La roue route

Publié le par imagiter.over-blog.com

5211669135_76e4fe078e.jpg

Tant de qui dit "route" ne semblent pas vibrer de ce mot. Comme s'il ne servait qu'à les rendre injoignable, hors d'atteinte des comptes à rendre, des conséquences crues à affronter. Un fin fermée jamais une origine. Comme sui la route n'était pas un pont qui vous joigne et rejoigne à toutes et tous ?

 

Cela ne débouchait donc sur rien ? Quels gâcheurs au sommet !!! quels saboteurs maladroits !!! quels lourdauds brouillons !!!

 

Tandis que le mot route roule la roue qui ne  peut démarrer qu'à un départ, un point d'origine. La route c'est tout l'espoir du monde qui déborde d'un cœur infiniment ouvert. L'oreille toute tendue aux aguets. Tout de la personne se montre empli de la certitude que son périple va devenir hyper utile. Les portes et les fenêtres immensément ouvertes. On l'attend vraiment quelque part.

 

Ce frémissement énergisant, cette émotion plein le corps, cette densité absolu d'un projet enceint d'un futur fertile – cela a toujours été cela la toute. Combien, qui osent en parler, vibrent encore de ce secret de simplicité ? Le marketing tue toute vie puisque sans aucune vérité le corps s'étiole !!!

 

Que peut nous offrir ce système qui ne vend que l'inutile et du superflu, de l'enfantillage et du dévalorisé, qui ne connaît plus rien de la vraie vie – puisque gonflé -e de tous les nectars du large vous partez plus que certain-e-s que l'accueil émouvant vous attend déjà. Votre flamme pure a déjà, dans l'invisible, allumé les contacts. Vous êtes déjà la chance de quelques vies. Tout l'univers paraît "s'arranger" (structure) afin de ne vous être que bénéfique, prolongation, résonance de votre projet brûlant emmitouflé au secret de vous-même.

 

La roue de la route tourne. C'est au départ que tous les sucs pétillent en vous. Que la coque de feu montre ses étincelles. La route c'est l'impossibilité de frimer. Même envers vous-même. La planète qui se nettoie et purge.

 

Aussi à chacun de ses cycles les cœurs neufs (de tous âges) s'élancent si légers. Symétriquement, avec ces gloires surannées qui, lourdement,  tombent en poussière. A chaque tour de roue de la route – le monde change contre vents et marées !!!

 

Qui ne vous a jamais parlé de tout ceci ?

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les  1 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Publié dans Croque tes crocos

Commenter cet article