La peur n'a qu'une peur, c'est que tu l'abandonnes

Publié le par imagiter.over-blog.com

2663965050_7e1b8066a1.jpgVa peur et ne me retient…dans une buée vaporisée, tiens elle disparaît. Elle tient plus à vous que vous ne tenez à elle…lorsque le miroir retrouve la goutte qui obtient que le reflet devienne plus replet de vous que vous ne l'êtes de sa platitude imagée  – c'est que l'inversion perverse s'est produite…Sinon absolument rien n'y oblige. C'est tout le contraire d'une fatalité !!!

La peur se nourrit de vous, oui la trouille patrouille.  La main de la préhension vous saisit de toute son appréhension déployée : ap-préhension la main qui vous saisit…sachez vous détacher de tout reflet. La vie n'est pas un miroir…l'alarme invente elle- même les armes qui l'arment… si vous ne frayez pas avec la frayeur vous ne serez pas effrayé-e-s : ef-frayé qui fraie avec, tout simplement. L'inquiet n'est plus quiet. Plus tranquille sur sa quille. La crainte n'est plus crainte pour elle seule – et elle passe vers ailleurs sans vous voir. Etc…Ces raccourcis permettent, tous, de saisir à  vif – à quel point toutes les manières d'avoir peur se glissent dans le même schéma récurrent. Toute peur (quelle que soit son intensité ou sa nature) se conduit exactement comme un reflet !!! Tu te quittes le miroir il n'y a plus d'admiroir. Plus rien qui ne s'y mire miro !!!

"La peur n'a qu'une peur, c'est que tu l'abandonnes", obtempérait Henri Gougaud… savoir géométriser toute votre vie vous libère de toutes choses… à partir du moment où vous dessinez les lignes de forces qui joignent les tenants et les aboutissants des scènes – la scène est mise à la remise. A partir du moment où vous "isolez" dans son coin ce qui n'est plus qu'un angle – vous lui ôtez toute proximité d'influence sur vous !!! A partir du moment où vous placez, précisément, la peur dans son aire et vous dans la votre – vous soupesez, en toute visualité, qui se passe très  bien de l'autre. Et qui ne le peut. C'est à l'encre sympathique que se révèlent toutes les flèches précédemment invisibles, etc…bref, vous dénouez tous les nœuds de l'angustia, "ce qui resserre" dans l'angoisse…Oui oui, agissant de tout votre corps vous secouez ce qui vous parasita… Va peur et ne me retient…Un si maigre nuage vous séparait de la sortie libératoire !!! Dès que vous AGISSEZ la peur est K.O.

…ce qui prouve à l'envie – à quel point les individus sont prisonniers d'images. Pas plus épaisses qu'une feuille de papier à cigarettes, ces images forment, pourtant, autour d'elles/ eux une incroyable prison. Qui n'existe que tant que leur pensée en reste hypnotisée. Et que l'iconoclastie de telles images devient la thérapie de pointe…à efficacité plus que garantie !!! A valeur fortement ajoutée, si l'on a repéré à quel point notre société se vautre dans des excès d'images !!!

c'est, exactement, pourquoi ce blog se nomme "imagiter" – agitez les images dans le bon sens, elles tombent toutes…et vous repartez tellement plus légers…

simplement nous ne pouvions imaginez – à quel point nous aurions trop d'avance !!!

…si vous voulez vraiment le vivre jusqu'au bout, utilisez tout le "cerveau sensualisé" …quelques unes de ses plus récentes techniques sur ce blog ? : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "La vaporisation du moi", "Il y a en qui ont le cœur si vaste qu'ils sont toujours en voyage", "Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?","Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?","Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", "Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!", "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes.  Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif
 (à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2 onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".
Résistances au changement      Impliquent changement de résistances
Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans l'attaquine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article