La relation d’aide ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

9214933002_2da398c933.jpg

ôôôôôôôôôh  !!! 1 000 000 000 de pardons au hérisson pour les piquants... j'ai vécu(e) comme une terrible épreuve (et je n'exagère pas !) le fait que je ne pouvais malgré tous mes efforts rétracter certains piquants, j'avais beau relire, il y en avait certains que je ne voyais seulement qu'à posteriori, qu'à la relecture, en en ayant conscience, j'en souffrais, mais je sentais que quelque chose me dépassait , je devais me résoudre à faire dans l'imparfait (...), aïe, aïe, "ta souffrance m'en voulait..." ou quelque que chose comme ça, aussi peut-être ?

 

dites vous si justement dans un de vos textes ? et puis vous reconnaîtrez que la relation d'aide est très intime et difficile pour la pudeur, demande une très grande confiance et humilité, et puis zut aussi, parfois j'ai l'orgueil de ne pas reconnaître que j'ai de l'orgueil ! Un torréfacteur, Gaston, m'a "débouchée une case", il y a deux mois,( il serait temps !!!) me disant qu'il y avait du bon orgueil ? J'ai le défaut d'être parfois trop volubile, j'aime la parole avec passion, la pensée, j'aime parler, j'aime écouter parler, sûrement la chanson me permet de canaliser le trop plein, pour l'écriture... : je suis une petite plume, pas un écrivain et ça me va...

 

Ma passion c'est la Politique et je guette la porte d'entrée depuis le lycée, aujourd'hui, j'ai très envie de tenter de donner mes forces à … x a survécu à un cauchemar et je suis sûr(e) que le mot est faible, et ce pour la justice - peu de gens sont capables de le vivre, qu'en pensez-vous ? la politique a besoin de nous !!! j'ai déjà essayé de rentrer lors des municipales dans le mouvement local de mais barrage par une femelle "territoriale", il faut dire que les mecs en réunion intervenaient en s'adressant à moi qui venais de débarquer... très gênant... , bien que n'étant pas une "belle femme", j'ai semble-t-il un certain "magnétisme" qui complique beaucoup mes relations, peut-être une pudeur attractive ? la leader "érotisée narcisse" se pelotant le corps en prononçant ses discours (!!!).

 

Mon éloquence mariée à une innocente façon d'être le véhicule d'une "grosse connerie, pas si conne que ça", "d'une formule à l'emporte pièce", "plaisanteries plaisantes" et originalité, le "kif" que je prend à brouiller les pistes des costards sociaux, argot/franc parlé ou langage châtié, esprit et politesse, les gens ne comprennent pas très bien qui je suis, rien de tel qu'une histoire drôle (très grande amatrice de blagues) pour exprimer/défendre une idée au populaire, et détendre l'atmosphère, j'ai commis des gaffes de haute volée et en est fait commettre des quantités ! qualité de mes défauts, un fou rire c'est gagné ? c'est une force irrépressible ! pareil pour les larmes, j'ai fait pleurer aussi et ça... depuis que j'ai eu l'âge de tenir un crayon, 

 j'ai compris que le langage était la clef de la liberté.

 

1 000 000 000 de mercis à toi pour les aiguillons... Oui !!! je suis rentrée dans l'océan, moi qui risquais de rester dans la rivière tant j'avais peur des morsures du sel, du soleil, de la perte de l'eau douce si délicieuse et des ombrages, planquée à l''ombre de peur de l'univers fabuleux et inconnu de la mer, sans comprendre que le cycle de l'eau en pluie ramène sans cesse à la source, au torrent, à la rivière, au fleuve et la mer ? (vous ne m'en voudrez pas d'être un peu "mon muse" et de vous dédiez un poème sur…., vous serez le seul à pouvoir tout en lire...) hier matin au réveil, mon pétard éteins... j'étais dans l'air iodé de la mer, dans la fraîcheur du torrent et en haut de la montagne tout à la fois... l'espace d'un instant j'ai pensé que vous m'aviez testée, avec un amusement et une joie surprenante !!!  là j'ai ressentis avec ce qu'aucun mot ne peut dire, mes armes tomber et comme la joie libératrice de recevoir un bienfait. 

 

Très bouleversée des dons, des présents, que vous me faites, dès notre premier contact : vos textes,  je découvrais un intellectellectuel'artiste (je viens de faire une faute de frappe, mais je la laisse, trop top !) et une grande humanité. Mais pas envie de tomber dans la vénération, utile ni pour vous ni pour moi ? vous me demandiez un avis d'artisan la table a-t-elle ses quatre pieds ?  la remarque que j'avais envie de faire depuis longtemps sans l'oser : parfois votre table a cinq pieds... ça alourdit la forme inutilement ? je pense à certaine phrase telles que "vous commencez enfin à comprendre ce que je veux vous dire...", vos petites phrases très tendres telle que "Yes Jerrican !" adorables par ailleurs, trahissent peut-être le fait que vous en ayez un peu conscience et cherchez à alléger ?. Pour ceux qui ont déjà fait un travail de conscientisation ça peut être un peu vexant ! et peut vous faire apparaître comme manquant d'humilité : un flou peut-être lié à la question de qui est le récepteur ? voilà une observation qui vaut ce qu'elle vaut... bien subjective et personnelle, qui n'est pas un piquant, et qui n'est pas destinée à saper la virilité de votre pensée, loin de là.

 

Consciente que la critique est facile et l'art bien difficile... et de la prouesse de l'éléphant pour ne rien écraser de la boutique de porcelaine... vous avez votre candide... Je me met aux exercices... en cette rentrée j'ai pas mal d'obligations, recherches d'un travail alimentaire, envoie de CV... et le propriétaire de mon logement viens de décéder...

 

Et donc maintenant j'enchaîne sur action. Précision concernant l'invitation Festival de Belleville : (je ne vous ferais pas descendre de Bretagne juste pour tailler une bavette !!! soyez rassuré)... Le festival est programmé sur le quartier sur plusieurs jours, et dans différents lieux, dont salles de concerts, et bistrots, places, tout ce qu'on veut.... il sera donc facile de s'incruster avec une veillé dans un endroit sympathique, m'a été proposé un passage sur scène dans l'amphi, (à vérifier la qualité de l'accoustique), et j'ai donc informé que

… j'appartenais maintenant  au collectif Gun Giant...

 

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

Commenter cet article