L'image n'arrive pas à la cheville des mots – vérifiez ici !!!

Publié le par imagiter.over-blog.com

8353705569_9876ebc4a8.jpg

Le langage, ainsi remis à la pointe du plus grand modernisme, dévoile que les élites autoproclamées actuelles tournent le dos à la vraie modernité, en sont comme les barbares les plus arriérés et forment (du fait de leurs mentalités empoisonnées et leurs styles de vie empoisonneurs) le principal problème mondial… Pendant ce temps, le langage est tout à ses récoltes. Ainsi "profit" (et tout vocable adjacent) n'est-il absolument pas réaliste ni objectif. C'est le détournement d'un gain global, d'une activité collective par un point local insubordonné. C'est vouloir faire croire que la "richesse" d'un est la "richesse" de tous, que si un seul "profite" l'économie mondiale ( sic- la sienne seulement!) va "bien".

 

En effet, il n'existe nul profit possible lorsque nous nous plaçons dans le global - juste équilibrer les coûts et résultats. Et le "profit" est cette posture malsaine (qui a tant peur de se montrer pourtant…) si obstinée, qui refuse de savoir (comme de répondre) à "Combien coûte le profit"? Quel est son coût "global"? Quel est son coût pour tout ce qui est le plus englobant ? Avec cet entêtement arriéré, entièrement gonflé de mauvaises fois et de mauvaises volontés (que l'on ne trouve que chez les "élites" autoproclamées) - le profit c'est le refermé, le renfermé, ce qui "ignore" "tout" et ne s'aveugle que sur le "petit rien" de son propre "profit" (détournement égoïste - une des définitions "réalistes" du mot), qui coûte si cher au global L'esquisse de la réponse à "combien coûte le profit" est infiniment plus que n'importe quel autre système. Le système de "profit" ne "bénéficie" qu'à 5 % à peine de l'Humanité : le capitalisme est bien, en  conséquence, un système de marginaux arriérés. CQFD.

 

La pensée qui s'est ouverte vers l'extérieur, si nettement supérieure au seul profit « renfermé », puisqu'elle "englobe" tout, peut se faire comprendre par d'abondantes images. Une seule? Si vous placez, dans une grande pièce, de très odorants bouquets de fleurs, ces parfums abondants ne diminueront pas, ne faibliront pas, n'en seront point changé, si 28.000 personnes les respirent, ou 9.000 ou bien 1 888.000 ou autres. Le parfum est une qualité accessible à tous. Une qualité reste nettement plus abondante que toute quantité, puisqu'elle crée l'abondance. Tous "profitent" de ces parfums sans rien leur "retirer" (le stade actuel si infantile où des esprits égarés et barbares nous obligent à stationner) et sans que personne "ne perde strictement rien" Le "profit psychiatrisable" du capitalisme, dans un "système fini" c'est "retirer" et faire "perdre au plus grand nombre" La "comptabilité qualitative" existe déjà, même si ce n'est qu'en germe dans plusieurs de ses concepts, même si elle est, subrepticement, non utilisée. Une des définitions de la "comptabilité qualitative" sur le "profit" apparaît que le "profit" est un concept inutilisable dès que vous touchez au "global" et un de ses corollaires "le profit c'est une manière de voir restrictive qui retire et fait perdre…aux autres". Pas très réaliste que tout cela !

 

La pensée ainsi (ré) ouverte vers l'univers tout entier- une nette Evolution par rapport au profit ténébreux. Une pensée dont le corps est la Terre. Ainsi, les chemins, rivières, ruisselets, nervures ou collines du vent qui relient tous ces pôles entre eux - la "communication" étant ce qui gagne de proche en proche - seraient les voies premières à rechercher. Mais préférez au papier - ce refus des pieds - l'arbre, mais préférez à l'arbre la chaîne entrelacée du pollen volant et atterrissant toujours où il faut, mais préférez au pollen son noyau de soleil qui en est aussi sa peau, mais préférez au soleil sa bouche double qui permet qu'il soit vraiment un centre qui entre en toi et, puis, entre toi et tout le reste s'irradie quand même...Ainsi la lecture deviendrait plus difficile à mesure que parler plus simple.

 

C'est qu'il va falloir quelque peu errer, apprendre à errer parce que l'ère, parce que la Terre, parce que celle qui m'ère aujourd'hui est celle qui m'erre toujours, parce que celui qui me p'ère aujourd'hui est celui qui p'erré demain. Oui, parce que les hères sont les héritiers, parce que le succès vient aux successeurs, la Terre donnant toute sa sphère aux seuls hères, parce que la postérité n'est, normalement, pas DERRIERE sinon vous auriez déjà remarqué tout son posté rieur. Les cartes ne sont plus que les traces de ce que nous n'aurions jamais voulu savoir et encore ce n'est qu'une anagramme, et par quel bout la prendre ce qui finit est aussi ce qui la commence? aussi, rappelles-toi et appelles moi ensuite, tu voyageais sûr de te trouver en plein "centre" de la périphérie, entre les errantes misères de l'ère et la splendeur de la compréhension si libre et si détachée, et pourquoi serions nous des valises balises ou bien les ambulantes ambulances de la réalité qui ne pourrait exister "qu'objective" (c'est-à-dire privée, soustraite, diminuée d'une très partie d'elle même et est-ce trop réaliste d'ainsi agir…) - d'où l'impossible admis de "profiter" maquerellent de la vie, pour compréhension faite et un schéma SVP ?

 

Nous ne sommes pas sacs à dos pour se mettre le dos à sac et s'alourdir de papiers d'identités sur les dents, nous n'avons rien à posséder que nous-mêmes pour voyager lorsque la vague, toute la vague abonde...

 

Vous voyez bien que vous l'avez, maintenant, l'hère édité…

 

*** Afin de vérifier que l'on ne pourra plus nous manipuler, songez aux blogs une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres" du 23 septembre 2011, "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" du 25 septembre 2011 ou  "Les banques doivent faire leur travail" du 25 septembre 2011 (en écho le 21 janvier 2012 d’André Orléan « Que les banques fassent leur métier », Le Monde, p. 6 « culture & idées »…)…et les plus récents " Plus de poubelles du tout, c'est possible !!!", "Strictement aucune augmentation des dépenses en France !!!", "Plus tu prends aux autres plus tu les enrichis !!!", " Se tromper d'immigrés – la finance internationale", "Il y a vraiment assez d'argent pour tout le monde", "La gradation c'est indignés, puis consternés et, enfin, N.R.V.", "Seule la pauvreté généralisée sauvera le futur social ?", "Taxes financières – l'aveu ahurissant","Taxidermie des taxes sur la spéculation" "Lourdes FAUTES PROFESSIONNELLES des marchés" "Les lasses moyennes", "En ne votant toujours rien venir" ou bien "C'est la façon de penser qui est fausse ?".

Vous avez aussi les livres, que vous pouvez vous offrir et sans manips, gratuitement, sur freethewords.org , "Le roman de l'économie", "Comment devenir un(e) athée du capitalisme", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?", "Où trouver encore du sérieux ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme".Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui a détressé les détressés ? etc), onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

 

Publié dans Sémantique du Web

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article