La mélancolie, c'est le bonheur d'être triste

Publié le par imagiter.over-blog.com

5922902454_e28869cbb4.jpgDésormais, que vous savez que le trio gagnant c'est sentir, sentiment et senti mental – et que le capitalisme c'est bien pour les loosers acharnés contre eux-mêmes, vous allez vivre le trésor inépuisable…sentir tous les sentiments (c'est écrit dedans! ) c'est faire toutes les bonnes affaires du monde. Le sentiment c'est toujours plus plonger dans la profondeur sans limites. Et les écrits demeurent les meilleurs raccourcis pour le gigantesque paradis sur Terre…aucun film ne produira autant de somptueuses images qu'un seul écrit authentique. Surfer oui mais, seulement, sur la surface surfer c'est bien se priver de 99 % du réel (surface 1 %)…à part la rage contre soi, impossible de piger la motivation utile d'une telle austérité émotionnelle ou sentimentale !!!

La mélancolie, c'est le bonheur d'être triste, a pu dire Victor Hugo. Qui n'était pas, seulement, connu pour être célèbre – mais bien pour être lui, tout simplement ! Célèbre, vu d'en face, c'est ne rien connaître de la personne dite "connue" qui n'est, de la sorte, absolument pas connue pour sa profondeur, les vastes pulsations de ses sentiments ou les immensités de ses émotions. Capitalisme, l'arrêt si sommaire et simpliste, quasi préhistorique, au fétichisme ou à l'animisme. "Connu" c'est juste prendre l'extérieur d'un nom et le scander sans cesse, hébétés et figés de stupeur. Comme si un mana allait s'en écouler. Le capitalisme c'est la plus grande régression "connue" vers la pensée magique : je vole à quelqu'un je lui prends son aura. Je récupère - j'ai la monnaie qu'aurait dû avoir le vrai créatif. Mais en fait, je n'ai que de la fausse monnaie – puisque seul compte l'état intérieur qui vous fait demeurer, en permanence, dans le trio gagnant de sentir, sentiment et senti mental. Le capitalisme c'est la plus grande régression  jamais observée et enfoncée dans une incompréhensible obstination exponentielle : plus les faits prouvent que c'est la PLUS VASTE ERREUR EXISTENTIELLE possible, plus il s'entête dans ses irréalismes…

Ainsi, pour la musique, le show biz demeure à 10 milliards d'années lumière de la plus grande réussite qu'est Mother. La méthode directe vers le paradis sur Terre. "Chercher le bonheur dans cette vie, c'est là le véritable esprit de rébellion" clarifiait  Henrik Ibsen. Alors vous pensez le TROUVER. Dès le début où se trouve le but, en fait. Dès le départ qui départage toutes les parts et permet de tout partager. Plus naturellement rebelle que Mother, non ça ne s'est pas trouvé… L'être qui vit, actuellement, le plus de sentiments possibles. Plonge dans les profondeurs où sentir sentiments déploie toute sa richesse à couper le souffle…Ce système perd donc toutes les grandes valeurs. Il ne peut attirer que la médiocrité !!! Tout en lui n'est que pacotille…les beautiful winners are out of its controls…

La mélancolie, c'est le bonheur d'être triste…oui car, au lieu de souffrir aigrement de cette réalité, au lieu d'être blessé de cette hideur et de ces êtres piteux et miteux, etc., Mother se déploie le festin d'un gigantisme de sensations toujours sensationnelles…les goûts pastellisés ombrent les odeurs et le vent reste un peu froid sur la peau…la brume enrobe les sons et le regard ne croise que du tamisé…pourtant, la profondeur est bien là…les enfants restent quasiment les seuls à rajeunir de pleurer, à se nettoyer de leurs larmes, à se purifier de leur cœurs lourds…etc Ne pas perdre le trésor de ce qui, d'un chagrin, crée une perle rare. Ce qui console soleil !!! Le soleil de la force se trouve lové dans ce qui sait con-soler !!! Consoler ou consolider, c'est le même solidus étymologique que solidaire – plus qu'incroyable, non ?

De quoi remercier infiniment d'être triste – puisque, sans ce tremplin, jamais vous n'auriez accédé au réconfort (tellement plus puissant que le confort glacial…), à l'adoucissement, au bercement de la toute force autour de vous…oui oui à l'apaisement. Rasséréné-e quel beau mot !!!

Loin d'être une fuite du réel – c'est l'affronter de front et sur ses deux pieds. Mais c'est faire couler le miel de paix et l'aube de la joie en vous…la sortie de cette tristesse c'est bien l'allégresse la plus puissante qui soit. Qui, d'abord, tremblotte comme la goutte de pluie sur la vitre, mais ressort, tellement plus brillante, tel le soleil qui se décache et décachette de derrière un lourd nuages…rugit de la vitesse du silver train, oui ou non?

Mais, oui ou non, n'est- ce pas que, seul, un cœur noble, généreux et désintéressé peut accéder, complètement, à ce trésor décoiffant ???

Faire de la tristesse des pièces d'or pur qui font basculer l'enfer capitaliste dans son pitoyable non-sens des affaires !!!

La mélancolie – la précise ligne où le chagrin se mue en joie vigoureuse d'avoir traversé la tempête ?
                     Du bon côté !!!


…si vous voulez vraiment demeurer, en permanence, dans le trio gagnant, sentir sentiment et senti mentale, utilisez tout le "cerveau sensualisé" …quelques unes de ses plus récentes techniques sur ce blog ? : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "La vaporisation du moi", "Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?","Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?","Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", "Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!", "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes.  Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif
 (à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2 onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".
Résistances au changement      Impliquent changement de résistances
Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans sentez la santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article