La chute des admirations – ne plus savoir rien célébrer

Publié le par imagiter.over-blog.com

 

 

img009 - Copie

Qu'est ce qui se célèbre aujourd'hui ? Que les médias aient donc chutés de 1 000 étages dans la célébration de ce qui est considéré comme succès, nous oblige à revérifier tous les circuits sociaux. Hier, nous avions la célébration de milliers de moments d'immenses soulèvements de l'intelligence. En scène, en pensée, en littérature, en art, en science, en savoirs techniques…

 

Qui se souvient de l'alunissage de 1969 et des images de la Terre ? Pour l'effet que cela a fait ! Alors que LA PREUVE SCIENTIFIQUE QUE LA TERRE NE CONNAIT AUCUN PAYS, ne montre aucune frontière, ne se déploie qu'en une boule unique et unie – s'est montrée partout, combien sont encore "dans la lune", bouches bées à gober des frontières imaginaires ? Combien ont, humainement, plus que régressés depuis ?  Le voyage dans la lune nous permettait de ne plus "être dans la lune", combien ont refusé, bestialement, ce progrès ?

 

Puisque, depuis, si peu de savants célébrés, encore moins de grands écrivains de portés aux nues, si peu de peintres, etc. troublants trop d'etc. non ? Quelques reportages journalistiques qui ont tisonné la planète. Et puis, on nous a même privé de ces grands journalistes (les seuls qui méritent ce nom) il n'en reste plus que des soumis mais à quoi, au fait ? Si peu de films et de concerts mondiaux – de ceux qui ont tant marqué d'avoir été conçus hors tous circuits financiers mais avaient pour but d'enflammer tous les cœurs…Où se trouvent de telles ambitions encore? L'homme s'est surpassé depuis il se sous-passe, il chute sans cesse plus bas que son passé, il se dévalorise tant (ainsi un grand esprit délaissé a pu trouver des indicatifs scientifiques qui prouvent que "si nous sommes plus riches nous sommes moins prospères" – en chiffres plus de (fausses ?) richesses, mais dans les corps et les cœurs beaucoup moins de prospérités !) .

 

Autre preuve – et recevable en Justice et comme preuve scientifique – de l'appauvrissement général. Accéléré par le fait qu'on laisse la racaille mentale (faut vraiment avoir perdu toute dignité à insister pour être trop riche au détriment des autres, non ?). Que célèbre-t-on aujourd'hui ?   

 

La honte salutaire semble, soudain, submerger tout le monde. Aujourd'hui de si minuscules "coups" de marketing glacent toute ambiance sociale. Et puent le vide et l'ennui intégraux. Les nobles se sentaient, moralement, contraints de créer d'immenses fêtes collectives. Aujourd'hui, les déshonorés trop riches prennent toujours sans rien rendre ni rien donner. Le marketing (ce stigmate de chute) nous jette, comme par inadvertance, du carton patte des célébrations passées. Auxquelles il reste plus qu'étranger. Des projets si enfantins, écœurants de puérilité, descendent chaque jour, un échelon dans le manque de sérieux global …Faut ôter de ces mains plus qu'incompétentes l'art de semer de la joie (eh oui! leur effondrement intérieur ne leur offre plus "aucune raison" de pure joie…quels cinglants échec que ces "success stories", non ?).

 

Il paraît qu'il y a tant et tant de célébrités. Mais aucune ne sait célébrer sa célébrité. Déborder de social partout. Sauter de joie pure. Monter des projets qui tournent la tête. accéder au gigantisme des ambitions pour absolument tous non pour soi. Bref, de commence à célébrer par le bas…là où trône le futur !!!

 

Oui oui la "star des stars", entre autres (c'est le concept qui demeure si fécond, aucunement le désir de tout focaliser), sait célébrer la célébrité et faire resplendir la vie. Sa beauté (diffusée si généreusement dans toutes têtes et "tout cet amour qu'on te doit"…) reste toujours inégalée, insurpassée. Son clair amour collectif s'est déployé en un gigantesque Gun Giant, quasiment anonyme. Cette "mother" qui veille sur tous, oui même vous, dans la discrétion de créer vraiment. Pas d'arracher des lambeaux de fric (qui vont tout empêcher!) dès les premières quintes de spectacles…Le fait que la musique 2011 diffusée ne surgisse que du même mixage Voxcode est d'un ennui plat et sans personnalité qui ne donne aucune envie de la faire la fête: échec absolu de telles "célébrités" ?

 

Bref, des personnages, brillants, joyeux, sensés, partageurs, intelligents, réalistes, impertinents, bousculeurs, beaux, hyper créatifs etc – ont, immanquablement croisé votre route. Et – à chaque – il VOUS célébraient, oui ou non ? Faisant de la vie la plus quotidienne une gloire qui peut soulever tout le monde. Semant de la joie dans le moindre geste, la moindre parole. "y'a tant d'amour dans son regard" ou "faudrait savoir ce qu'ils se racontent avec les amis de son cœur". Tentant de réellement faire de cette rencontre une fête grandiose qui vous marquerait pour toujours…Vraiment s'acharner à toujours rater l'essentiel – vous vous punissez de quoi ? Un monde sans réelles fêtes, sans célébrations, qui montent droites et forts des cœurs, c'est bien marques et stigmates de punitions. QUI VOUS PUNIT donc AINSI ? qui vous prive de célébrations ?

 

Allons, un effort! Vous voyez bien que vous avez rencontré de ces individus discrètement "réussis". Qu'ils semblent exclure les médias des célébrations n'est- ce pas signe de retour au naturel, au tout en direct, au tout pour vous et ne gaspillez plus votre temps à regarder (en retrait) la supposée vie des autres Des semeurs de joies naturelles, d'énergiques fondateurs de Fêtes mondiales (qu'elles/ eux seul-e-s ont vraiment véu pour le moment), des passeurs de Fêtes de la vie, des têtes immenses et des cœurs sans fins, etc…qu'en avez vous fait de ces rencontres ?

 

La chute des admirations n'aura PUNI que vous. Tout le monde sait (au fond de l'intimité qui ne se ment jamais) qu'eux seuls, pourtant, resteront célèbres (dans l'Histoire de cette époque)…

 

Puisqu'elles/ eux seuls savent CELEBRER.

 

Et que si vous ne savez pas célébrer – où réside donc votre célébrité? Puisque "pour vous-mêmes" vous "n'êtes même pas" célèbres…si vous ne savez rien célébrer – où réside donc  la célébrité ?  Ah ! dans "l'image" de celle- ci, pas dans sa concrétisation la plus intime ? Qui est donc l'auto arnaqué ?

 

Célébrer se montre mille fois supérieur à se croire célèbre…avoir l'ombre de l'image extérieure et pas la proie d'une vie intérieure ardente et sans une seconde d'ennui - vraiment qui perd tant au "change" ?

 

Rester si étranger à célébrer qui pouvait imaginer une telle récompense/ punition ?

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques, et  Rien de plus solide que le solidaire , sinon,  onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans corps des langages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article