La réalité est toujours au bout de la question !!!

Publié le par imagiter.over-blog.com

4768222518_929a9f0250.jpg

Si vous avez un bras vous seriez arm-y (le regroupement de tous les bras)…lorsque army c'est "l'armée" (celle qui est armée ? mais par qui – la réalité est toujours au bout de la question !!!).

 

L'armée, qui a été armée, est un état subi (oui ,oui très féminin, en somme) qui se montre sous- système de ce qui arme. L’armée armée par ce qui arme !!! Aucune "souveraineté nationale" ne devrait admettre cet état déplorable de vassalité. De se montrer valet de la déchéance qui arme pour tuer – sans en enfiler, si lâchement, aucune des conséquences – non, strictement aucun "honneur" ne peut se glisser tout là- dedans !!!

 

Les mots détiennent, avec une densité incroyable de sons – tout le potentiel pour mettre à bas tous les pouvoirs. La structure même du mot "armée" met à bas ce qu'est sensé représenter l'armée. Une autorité supérieure, une suzeraineté inatteignable, une majesté suprême…alors que nous y percevons qu'une subalternarité peu recommandable aux finances et à l'industrie. Une mise en esclavage des corps, en plus, ne servant qu'à se rétrécir à des "porteurs" d'armes. Oui oui missié bwana !!! Ce ridicule va-t-il détruire définitivement la barbarie de la guerre ? Lorsque CiVIL- isé se montre le non guerrier : t'es guerrier, tu n'est pas civil, donc tu ne peux du tout te dire CIVIL isé (l'état généralisé où il n'y a plus que des civils). Juste un rustre grossier bien mal dégrossi. De ce fait, tu n'as aucune autorité sur moi : l'insulte inscrite dans le droit c'est le militaire qui milite qui la répand, en fait, autour de lui. Auto- ritée d'elle-même, la boucle qui ne peut que la boucler, le reflet de l'inexcusable narcissisme qui se perd dans son reflet, le refus violent de l'existence d'autrui, le désordre semé partout à coups biaisés d'ordres ? Non non, tu n'as plus rien à me dire (ni à m'ordonner) parce que tu n'as pas la "position" acceptable pour le faire.

 

Encore plus ridicule : l'officier de l'arme (le dealer de l'arme) n'est que celui qui "officie" (prêche donc une religion, est le prêtre du non droit de tuer ) – tu deviendrais athée (ou même laïc) de cette "fausse" religion, aussitôt (séparation des églises et de l'Etat) qu'il ne peut plus "officier" sur toi. Sinon dans la sphère du privé : occupation illégale du domaine public, par ces officiers. Oui oui tout le Droit est à la lisière de basculer dans un tout autre paradigme : les illégaux d'aujourd'hui ne sont plus du tout ceux d'hier. Tout au contraire, s'esclaffe l'humour de l'univers entier… Déserteur tu as montré le désert (désert-é) autour de l'illégale arme. Economie si efficace de moyens : quelques mots (si peu en fait) bien centrés – et tout ceci disparaît. La vraie économie (celle de la noblesse de cœur) se révèle comme celle qui "économise" au maximum. Jamais celle qui dépense !!! ou qui s'enrichit…outrageusement. CQFD !!!

 

Tu le "réalises" (piges dans ta tête !) et tu le réalises (le rend effectif) autour de toi.

 

Qui dis mieux ? 

 

La réalité est toujours au bout de la question !!!

 

Tu poses n'importe quelle question – et le système est foutu…

 

Ce n'était qu'une bulle spéculative – une si mince bulle spéculative  et qui ne supporte plus la moindre irruption du réel…ou de la pensée. Ce système, oui...

 

N'importe quelle entrée, il est K.O.

 

A ton avis combien de temps lui reste "comptabilisé" ?

 

Réel et question c'est trop pareil – puisque l'immense queste (quête), que recèle question (la quête toute entière - ce qui est au bout de la queste), prouve, à l'envi, l'exigence absolument adulte qu'il y a derrière l'art de questionner (de se placer toujours au niveau de la globalité, de l'intérêt général, de la réalité entière, de la collectivité toute collectée eh oui, de l'Humanité intégrale)

 

D'où venons-nous que faisons-nous où allons-nous ? Le Sphinx est, cette fois- ci, plus que niqué. Puisque la réalité était bien au bout de la question !!!

Et qu'il n'était même pas au courant

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

Publié dans corps des langages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article