La gratuité de la nature est gênante pour les groupes industriels

Publié le par imagiter.over-blog.com

3150567600_da48814973.jpg

Ces hooligans de la réalité, trépignent de rage devant cette beauté insurpassable que la Nature nous offre tout. Et ne demande absolument rien que sa perpétuation. Que nous avons infiniment plus à apprendre et à améliorer nos vies à percer les cycles de la biosphère qu'à foutre n'importe comment les engrais de graisses et la peste des pesticides. Que nous n'avons pas à "couvrir" ces jalousies maladives, ces compulsions maniaques qui sévit da,ns le cerveaux détraqués. La vie n'existe pas pour qu'il se "fasse du fric sur son dos" (vous voyez d'ici l'âge mental, de penser ce genre d'enfantillage !) mais bien pour nous la VIVIONS.

 

Non, il ne faut pas que ça rapporte toujours à quelqu'un (toutes ces phrases démentes qui empêchent tout débat sensé sur quoique ce soit de "vivant") mais bien qu'il faille que vos activités ne nuisent à personne. Toutes les priorités de s'inverser. Toutes absolument. Tant que l'argent semblera plus CENTRAL que toute autre raison, la déraison abrutie et l'hébétude du capitalisme (si triste et effondré de "gagner" à ce point !) dérègneront. Puisque nous ne pouvons même pas dire qu'il "règne", fuyant toute responsabilité, escamotant toute imputabilité juridique, se cachant des conséquences de ses prédations, se soustrayant à toute réparation, se dissimulant aux contrôles de la raison et aux regards de la démocratie: ce n'est pas un règne non c'est se dérober à tout ce qui n'est pas la mono-maniaquerie.

 

Pour notre terre à terre les sols sont épuisés de ces inutiles et artificiels ajouts. Il faut recréer les sols (eh oui! comme après qu'Attila soit passé…) y reconstituer un cycle de fertilisation qui s'achève par mettre, au final, de ces vers de terre qui la feront si bien "respirer", la terre. Seuls garants de la fertilité SANS EFFETS SECONDAIRES de la terre. Et puis la garder, la conserver, l'empêcher de s'éroder, de s'évader, de disparaître, de s'envoler. A coups de racines, de haies reconstituées, de futaies, de  bosquets ou de buissons, de sous – bois,

 

L'argent peut atteindre un point où il tourne tout en négativité, durcit dans des dogmes raides, rend sourd, aveugle, fait perdre toute souplesse mentale – donc toute ouverture sur l'avenir. Toute réflexion de fond ne se pratiquent-elles pas complètement en dehors des simplismes unilatéraux du fric – oui ou non ?

 

L'argent peut, aussi, avoir des conduites suicidaires, oui ou non ? Dans ce cas nul n'est obligé de le suivre.

 

Il y a vraiment mieux à faire !!!  

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à but non lucratif freethewords.org ,  onglet 3  "Why do we left the left wings ?", onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

 

Publié dans sciences

Commenter cet article