La malpropriété.

Publié le par imagiter.over-blog.com

507652633_a589e54f7c.jpg

Comme la malbouffe. Cette propriété humaine n'est pas scientifique, elle tire tout vers le bas, détruit la société et barre la futur. Tout le contraire des propriétés de la matière, les seules que la Terre et la vie reconnaissent. Comment peut-on dire ceci ?

 

Il ne s'agit plus de l'expression malhabile de la "propriété c'est le vol" qui mérite tant de mises contextes que la phrase en est devenue inaudible. Mais bien des usages antisociaux de ces malpropriétés. De leurs utilisations très nocives et contraires à l'intérêt général. Le blog "Comment tondre sa pelouse devient une compulsion maniaque ?" a abordé le versant militariste, royaliste , hyper égoïste et infiniment dommageable de cette propriété. Elle empêche la pollinisation, donc notre alimentation et tout rééquilibrage climatique par la Terre. Oui de tondre sans cesse sa pelouse et au-dessus de 12 à 17 cm représente bien cet acte de délinquance. Qui porte atteinte à notre survie même…

 

De plus, outre qu'il faut être voyou pour tondre tout le temps la Nature, il n'existe aucune légitimité pour le faire. En effet, pour la Raison, la propriété humaine ne peut exister. Toutes les terres appartiennent à la Terre et on ne voit aucun contrat de vente avec elle. Nulle part et jamais. Pas un. De plus, elle offre, généreusement et abondamment toutes choses. Difficile d'acheter ce qui est gratuit. La propriété humaine est donc juste tolérée comme un travers psychologique de l'Humanité. En route, en 2012, vers une collectivisation forcée de la civilisation – tout individu peut très bien conserver cette propriété illusoire. Sauf à nuire au futur collectif. D'une valeur donc inférieure au bien commun…Comment oser le "vers une collectivisation forcée de la civilisation "? Prenez le livre de Tony Judt – Contre le vide moral – Restairons la social-démocratie.– provenant des USA, il y avoue le fiasco complet du privé et de l'anarchie capitaliste (qui veut zéro état ET zéro services publics). Le livre argumente donc pour le retour massif de l'Etat. Tout en pointant qu'il a 2 formes d'états possibles. Disons l'Etat et l'état, pour bien différencier…l'Etat serait le monopole illégal et anticonstitutionnel d'une caste trop intéressée. Et un vrai état plus collectiviste, soit gestionnaire effacé des services publics de tous les biens communs. dont, en priorité, l'argent dans le service public de l'argent. La propriété comme protection respectueuse de l'individualisme peut coexister avec la solidarité. En fait, tout vrai communisme respecte la tension obligatoire entre le respect scrupuleux de chaque individu et donc de ses propriétés et l'usage commun des biens collectifs. Donc barrages uniquement aux malpropriétés. Pas à la propriété minimale. Dès le démarrage, donc, 80 % au moins d'entre nous ont bien à y …gagner !!!

 

Vérifiez–le à la seconde. Ecoutez la vulgarité absolue de la malpropriété. "Chacun charbonnier chez soi" braille-t-elle. Donc elle contraint les meilleurs d'entre nous à aller sans cesse au charbon, à affronter d'inutiles horreurs, à gaspiller leurs génies pour ces vaines mesquineries. Pas joli, joli que tout ceci…Tellement puérile et irresponsable cette malpropriété. Comme tout ce qui concerne la consommation régressive, oui ou on?  Vérifiez les blogs "L'empreinte écologique de l'humanité ?" et "L'égalité de l'homme devant la nature ?" du 30 Juillet 2012 et celui "On a froissé mon aile ?" du 27 Juillet 2012 ou, encore, "Le temps météo nous conteste dru ?" du 23 Juillet 2012 …Oui, si vous arguez le "c'est chez moi" pour interdire la pollinisation par les insectes et oiseaux qui ont "besoin" des soi- disant mauvaises herbes (ces réserves de futures médicaments) comme d'un minimum de Nature, chassée dictatorialement de ces malpropriétés. Par usage abusif et déréglé des tontes et des tailles excessives des haies. Pas toutes les semaines, 2 fois l'an, oui permet le double prodige :

 

1 )) De la Terre qui FAIT le climat (nous, nous le détruisons, sans savoir le "faire"du tout!) grâce à toute la Nature. Entraver illégitimement la vie (nous n'avons pas la tutelle de la vie et de la nature – ce serait même l'inverse, non ?) se voit dans chaque détail. La malpropriété de la tonte abusive des pelouses en est un abus illégitime.

2 )) La pleine pollinisation retrouvée. Allez, honnêtement, dans les campagnes et vérifiez que les vies animale et végétale sont en train d'y régresser trop et trop vite. Il faut inverser toutes les VALEURS et les priorités (par exemple, l'argent n'est plus une "valeur" fiable – le prix insincère *** est devenu un ennemi de notre futur). Donc l'acte simple et reposant de ne pas faire (ne pas tondre sa pelouse) répercuté à des milliards d'exemplaires (toutes ces pelouses sur terre) participe d'un changement MASSIF de direction collective. Qui en 2 ans peut vérifier ses clairs résultats.

 

** voir le blog du 26 juillet 2012 "Que reste-t-il de sérieux dans l'économie" ?(1)

 

Il va sans dire que le système qui totalise le plus de malpropriétés c'est la régression capitaliste.

 

                        EIle cumule tous les mauvais usages de la propriété.

            Celle qui "ignore", aux 2 sens du mot, les vraies propriétés de la matière.

                                               La bonnepropriété !!!

 

Ne pas omettre de se reporter aux 2 blogs très documentés "Les 2 propriétés" (1et 2) des 21 et 30 janvier 2011

 

 

…vous pouvez, aussi, vous aider à trouver cette propriétés utiles dans les blogs"Le coût infime pour sortir 3,5 milliards d'humains de la misère ", "S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs", "Faim ininterrompue - les graves délits du FMI ?", "Arbitraire d'Ancien Régime du marché ?", "Genève, capitale mondiale des spéculateurs agroalimentaires ?", "L'accaparement des terres - l'hypocrisie dévastatrice de l'Europe ?", "Si aides aux banques remplacées par aides directes à la pauvreté ?" ou bien " La règle d’or budgétaire appliquée au privé ?", encore , les blogs titrés "une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres"  du 23 septembre 2011, "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" du 25 septembre 2011 …"Quel est le taux de population mondiale qui a une protection sociale ?", "Le capitalisme est structuré comme un alcoolisme", "Plus tu prends aux autres plus tu les enrichis !!!","Privatecity" – Publicity", "L'autorégulation étatique est prouvée …", "Donner l'apparence de la solidarité à un simple courant d'air (1 et 2)" etc…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans qui fuit le réel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article