Le bon sens se rapproche enfin de chez vous (1)

Publié le par imagiter.over-blog.com

95455203_542795794e.jpg

Le meilleur moyen de partager les richesses est de s'occuper avant tout de l'économie réelle. C'est ce que vous dévoile le chapitre "Les gouvernants obsédés par l'économie financière, en perdent de vue l'économie réelle" (le chapitre 5 de la 1ère partie – voir ci-dessous)…Les gouvernants tourneraient, ainsi, le dos à la réalité et nous entraîneraient dans leurs délires dangereux ? C'est justement en ne privilégiant pas les financiers que nous sortirons de la crise !!!

 

La réponse se complète ainsi : "En recherchant le salut individuel, nous contribuons à la ruine collective", salue, page 4, Robert Reich dans "Le jour d’après – sans réduction des inégalités, pas de sortie de crise", janvier 2011…secrétaire d'état au Travail de Clinton, ayant aidé à l'élection d'Obama comme conseiller économique, il a été un des premiers à parler de "L'économie mondialisée" en 1992 (nous avons nous- même contribué à faire connaître ses thèses, en France, dès 1992) – Robert Reich reste un penseur puisque, anticonformistes, ses analyses reposent sur le réel et pas sur les fumisteries idéologues…

 

Ainsi, rejoint- il, paradoxalement, le Sébastien Fauré de 1902 expliquant le capitalisme comme l'aveuglement permanent à sa réalité propre "de permanente surproduction conjointe à la sous- consommation"…Vous vous rendez bien compte - 1902 : s'il avait été juste un peu écouté combien de millions de tonnes de misères aurions- nous évité !!! Ah oui! il était classé "libertaire" (comme si "être humain" ne supplantait pas toutes ces miteuses étiquettes sordides ?)…pouvez-vous vous "proclamer" gouvernant "sérieux" si vous n'entendez pas toutes les voix ? et ne faites profiter la collectivité de tous les apports d'où qu'ils proviennent ?

 

Afin de répondre à cette question (et toutes celles que FUIENT tant les médias détraqués !) n'est-il pas urgent que le bon sens se rapproche de toutes et tous ? A fond la caisse !

 

La réponse, qui se doit de respecter la portée toute de la question, prendra, aussi, en route, les blogs "La main invisible a tort !!! (1)", "Scoop – les supposés capitalistes seraient les plus grands anticapitalistes ?", "Empêcher les riches de nuire aux pauvres"ou "Les ennemys awards" (1er prix - la Bourse !)…

 

Vous vous êtes habitué-e-s à la phrase de la journée, poussons jusqu'à la faveur de la semaine entière.

Faire revenir le bon sens près de chez vous sera hebdomadaire. Et se centrera plus sur un concept nuisible, dangereux, contre-productif, irrationnel (en un mot, souvent, capitaliste)…

Pourquoi le bon sens ? Puisque le bon sens n'est que populaire, il ne rentre pas du tout dans les caboches des dirigeants (ça ne fait pas sérieux, on ne dirige pas avec ce point faible que serait le bon sens, etc)…les puissants n'aiment pas du tout le bon sens, taxé de vecteur d'émotions et d'affectivités (et les affaires sont toujours vaincues par les sentiments !)…Rien que pour sa facette émancipatrice, le bon sens mérite notre tendresse…oui oui, depuis le temps qu’on en parlait et qu’il n’existait plus, bien temps de l'aider à respirer et revenir à la surface. Où serait le simple bon sens dans toutes les crises actuelles ? Nulle part, justement !!!

 

Son absence nous met en grand danger de mort !!!

 

"En recherchant le salut individuel, nous contribuons à la ruine collective » (p. 4 – Robert Reich – Le jour d’après – sans réduction des inégalités, pas de sortie de crise, janvier 2011)…ainsi la main invisible des marchés a plus que tort. Ce n'est pas en abandonnant chacun à la poursuite aveugle de ses intérêts que l'on parvient au bonheur commun. Mais en l'empêchant justement. En le régulant. En l'incitant à devenir "régulier" (bénéfice collectif de réguler), honnête, attentif aux autres, imbu de l'intérêt collectif, sociable en un mot. L'omniscience des marchés n'existe pas autrement que comme une forme virulente de bestialité. C'est bien l'institution qu'il faille le plus réglementer, encadrer, contrôler, mettre sous surveillance constante pour dangerosité sociale extrême. Y foutre, en bref, franchement, une surdose de bon sens !!!

 

"Sans réduction des inégalités, pas de sortie de crise" sous- titre Robert Reich…soit FAIRE LE TRES INVERSE de tous les gouvernements détraqués actuels ? Exactement !!! Empêcher les riches de nuire aux pauvres" devient l'acte politique fondateur incontournable par tous les politiciens du futur : revenu maxima garanti et très forte et immédiate augmentation des salaires (par une ponction sur tous les peu loyaux revenus spéculatifs)… pourquoi donc ? Après avoir relativisé toutes les données croisées, Robert Reich parvient à chiffrer à moins 60 % ( – 60 %) le manque à gagner*** des classes moyennes depuis 1975…oui oui, sauf pour les trop riches, tous les revenus ont diminué depuis 30 ans…que, structurellement, les classes moyennes ne sachent plus penser, qu'elles se livrent, étourdiment, sans cesse (et nous avec), à leurs voleurs massifs - n'empêche que le futur de "bon sens" ne peut que reprendre les "solutions 1945"…oui oui le1945 qui connaissait 120 % de dette financière par rapport à l’économie réelle. Et comment, après 1945, Les Etats- Unis, en tête, ont tout inversé en les regrettées 30 Glorieuses (1947- 1975) ? Question "de bon sens" essentielle – donc évité par toutes les soi- disant élites !!!

 

*** ce qui a provoqué, aussi, la si évitable "crise de la dette" actuelle (voir, à ce sujet, le chapitre 3 "Le pacte fondateur" de Robert Reich op. cit.– y a –t-il une seule chose que les dirigeants aliénés aient réussie ?

 

Comment s'en sont-ils donc sortis ? La réponse flamboie : En faisant le très inverse d'aujourd'hui, justement !!!

 

Assurer le plein emploi et répartir équitablement la richesse et les revenus… ce qui se nomme aussi "protéger réellement le pouvoir d'achat" …comme vous pouvez le vérifier, de visu, dans les blogs "Scoop – les supposés capitalistes seraient les plus grands anticapitalistes ?" et "La main invisible a tort !!! (1)" !!!

 

Les supposés capitalistes seraient donc les plus grands anticapitalistes existants ?

Ils semblent, visiblement, bien tout faire afin que le capitalisme disparaisse

 

Allons- nous les aider, efficacement, en cette œuvre ? 

 

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuitsfreethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité", onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Commenter cet article