La Commission européenne persiste à démunir les déjà démunis

Publié le par imagiter.over-blog.com

4592786358_947e161e05.jpg

Au lieu de répondre à la question qui démunit les démunis ils continuent à les dévaliser, carrément, du minimum VITAL (savent-ils encore le sens de ce mot ?) . Faisant passer de 500 millions d'euros à 113 millions d'euros les aides alimentaires***, en 2012, pour les 43 millions d'européens subissant la pauvreté alimentaire (sans parler des autres pauvretés). Soit l'équivalent de 719,97 € par campagne annuelle pour chacun-e. Quelle dépense colossale ! Or quelles politiques ont tant démuni ces démunis? Oui oui, impossible de se démunir tout seul, on EST démuni, obligatoirement, par une source externe.

En conséquence, si nous comprenons bien des fortunes colossales sont versées juste pour démunir les démunis ? Avec cet argent déjà visible combien de fois aurait- on pu munir les démunis ? Il n'est pire déshonneur que de ne pas répondre de son inhumaine cruauté: puisque tout porte à croire que ça rapporte énormément de démunir les démunis, oui ou non ?

 

*** Programme européen d'aide aux plus démunis.

 

Alors que la plupart des fonds restent fongibles entre eux (pouvant passer d'un budget à l'autre) ou pouvant le devenir par avenant, l'argument se ridiculise en arguant que "les denrées ne peuvent venir de la PAC". Ah! parce que ce n'est plus l'agriculture qui fournit les denrées ?

 

Notons, parallèlement, les diverses illégalités que nous pourrions réunir sous l'appellation "Programme européen d'aide aux trop riches" ont atteint un sommet "d'assistanat" jamais vu… Ce n'est que par milliards (non millions) et pour, seulement, 430 000 européens que les "fonds" se libèrent comme des charmes, techniquement, politiquement et économiquement. Mais les "denrées", ici, c'est directement les comptes en banques de chacun d'entre nous soumis au pillage direct, non ?

 

Techniquement, il y aurait à redire, d'autant qu'un autre furieux de cette Commission (pour qui font-ils les commissions, au fait ?) hurle, apoplectiquement "qu'il faut accélérer les privatisations en Grèce"…Pouvez– vous fournir les motivations argumentées de cette assertion incongrue ?

 

Ces privatisations monomaniaques et exagérées ne sont-elles pas une des principales causes de la crise ? Bienvenue chez les tch'fous ?

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité", onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Publié dans grandes engueulades

Commenter cet article