biologiques dus aux injustifiables courses aux profits, etc les peines et condamnations multiples du capitalisme doivent être appliquées jusqu'à sa complète abolition, etc.

- tous ceux afférents à l'intelligence – ces personnages censurent et calomnient de telle façon que la société reste privée des meilleurs en tous domaines. La médiocrité morale, affective, intellectuelle et sociale règnent, ainsi, partout. Même Attila respectait le savoir, pas eux/ elles, c'est dire – et, ici, vous avez des injonctions vraiment fascistes genre "les surdoués adultes ce n'est pas politiquement correct" - c'est "notre" intérêt de mettre fin au règne des incompétents et des incapables !!! etc.

- tous ceux afférents aux motivations : il vous est expressément interdit d'avoir d'autres motivations que "son" "seul" intérêt – et donc le désintéressement. Ce qui correspond bien à des normes tyranniques qu'une société de droit ne peut absolument pas tolérer. Comme tous les avilissements, humiliations, dégradations, disqualifications, indignités et autres insultes à être humain etc.

 - tous ceux afférents à l'avenir : refuser la pensée de planification c'est avouer son mépris des autres, son indifférence criminelle, son incapacité à réfléchir et son extravagant égocentrisme, etc.

- tous ceux afférents aux rapports sociaux : les brutalités barbares, comme seuls rapports humains incités, ne peuvent qu'aboutir à l'absence dramatique de projets collectifs pour s'en sortir (le pire crime du capitalisme ?), etc.

- tous ceux afférents à l'état réel des choses, au bilan de la société, aux comptes de tout ce qui existe – aux trop riches et aux voyous idéologues de tout rembourser …à coups d'amendes loyales, s'il le faut

- tous ceux afférents, etc (liste bien trop longue)

- etc…

 

L'idéologie effondrée de paresses et de lâchetés du chacun-e son seul intérêt sans limites

                        …est bien en train de devenir une des grandes hontes terrestres…

 

            Désormais, passible d'être traitée comme un crime contre l'Humanité !!!

 

            Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", " Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article