La diction de l'audition ou bien l'audition de l'addition ? (1)

Publié le par imagiter.over-blog.com

7622936406_5bbdd22ffe.jpg

Une diction crée l'audition même dans son total bien additionné…Une addition écoute donc quelque chose ? Il existe une (des) manières d'articuler qui nous éviteraient moult problèmes ? La diction de l'audition ? Ou bien, préférablement, l'addition de l'audition?

 

Une bonne affaire ou ce qui nous ajoute un net plus ? L'addition de l'audition le dispute à l'addition de la diction !!! Voyons la valeur réelle de chaque option…

 

1 ) L'audition balance, sans cesse, entre l'écoute et l'acoustique. Oui entre l'examen et la sonorité. Entre l'entretien, l'interrogation le concert. Entre la conversation et les tests, les essais et les exercices…Entre l'assistance et la résonance et, précisément,  la séance et le dialogue…etc…les profusions des options aveugle sur les lignes de forces des choix réels…

 

L'étiquette trompe-t-elle sur le produit véridique? Quasiment on le dirait !!! Ce que cela prouve ? Tant de choses – notamment en ce qui concerne l'addition de l'audition!!! Rare qui ne dit pas que toutes les apparences soient toutes trompeuses. Plus rare, encore, qui le vit effectivement. Comme si la majorité des individus croyait, à fond, que toutes les apparences ne sont jamais trompeuses…cette schizophrénie existentielle se retrouve dans tant de pans de la vie. Alors que se passe-t-il ?

 

La difficulté avec les symptômes c'est qu'en l'absence trop intégrale de théorie – il reste difficile de les raccrocher, en toute rationalité et avec le collier des vérifications accroché, à quelque chose…ce sont, en quelque sorte, des symptômes flottants. Mais avec nos méthodes de panoptions, de panopterpour, de panopitqueoption, de toute la provision de visions – nous y arrivons, effectivement…oui à comprendre ce qui se trouve vraiment le plus éloigné de nos habitudes !!!

 

Le langage demeure d'une telle abondance, qu'il faut bien qualifier de "scientifique" que, bien souvent, la solution se trouve déjà dans les mots. Oui la formule se trouve, aussi, dans ce qui la formule. Dans sa formulation, exactement. Ou, vu d'un autre angle, la formulation nous fait voir la formule qui se trouve derrière, en palimpseste. Et possède la faculté émergeante de n'apparaître que dans la seule activation des activités !!!

 

Ainsi nous avons, ici, un nouveau rébus immense, un puzzle d'univers, une énigme cosmique, un mystère épais :

1) - le rapport optique et opter: oui, chaque option s'explicite bien mieux dans ce qui adopte d'opter pour l'optique…pourquoi ? La queste des questions va devoir déployer son immense quête afin de parvenir à rassembler les éléments d'un début de réponse vraiment à la taille de la question…

2) - le rapport diction et dictionnaire,: si le choix est dans l'œil, le sens reste dans tout le corps qui soutient toute la voix, la gorge, la bouche et la soufflerie des poumons. Au point qu'il faille, ans doute, toutes les articulations afin d'articuler les mots et sons. Si la diction ouvre bien toute la locution de l'élocution, la prononciation de ce qui affirme nos opinions (lorsque nous nous "prononçons" sur un sujet !), la parole se montre, vraiment entièrement, corporelle. Et le dictionnaire montre, avec de l'apprentissage et de l'entraînement, qu'absolument tous les mots soient physiques. Rattachables à u réel bien palpable, sensible, goûtable ou audible. Rien n'est abstrait et inaccessible dans le langage. Rien d'inconnaissable, à terme, puisque chaque secret peut, un jour ou l'autre, se déceler par ses…sécrétions !!!…

3) - l'aube de cette énigme complète étale, en fait, déjà, tous ses atouts : pourquoi la réalité a choisi l'angle de diction pour se faire connaître intimement de nous ? Et pas celui de l'audition et de l'écoute ? L'audition ne peut être que seconde si elle "écoute" ce qui a été articule précédemment. La diction précède l'audition…

4) - et, enfin, nos textes autour du "cerveau sensualisé" (chaque pensée y est sensation – c'est un résultat déjà atteint et pas du tout un projet à venir !), semblent complets complexes…si vous souriez vos digestions – c'est que vous savez que vous pouvez agir sur toute votre chimie interne. Vous construire vous-mêmes d'immenses bonheurs par la physique-chimie, oui la chimie de notre corps physique en personne !!! Etc…Le "cerveau sensualisé" (chaque pensée y est sensation ) a déjà, pour sa part, expérimenté tous ces mystères…il s'agit, ici, de les transmettre

 

Soit bien de les faire saisir, de trouver la préhension manuelle de la compréhension complète… Les rébus offrent des raccourcis qui économisent de nombreux détours argumentaires. Les raisonnements peuvent agir, telle la tectonique des plaques, par gigantesques ensembles de sens et par déplacements de toutes ces colonnes affinitaires, à la fois !!!

 

Comment penser, alors, par paragraphes entiers, voire livres complets, et non plus mot à mot ?

Et à la même vitesse !!!

 

…vous pouvez, ici, vous rapprochez entièrement du "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation). Comme vous y aideront fortement quelques unes de nos plus récentes techniques, sur ce blog : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "S'empreint d'embruns", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!", Quelles formations ont suivi les transformations ?","Vous est-il arrivé de regarder votre estomac ?", "Les points d'appui ?", "Rideau d'eau", "Détectivé ?", "Quand naissons -nous ?", "Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "… intelligentil", "Tant d'instants ?", "Elle excelle", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Empreintes", "Un regard pour autrui", "Rendons le futur plus fort", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé""Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", " Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!", "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes. Aussi, "Comment le développement personnel tourne au savoir- faire révolutionnaire ?" du 9 juin 2011…Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", " Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

 

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Trouble fêtes 29/08/2014 18:22

Message pour vous de ma part dans votre messagerie à "dossiers autres" sur facebook...

*<

imagiter.fr 01/09/2014 03:21

merci infiniment
pas trouvé
après interruption de 15j ça fonctionne moins bien...