Le coût infime pour sortir 3,5 milliards d'humains de la misère (1)

Publié le par imagiter.over-blog.com

6789011573_06890ed3bf.jpg

Avec seulement 25 cents le PAM peut remplir un bol de bouillie, de riz ou de légumineuses et confier aux écoliers une ration mensuelle à rapporter à la maison. Seulement 50 $, oui, suffisent pour nourrir un enfant pendant un an…Il est donc plus qu'absurde, irrationnel, irréaliste et déraisonnable de supprimer ces progrès évidents – et qui coûtent si peu - et ces efforts ("qui rendent fier d'être homme") pour régresser vers des situations antérieures…Clair que l'OMC c'est le retour à tous les Anciens Régimes, le dos carrément tourné à tous les progrès. Comment pourrait-il en être autrement lorsque les pays riches (qui ne concentrent qu'une part infime de la population mondiale) "monopolisent" oui 81 % du commerce mondial ? Oui, dès le départ, ils trahissent à fond leurs propres règles – qu'il serait judicieux de nommer "les déRègles du privé" !!! Même avec un "Comité du commerce et du développement" qui tente de protéger (c'est le mot qui avoue tout !) les 50 pays les plus pauvres contre ces hordes de barbares occidentaux…Le simple fait que ce Comité existe avoue, aussi, que commerce et du développement ne vont pas obligatoirement ensembles, qu'un commerce aussi déloyal peut même n'apporter que famines et misères insupportables, qu'il y a des "croissances" (selon les standards bidons de l'occident !) qui appauvrissent et qu'un "bon" (sic) commerce extérieur peut rimer avec famines désastreuses à l'intérieur…

 

Solutions – tourner le dos à l'OMC , ce club fermé des trop riches qui ne font que desservir les 19 % du commerce mondial qui peuvent garantir la survie ALIMENTAIRE des pays trop pauvres. Fermez vos portes à la régression OMC, regroupez- vous, usez de l'ONU, de la FAO** et de "la plus grande ONG du monde" (vous étiez au courant ?) soit le PAM, sans oublier tout ce qui en Occident veut mettre fin à la barbarie capitaliste!!! etc…

 

** Food and Agriculture Organization of the United  Nations fondée en 1945 et le PAM  (Programme alimentaire mondial) en 1963.

 

L'arme principale des 122 pays du Tiers Monde (sur 197) ? Oui le coût infime pour sortir 3 milliards 500 millions d'humains de la misère !!! Le capitalisme remboursant tous ces "trop perçus", même très imparfaitement, tout cela suffira…oui la pauvreté ne coûte pas cher du tout – les 1 216 milliardaires coûtent (avec la centaine de transnationales les plus publictivores !) oui 52 % du PIB mondial…bien trop excessif, non ? Le capitalisme est bien de venu le PIRE des systèmes qui soit !!!

 

Au point que : "les chefs d'état ont calculé que, pour conjurer les 8 tragédies – au 1er rang desquelles la faim – il faudrait juste mobiliser, pendant 15 ans, un montant d'investissement annuel de 80 milliards de dollars. Et pour y parvenir, il suffirait de prélever un impôt annuel de 2 % sur le patrimoine des 1 216 milliardaires excessifs" (p.338  – Jean Ziegler – Destruction massive, Géopolitique de la faim, octobre 2011)." Soit, fin 2010, autour de 4 500 milliards de dollars (plus que le PNB de l'Allemagne)…patrimoine qui n'était "que" de 1 500 milliards de dollars  en…2001… A comparer avec la dette énoooooorme du Tiers Mode (112 pays sur 197) de …       2 100 milliards de dollars…Ou, encore, les 55 000 milliards de dollars JOURNALIERS de la spéculation boursière avoués, étourdiment, par Sarkozy et Merkel…Ou même les 1 000 milliards d'euros "donnés" (illégalement !) aux banques, début 2012, par la BCE…les jeux hypocrites pour NE PAS taxer tous ces mouvements monétaires, fortement délinquants, doivent donc être traités tels des "crimes économiques". Et, bientôt, des crimes contre l'Humanité ?…

 

Si, d'un côté, il reste "utile" de manifester la complète répulsion face au capitalisme – de l'autre, il demeure aussi "utile", avec 3 fois rien, de tirer de ses pattes de monstres tous les pauvres. Tiens, il ne survivra pas 2 jours à la fin de l'exploitation des autres !!!  Trop d'aveux en une fois ? f

 

"Le Fmi et l'Omc ont été, de tout temps, les ennemis les plus déterminés des droits économiques, sociaux et culturels, et notamment le droit à l'alimentation. Les  2 000 fonctionnaires du Fmi et les 750 bureaucrates de l'Omc tiennent en horreur toute intervention normative dans le libre jeu du marché (p. 177 – Jean Ziegler – Destruction massive, Géopolitique de la faim)." A part leurs interventions normatives, à eux, qui sont si lourdes et insistantes qu'elles ne fonctionnent plus que comme abus de pouvoir. Quant au "marché libre" il ne l'est que pour la minime minorité. Pour l'extrême majorité ce marché les rend non libres…entrevoir les conclusions ?

 

1 - Accélérer la mise en place des droits économiques, sociaux et culturels, et notamment le droit à l'alimentation…voir le 11 Mai 2012 ?

 

2 - Contrer l'absurdité de dire que la fin de la spéculation sur les marchés alimentaires porteraient atteinte au marché prétendu libre  - ou bien aveu naïf - les sociétés spéculatives étant domiciliées dans les paradis fiscaux, à la seule illégale spéculation !!!

 

3 – Mettre du "vrai" réalisme dans beaucoup de professions économiques, ainsi comme ces statisticiens qui "oublient" d'inclure le prix des camionneurs (en Afrique très important !) dans le prix des aliments à l'importation … Surévaluant ici et sous évaluant là – bref, rendant tout ridiculement improbable…et semblant hors de notre portée…vous quittez ces harnachements-leurres, pile poil, vous rejoignez et comprenez "le coût si infime pour sortir 3,5 milliards d'humains de la misère" …etc…

 

Autre exemple ? Au Brésil, la bolsa familia (bourse aux familles) c’est juste 0,4 % du PIB. Et cela concerne, fin 2010, pas moins de 46 millions de personnes. Avec 20 millions d’entre elles, vraiment arrachées à la grande pauvreté. Après même pas 15 ans d’existence – des résultats aussi flagrants ( examinés et envisagés d'être copiés, déjà, par de nombreux autres pays pauvres !).

 

Les soi- disant homme d’affaires, enfermés dans une vision si étroite et complètement fantasmée du monde - ne savent même pas qu'il n’y a que 25 % de la population mondiale qui possède une couverture sociale – et que de s'atteler à mondialiser la couverture sociale, reste le moyen le plus court et économe afin d'éviter les délocalisations, les émeutes de la faim et tant d'autres catastrophes…toujours en suspens sur nos têtes…2,5 milliards (35 %) d'êtres humains n'ont jamais connu une banque (et pas loin de 45 % ne peuvent accéder qu'à des services très restreints !)…ce qui représente plus de 75 % des pauvres…qui avec d'autres moyens, vu leur nombre massif, totalise pas moins de 25 500 milliards de dollars d'argent liquide. Bien entendu, strictement invisible pour les rétrécis hommes de non-affaires occidentaux… La faim coûte cher, oui à tout le monde – même aux spéculateurs qui se croient bien planqués – à eux de comprendre pourquoi ?

 

Une seule image ?

 

Sur un ring de boxe Mike Tyson, par exemple, et un bengali sous- alimenté et affaibli…que dit la bêtise bestiale des capitalistes ?. " Justice est assurée, puisque les gants de boxe des 2 protagonistes sont de même facture, le temps du combat égal pour eux, l'espace de l'affrontement équitable, et les règles du jeu constantes. Alors que le meilleur fagne ! L'arbitre dit impartial, c'est le marché (p. 177 – Jean Ziegler – Destruction massive, Géopolitique de la faim)."

 

La démence absolue de ce point de vue qui renie tout réel, s'enfonce dans des maniaqueries procédurières mais trop locales pour s'exercer universellement, fuit toute imputabilité juridique en refusant d'intégrer tous le paramètres du réel…Médicalement, ce sont des protocoles de maniaques terrifiés par le réel…absolument pas une démonstration scientifique ni un processus législatif qui permet au juridique de juger dans la sérénité…Ni le Fmi, ni l'Omc n'ont, en conséquence, la formation, l'envergure, les apprentissages et les expériences vécues, ni le don de l'écoute des autres, etc pour se permettre d'endosser les habits hallucinés de leur dirigisme exorbitant !!! C'est plus en les traitant comme des aliénés maniaques à soigner d'urgence – qu'ils ne pourront pus nuire idéologiquement.

 

                                           Que par tout autre moyen (*)…

 

…la suite de ce fourmillement de bonnes idées afin de supprimer, vraiment, la misère ne sautait donc tarder …

 

(*)"le 31 Juillet 2011 , l'ONU a publié le communiqué suivant "12,4 millions de personnes sont menacées de faim dans la Corne de l'Afrique (…) 1,2 million d'enfants sont menacés dans le seul sud de la Somalie. Très affaiblis ils risquent de mourir (…)". Le PAM a demandé 1,6 milliard d'euros. Il en a reçu moins du tiers (p. 217- – Jean Ziegler – Destruction massive, Géopolitique de la faim)."…pendant ce temps, les banques européennes "recevaient" oui oui 1870 fois plus…sans compter tous les gains indus sur les déficits qu'elles gonflent donc tout en "faisant semblant" de le reprocher aux Etats…c'est qui l'escroc barbare dans cette affaire ?

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article