La ronronthérapie ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Annie in the Sink

Le ronronnement de votre chat-te vous apaiserait ? A ce point ? à part que vous montrez tout le flanc d'archi débilité du capitalisme pour qui nous ne possédons rien en nous-mêmes pour nous rendre très heureux / ses. Qu'il nous faille donc objets sur objets (fond même des "arguments" de la pub, cette irrationalisme affiché !), grigris sur grigris. Afin de pallier ce manque ontologique. Techniques et instruments doivent nous virer de nous–mêmes, nous tout évacuer, afin de prendre toute notre place…

 

Désolé! Dégage! de ma tête et de mon cœur! Dégage! Et plus vite que ça, t'es pas digne d'entrer dans mon intimité…Je possède en moi tout pour me rendre très heureux/se…je sais ronronner comme un chat-te. Viens donc vérifier la tachtche…

 

Lorsque je dors, m'ont dit certaines compagnes, je ronronne, "tel un lion apaisé"…Evidemment, ronronner n'est que résultats, conséquences de tout un état intérieur. Aboutissements de certaines techniques de vie…Of course, l'effort rend fort – et la soumission exagérée à l'ordre ambiant débilisé !!! 

 

Evidemment, ces certaines techniques de vie prouvent que, pour l'essentiel, nous n'avons pas besoin du capitalisme. Il est très encombrant, bruyant comme tous les arnaqueurs, il pige rien aux bonnes affaires, définitivement puéril et pas sérieux du tout…Pour être heureux, il nous incommode et importune d'avalanches d'objets alors qu'il faut se purifier vers le raffinage de sentiments et d'émotions. Quintessencés. Bref, il y pige queue dalle à la "vraie vie" et ses conseils (trop intéressés – oui oui, ça aveugle !) trop trop bidons c'est trop la poubelle direction !!! 

 

D'ailleurs si l'on dit "on ne mélange pas les sentiments et les affaires c'est bien parce que les affaires sont sûres de perdre"…oui ou non ? une flagrante incompétence, une incapacité notoire, un vide béant, une allergie anormale, une disruption toxique à la sociabilisation…etc – non! c'est trop de trop (même au galop !!!)…ces "affaires" qui n'en sont d'aucune…Le capitalisme perd tout droit à DIRIGER autrui…son handicap du cœur (jamais soigné), châtré des sentiments il s'avoue, lui a fait perdre tous sens des mesures, toutes pondérations, tous jugements, toutes raisons, toutes modérations, toutes retenues – ce n'est plus qu'un étalage barbare d'excès incontrôlés et incontrôlables…

 

Bref, lorsque vous avez goûté à toute la panoplie des sentiments, lorsque vous tressautait toute la ligne ardente des émotions – vous saviez, pertinemment, que "le capitalisme non ce n'est pas du tout une bonne affaire!"

 

Et que, sans avertir les médias de Panurge (ils sont trop grossiers et vulgaires pour accéder à la Quinte Essence !), vous êtes devenus, ouais de chez ouais, des milliardaires de la vie intérieure. Seuls milliardaires qui ne nuisent ni à la Nature ni à l'Humanité…Tout au contraire !!! 

 

Sur le fronton de vos sourires luit d'or : En vous réside absolument tout pour exploser de plénitude. La chimie de votre cops contient tout l'univers – vous ne savez pas comment l'utiliser parce qu'on ne vous l'a jamais appris ? Eh bien! pourquoi ne pas commencer à la seconde…Le principe demeure le moins d'objets ou d'instruments possibles entre vous et le rugissement de bonheur…Vivez-vous vous- mêmes en direct, ne vous laissez plus squatter par des envahisseurs (fussent- ils adoubés de la "légitimation capitaliste" (sic) – et nous venons de voir sur quelle escroquerie existentielle repose, réellement, ces bafouillis de Gribouille, de ces trop incapables majeurs !!!)…

 

Oui, ma petite chatte, oui mon petit chat – tu n'as besoin que de toi pour ronronner de plaisir…et que ça dure toujours…

 

A tous ces importuns, à tous ces imposteurs – tu sais, maintenant, quoi leur dire: dégage! Dégage! Et encore dégage!

Le cri planétaire de l'émancipation et de la libération !!!

 

Oui ou non ?

 

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à but non lucratif freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 4  "Nul n'est  nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article