L'imposture sur les activités humaines qui ne provoquent rien

Publié le par imagiter.over-blog.com

5808162374_fde348c898.jpg

Donc on peut continuer tout pareil. Et même empirer. Oui tous les saccages du donné gratuit de la Nature, l'assassinat des océans, le pillage des ressources non renouvelables et ce choix désastreux des énergies "stocks" préférées aux énergies "flux"…et, maintenant, la continuation des explosions des maladies respiratoires parce que les véhicules à pétrole tient l'air, oui oui on peut abuser toujours plus…ne strictement rien changer des habitudes désastreuses…

 

Parce que…comme le soleil chauffe… les activités humaines n'ont aucun impact sur rien …d'ailleurs il n'y pas d'activités humaines, vous rêvez…d'ailleurs, tout juste si la réalité est réelle…etc. Le simplisme de "l'accrochage" lié avec la puérilité argumentaire… les activités humaines n'ont aucun impact sur le climat PARCE QUE on ne peut pas le prouver …facilement…la pense ça se zappe si un fichier préalable n'existe pas c'est que…stoppons cette régression à l'infini…la physique quantique n'est toujours pas prouvée, la théorie des cordes a du plomb dans l'aile, pas d'unification du réel en ue et, pourtant, les résultats sot là (puces électroniques, ordinateurs, rayons laser et une ribambelle incroyable de techniques issues de la physique quantique)…l'argument n'est pas recevable du tout mais tant d'infantilisme secoue tout de même…Même si la part du soleil (eh oui le soleil chauffe) peut être admise dans le global warming, de se concentrer sur ce seul taux signe la marque d'un esprit frivole et superficiel…si les gaz à effets de serres (eh oui! les serres ça chauffent aussi!) n'ont aucuns effet de réchauffements ce n'est plus de la science dont il s'agit. Juste de la fuite du réel…N'avez-vous pas remarqué que ce déni du réel ressemble à du pur marketing pour bobos et hédonistes irresponsables ? Trop étrange pour rester honnête !!!

 

Surtout lorsque l'angle d'approche – qui "ignore", dédaigne, refuse de voir, nie quasiment tout le réel – ne se zoome "que" sur le plus difficilement prouvable, puisque le gigantisme de la problématique (tout le climat terrestre) doit entrer dans des mesures partielles toujours locales…donc la démesure, par elle–même subsume toute mesure…l'argument n'est pas soclé sur du "proportionnel" et fuit sa propre congruence – c'est dire que cela ressemble plus à la compétition pour le maximum de déshonnêteté intellectuelle qu'à autre chose !!:! Lobbies contre non lobbies ? Styles de vie inacceptables (il en faudrait 7 de planètes) contre raison rationnelle (celle des ratios qui constituent tout le rationnel) ? Débat biseauté, trafiqué, combiné, déloyal – bref, marketingué !!!  

 

Comment voulez- vous résoudre les réels problèmes en demeurant toujours à la superficie de tout ? En ne se rétractant que sur le simplisme ? Donc en n'abordant jamais L'ESSENTIEL !!! oui oui en recouvrant, lâchement et dangereusement (ça pue le suicide collectif !!!), tous les espaces de parole avec la fausse actualité (ce dont il "faut" parler ) au détriment de ce dont il faut réellement s'occuper si nous voulons survivre…comment voulez-vous que le simplisme et la pacotille télévisuelle puisse résoudre quoi que ce soit ? Ces assauts de platitudes et banalités afin de ne jamais "(se) prendre la tête", ce cri infantile de complètes fuites du réel ? Toutes ces commodités et facilités démagos ça pue le piège complet, oui ou non ? Pires que des caricatures où plus t'es con plus on applaudit ton "intelligence" - traduite en faculté si rampante de se conformer idiotement ? Il y a claire fraude en tout cela ? Ces médias rendus fous de mégalomanie à vouloir se prétendre supérieurs à tous les génies ou scientifiques, etc…dernière déchéance : comment, par exemple, avec la théorie fumeuse du "le soleil chauffe" et sans aucun indice de réflexion structurée, ils décrètent les activités humaines ne créent rien (même cette "jonction" intrusive ne parait pas venir d'une démonstration mais d'une conclusion clouée, a priori, qui précède la monstration de la moindre preuve, qui ne viendra, d'ailleurs, jamais…)…ah non, pas d'effets de serres, pas d'explosions des maladies respiratoires, pas de pollutions infinies, pas de pluies acides, pas de désastres sur les océans (très impliqués dans la régulation climatique, pourtant !), etc d'etc…

 

Qui ne s'est jamais affronté à la si difficile pensée "sait tout comme sans y…penser"…L'anomalie de cette "bulle des imposteurs" enfle enfle, enfle tellement tellement (en 2011, ils semblent supplanter encore les vrais esprits bien au-dessus de l'époque, dont le recul seul nous protégera !!!)…mais, comme toute bulle, elle va exploser, secrétant son flot de drames…pour une fois, bien ciblés…qui EMPECHAIENT le "libre exercice de la pensée" vont ramasser les fruits empoisonnés de leurs impostures. Et eux seuls, pas d'erreurs de cibles…

 

Et après, ils déraillent sur les activités humaines n'ont jamais aucun impact sur rien…

Ne viennent-ils pas, par leurs gesticulations inopportunes, de prouver le trop exact inverse ?

 

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2 "La star des stars", "L'ardeur sociale" et "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques, et  Rien de plus solide que le solidaire , sinon,  onglet 4  "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou, encore "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Commenter cet article