La main invisible a tort !!! (2)

Publié le par imagiter.over-blog.com

3254535745_62d4e17c59.jpg

Jeremy Bentham prétendait que le plus de bonheur social possible ne peut surgir qu'en accordant une valeur égale à celui de chaque individu. Contredisant, frontalement, le darwinisme social, ce rictus hideux de l’égoïsme. Allait-il raisonnant, ainsi***, prendre 100 000 livres à chaque riche pour les donner aux pauvres diminuerait, peut- être, un peu le bonheur des premiers, mais amplifierait tellement plus ceux des seconds. Dans la géométrie de la justice sociale, taxer les grandes fortunes pour devenir la providence des plus pauvres augmente, en conséquence, fortement la quantité entière de tout le bonheur social.

 

*** dans « Critique de la doctrine des droits inaliénables » - extrait de ses « The works of Jeremy Bentham", 1843

 

Ne pas intégrer cette donnée c'est se montrer incapable de faire de la politique du futur.

 

Tandis, à l’opposé, que d’enrichir encore plus les trop riches le diminue nettement ce Produit Intérieur du Bonheur…c’est clair et sans ambiguïté…le néolibéralisme tente de défigurer tous les auteurs du passé, dans le but très frauduleux de tous se les annexer***. Il vous suffit d’aller lire dans le texte et vous trouverez que si peu d’auteurs, oui tellement peu, furent pour le capitalisme. Et surtout, absolument aucun génie…aucun ne l'a jamais défendu…seuls les médiocres font l'éloge ce système !!!

 

*** contrairement à ce que dit l'étrange ouvrage "La nouvelle raison du monde" de

 

Jeremy Bentham aura été, lui aussi, défiguré par son « panoptique », système de conception optique pour garder une prison, où un œil central pénètre dans chaque cellule disposée en cercle autour de cet efficace moyeu…vous voyez que son esprit se préoccupait de bien d’autres justesses !!! Au point que nous pouvons considérer ses apports comme une critique profonde de l’esprit capitaliste. Toujours plus analysé comme sordide, petit, mesquin, étroit, antisocial, sans envergure***…dès que les vrais chiffres arrivent, il se prouve bien comme le plus inefficace et incompétent des systèmes. Celui de tous les gaspillages si peu "économes" ( au sens véridique d'économie). Ne bénéficiant qu’à une infime minorité – et son refus sans argument d’étendre les bienfaits de la minorité à la majorité – prouve, plutôt, que ce système n’en est pas capable. Tout simplement. Système de toutes les injustices sociales !!! Système de toutes les incompétences humaines !!! Systèmes de tous les gaspillages (matériels et humains) !!! Système des parasitismes des dirigeants sur celles et ceux qu'ils prétendent diriger !!! Système d'inculture qu'il tente de faire passer pour du commerce !!!

 

*** comme aident à le démontrer les blog " La phrase de la journée (5)", "Scoop – les supposés capitalistes seraient les plus grands anticapitalistes ?", "Empêcher les riches de nuire aux pauvres" ou bien  "Les ennemys awards" (1er prix - la Bourse !)…

 

"Nombre de chefs d'entreprise et d'économistes des années 1920- 1930 étaient convaincus que les crises survenaient par l'opération scientifique de lois économiques d'origine divine et non humaine. On devait donc rien y faire" (p. 5 – Robert Reich – Le jour d’après – sans réduction des inégalités, pas de sortie de crise, janvier 2011)…ce qui apparut, soudain, comme la grimace d'une "volonté bien arrêtée de tel ou tel intérêt, particulièrement favorisé par cette immobilité dogmatique, de résister à toute nouvelle règle susceptible de lui porter préjudice ( p. 6 – ibid)" … La main invisible telle celle qui résiste à toute nouvelle règle – voici qui perd tout panache et fait glisser du côté des archaïsmes butés !!! S'occuper de l'économie financière en oubliant l'économie réelle – devient donc une aberration visible des perturbations mentales que provoque le délire nommé " main invisible des marchés" …une erreur politique inexcusable !!!

 

D'autant plus qu'elle ne vient que de l'inculture crasse. Et du fait de n'avoir même pas lu Adam Smith qui, dans "Des causes et de la nature de la richesse des nations"; après un exposé sur les avantages pour tout le monde de la division du travail, a u élan de gratitude "comme si une main invisible s'occupait de l'intérêt de chacun" (repris dans Théorie des sentiments moraux !)…en aucun cas ce n'était la "main invisible des marchés" et de la fiance puisque, dit-il "l'argent n'est pas la richesse mais juste la mesure de la richesse" et qu'Adam Smith ne montre, dans son livre, que de la méfiance envers les financiers…comme nous le vérifierions, abondamment, dans "La main invisible a tort !!! (2)"

     

"En recherchant le salut individuel, nous contribuons à la ruine collective " (p. 4 – Robert Reich – Le jour d’après – sans réduction des inégalités, pas de sortie de crise, janvier 2011)…ou bien trop de main invisible des marchés et c'est la gigantesque catastrophe !!!

 

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité", onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans economie et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article