La dette change de camp ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

4725438568_1d0781dc15.jpg

Ou bien comment ce sont les endetteurs qui vont "récupérer" la dette ? De faire peser la seule austérité sur les endettés ne paraît très sérieux, productif, efficace, rentable, cohérent, judicieux, probant. Cela fait durer la crise des 20 et 30 ans. Tandis que de regarder le problème en face (structure de la dette, qui l'a contractée, à qui profite le crime, etc) permet, justement, de résoudre, définitivement, le problème en quelques jours

 

La faute politique grave de ne faire peser la seule austérité réelle que sur les plus pauvres – "avoue" la structure dictatoriale du système économique. Soit une structure qui ne s'appesantit que sur qui n'est strictement pour rien dans ces dettes. Qui use si peu des infrastructures collectives. Qui profite si peu du système. Ne le fraude qu'à la marge. Tandis que les riches ce sont les massifs fraudeurs. Toutes les enquêtes sur les prestations sociales démasquent, aussi, les riches comme les "grands assistés" des structures collectives. Ils utilisent, et bien au-delà de leur quote-part, toutes les infrastructures communautaires en très grand, etc…ce sont donc bien eux les moteurs principaux  des dettes***…

 

*** voir, aussi, le blog "Les privatisations : la plus grave erreur sociale de tous les temps ?"

 

De plus, la bêtise capitaliste qui se précipitent aveuglément sur ce qu'il ne faut pas faire – COUPER dans les dépenses sociales***, le minimum du minimum envers les pauvres (aux revenus plus qu'INDECENTS !) – juste afin, d'avidement, se monopoliser toutes les dépenses dites publiques. Ne pas payer d'impôt proportionnel c'est provoquer la crise de la dette, oui ou non ? Ne pas stopper frontalement les fraudes colossales des riches (assujettis, alors, à 1 milliard d'heures de travaux d'intérêt général ?) c'est alimenter la crise de la dette, oui ou non ? Le pauvre trop honnête (sinon il ne s'appauvrirait pas !!!) ne peut – décemment – pas être obligé et contraint par la structure dictatoriale du système économique à rembourser les dettes qui ne sont pas du tout les siennes. D'autant que la simplicité de la solution ( TOUS LES DEFICITS SE VOIENT COMBLES PAR LA RECUPERATION COLLECTIVE DES ABUS FINANCIERS DES RICHES) prouve qu'aucune austérité n'est nécessaire !!!.

 

*** alors que tout le monde sait que ces dépenses restent prioritaires et incontournables : c'est juste déplacer le coût plus loin que de jouer sur le court terme du "tout pour moi et rien pour les autres" et de s'approprier illégitimement le montant de ces dépenses sociales. Pire – ne pas les faire aujourd'hui, ces prétendues "dépenses" sociales, va coûter, à la collectivité, demain et après demain, tellement plus cher qu'aujourd'hui…Cette "règle d'or" des têtus totaux n'est toujours pas reconnue dans la régression capitaliste… 

 

Le fond du problème social c'est, effectivement, que le riche coûte bien trop cher à la société. Et que l'entêtement à ne pas le reconnaître (toutes les preuves chiffrées sont là ! et pas une seule non n'a été, raisonnablement, réfutée) a fondé, en fait, toute cette crise de la dette.

 

Cette erreur flagrante de méthode (tout vrai procès condamnerait à réparations rétroactives) à ne faire peser l'austérité QUE sur les pauvres - ne peut que conduire à mieux comprendre tous les circuits de spoliations (comment la dette ? comment RIEN n'a jamais été prévu pour l'abolir mais tout pour l'empirer – voracité démente des riches oblige ? etc).

 

Et à trouver les phrases courtes qui font retomber toute la dette sur les seuls riches.  La dette change de camp !!!   c'est la leur pas la nôtre !!!

 

.

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité", onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Publié dans l'attaquine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article