La motte de mots

Publié le par imagiter.over-blog.com

4689200450_4caba718a7.jpg

Ce sont les mots non la lumière qui ont surgi en tout premier des ténèbres. Pourtant, le scoop n'est toujours pas entendu. Le fait de prononcer des mots pourrait aller, ainsi,  jusqu'à favoriser la digestion de l'auditeur ?

 

Chacun peut être perçu comme le chapitre d'un livre. S'il ne transmet pas son savoir aux autres ce serait, un peu, comme s'il condamnait le livre (qu'est la collectivité) à être entièrement détruit. Sans que plus personne ne puisse en poursuivre la lecture…Tout le monde est perdant du seul fait que tout le monde veuille êtren aveuglément, gagnant. N'est-ce pas si succulent de paradoxes (à côté du discours officiel, la "doxa"!) ?

 

La nouvelle situation mondiale, que nul n'a encore nommée (serions- nous les premiers?°), et qui aboutit à ce que strictement n'importe qui peut faire basculer le monde. Tout le monde a bien compris que le monde va radicalement changer. Seulement, si peu se sont entraînés à la civilisation nouvelle. Comment cela va basculer, les esprits (bien trop "aliénés" par les modèles passés!) ne le prévoient guère. "Changer de cadre mental" demeure toujours une insurpassable technique d'émancipation – la problématique c'est que "l'élément qui va tout faire basculer" peut être vos idées ou votre comportement actif. Oui mais tout autant ceux de votre voisine/ voisin. Ou bien d'eux, des autres encore. De nous, de toi, de vous: cela peut surgir de partout, de n'importe où et d'ailleurs.

 

Le fait que le Trésor ne réside plus dans la monnaie ni dans les vieilles richesses mais dans une formule pas entièrement formulée CONTRAINT tout le monde à modifier complètement ses attitudes. Oui oui le Trésor c'est elle, lui, eux, vous, les autres, nous, etc – qui pouvons en débloquer l'entrée. Vous devez, nous devons, en conséquence, garder la même vigilance envers tout le monde. Hier tant d'individus se montraient méprisés et humiliés – aujourd'hui ils ont une rutilante gueule de trésors. Absolument tout le monde nous est, soudain, devenu si "précieux". Irremplaçable. Radicale nouveauté disruptive ? Il n'y a plus de dernier venu, de premier venu, de n'importe qui: tout un chacun devient CRUCIAL. Pour les inéluctables transformations futures, chaque quidam reste essentiel primordial, incontournable. Jamais l'Histoire n'a offert un tel taux d'intérêt pour autrui. L'humour cosmique nous oblige, nous astreint carrément au maximum de socialités. N'est- ce pas le déblocage le plus discret qui pouvait dénouer un capitalisme si bestialement ANTI SOCIAL ?

 

Et – lors de ce tout début d'émancipation pour certain-e-s et de couronnement final pour d'autres (une vie complètement réussie par la Libération commune) – un flot de joies va submerger la Terre. Mais seulement pour les "cœurs d'or"...oui, une complète inversion de leurs inversions !  A telle enseigne que le langage reprend (entièrement) ses vertus hautement libératrices: tout ce que fait franchir de distance toute franchise affranchissante ! Les affranchis à la franchise qui franchit absolument tout. Même le reste en reste très immobilisé.

 

Le langage inépuisable revient à la pointe de tous les combats. Le vôtre comme le nôtre, mais, aussi, le sien. La bonde abonde. Un des chemins vers le trésor (outre les autres retrouvés !) réside, clairement, dans le langage. 

 

Servez-vous, alors, abondamment dans la motte des mots !!!

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire", onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans corps des langages

Commenter cet article