La spéculation empêche la loi de l'offre et de la demande

Publié le par imagiter.over-blog.com

5345967445_70e6a4103d.jpg

Paroles d'un grossiste alimentaire. Que font les furieux de la "pensée unique" ? Tiens donc, rien ! Avec leur "cercle de complète déraison", ils perdent toute crédibilité. Faut laisser le marché agir seul. Nous avons trop subi les catastrophes mondiales que créent les délires de "dérégulations"…et là "la main invisible", soit celle de l'omniscience automatique de l'offre et de la demande, se montre enrayée. Vous ne réagissez toujours pas ? Et par quoi la "main invisible" se voit niée ? Par la spéculation. La spéculation qui fout le brouillard partout. La spéculation la pire ennemie de la pensée unique, alors ? A croire que non. A croire que les tenants de la "pensée unique" soutiennent la spéculation, ennemie identifiée n° 1 de la société ?

 

Puisqu'ils ne font strictement rien contre – c'est qu'ils sont implicitement soutiens par inertie. Eux qui s'arrogeaient l'arrogance dans tous les débats de "la réalité est unique" et nous sommes son seul autorisé clergé si clairvoyant, face à la spéculation et tutti quanti. En sont- ils devenus ses aveugles protecteurs ?

 

Ce blog va introduire le cycle "Aliénations complètement achevées des bourgeois", où nous atteignons, en plein centre, leurs irréalismes qui s'étalent partout au grand jour…Ils ne sont plus jamais dans la réalité, ils s'octroient un droit abusif et exorbitant (très anticonstitutionnel) de monopoliser les paroles. Mais en tout ils déraisonnent tellement qu'il devient impossible de masquer plus longtemps leurs radicales incompétences sociales. Sur tout sujet. D'où, nous, "experts du réel' devons fermement intervenir !!!

 

Oui oui aucun des pseudos concepts du capitalisme ne tiennent la route et la réalité refuse toute pensée unique. Surtout aussi peu loyale. La réfutabilité de Karl Popper n'est pas qu'une théorie doive se réfuter sans cesse, mais qu'il soit admis qu'elle demeure ce qu'il y a de mieux, jusqu'à ce qu'une autre théorie prenne sa place. Une théorie dite "pensée unique" (le traitement très antisocial de l'économie construite par tous!) vient "d'avouer" que c'est elle qui permet les furies spéculatives. Que celles- ci mettent en danger le futur même de l'Humanité. Qu'elles détruisent jusqu'au "noyau dur" de la théorie (l'omnisciente loi de l'offre et de la demande – qui semble peu omnisciente de se laisser trop facilement démanteler par l'intrus spéculatif)…Que, l'examen tout extérieur, permet de noter que la spéculation est hors la loi (de ) que qui la soutient est donc complices. Qu'il ne peut qu'être mis fin à toutes spéculations surtout:

1 -- dans les domaines vitaux de l'alimentation, de la santé et de l'éducation

2 -- autour des "biens communs" de l'Humanité (qui ne peuvent appartenir à un seul mais à tous) : ressources non renouvelables, air, eau, biodiversité, biomasse soit minimums de fleuves, forêts ou terres à arracher de toute folie du profit afin d'aider le climat à se "réguler"…

 

La spéculation empêche la loi de l'offre et de la demande. La pensée unique empêche, aussi, la loi de l'offre et de la demande. Faut le faire: de se tirer ainsi dans les pieds. Oui elle empêche frontalement l'exercice de la loi de l'offre et de la demande. Puisqu'elle N'EMPÊCHE PAS LA SPECULATION. Son déni le plus cinglant. Ce ne sont pas les opposants à l'idée qu'une pensée unique qui sont les ennemis de la loi de l'offre et de la demande. Mais bien la pensée unique. Tel est pris qui croyait prendre.

 

Puisque simple comme bonjour d'éteindre toute spéculation. Suffit de "réguler" les prix. Oui de permettre à loi de l'offre et de la demande d'œuvrer pour le bien d'absolument tous. Les grands malades spéculateurs (inconscients des conséquences prévaricatrices de leur furie inargumentable !) seraient aussi pris dans la tourmente où "l'intérêt d'un seul prévaut sur l'intérêt de tous"…

 

Oui oui l'encadrement des prix est le pire ennemi de toutes spéculations. Facile, non à mettre en oeuvre ? Ah bon! Puisque, en plus, vous SACRIFIEZ le plus grand nombre pour un seul ? C'est du joli ! Nous ne désirons pas du tout spéculer sur votre futur !!!

 

La rubrique " Aliénations complètes des bourgeois "va nous offrir (la demande réelle existe !) des invariants. Que nous allons accumuler (pour le bien de notre santé) au cours des blogs. Limpide que le bourgeois est bien une certaine forme de maladie mentale. Dont il faut nous prémunir et protéger en la connaissant totalement…

 

La preuve de l'observation que "le bourgeois ne parle que pour qu'il reste impossible d'agir" est étalée partout ? Il se permet de faut voir comme il nous parle mais refuse (raide comme un camé) toute remise en question venant du réel. Plus ça rate plus il s'entête. Oui ou non ?

Depuis, au moins 20 ans, le monde se voit détruit massivement par le haut. Manipulations, mensonges et inerties. PLUS AUCUNE DECISION DECISIVE (qui change réellement les choses) n'a été prise depuis si longtemps !!! Bien assez pour que nous nous rendions compte que…

 

                         L'esprit bourgeois met le monde en danger extrême !!!

 

rubrique " Aliénations complètes des bourgeois " : comptez les symptômes !!!

 

La spéculation empêche la loi de l'offre et de la demande

Débat tabou sur les drogues

Les consommateurs ont confiance dans la science pas dans les chercheurs

L'autogestion ne commence pas par l'autogestion de la parole ?

Les clichés sur le climat

Des propos mesquins contre vous

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques, et  Rien de plus solide que le solidaire , sinon,  onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Commenter cet article