Le déchet prodigue ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

7334393820_fd135efff7.jpg

Juridiquement le "prodigue" (qui met sa vie en danger ou celle des autres – par perte de tout sens des mesures, monétaires et autres!) se voit placé sous tutelle pour incapable majeur. Or le déchet est prodigue. Et le coupable le consumérisme qui '"consume-risme" tout…Fin du syllogisme : il est illégal de NE PAS placer le consumérisme sous tutelle. Immédiate. Avec effets rétroactifs (afin de dédommager toutes ses victimes collatérales !)…

 

Suivons le processus du procès…"

"Une société de consommation ne peut être qu'une société de l'excès et de la débauche – et par-là même de la redondance et du déchet prodigue. Plus leurs cadres de vie sont fluides, plus les objets de consommation potentielle se rendent nécessaires aux acteurs afin de se couvrir et garantir leurs actions contre les farces du destin (rebaptisés, en langage sociologique, "conséquences non anticipées"). Cela dit, l'excès ajoute à l'incertitude des choix qu'il était censé abolir, ou du moins calmer ou désamorcer – ainsi le niveau d'excès atteint a toutes les chances de devenir excessif (p. 114 -  Zygmunt Bauman – Consuming life – S'acheter une vie, octobre 2008)." Or si vous lisiez les rapports ministériels originaux (tiens présidentiels, aussi – et qu'est-ce qui vous limite tant dans vous ? Vous pouvez tout vivre, non ?) vous y trouverez, très souvent, l'annotation "tout ce qui est excessif est insignifiant"…s'il y a bien quelque chose d'excessif, en 2013, c'est bien la société de consommation (et "sa" Bourse…ne l'oublions pas !). Donc absolument "insignifiante" à tous les sens du terme ? Dépourvue de tout sens, insensée, chaotique, confuse, désordonnée, etc., et – face à ce manque complet de fiabilité – dont on ne tient absolument pas compte ?, etc.

 

Il devient alors incompréhensible que ces mêmes personnages qui, d'un côté, fustigent l'excès, au point de liserer tous ses agissements de "négligeables", qu'il faut négliger, ne pas en tenir compte… et, de l'autre, face au PLUS GRAND des excès existant, se conduisent tels des quantités …si "négligeables"…oui pourquoi les politiques ont abandonné toutes leurs fonctions aux financiers, réels putschistes, qui n'auront brillé que par des incompétences…vraiment excessives ?

 

"C'est le principe de réalité qui est poussé, voire forcé à la retraite, à l'auto-limitation et au compromis (…) la flexibilité – déjà trop flagrante – des "faits sociaux" modernes liquides aident à émanciper la quête de plaisir de ses anciennes limites (désormais critiquées pour leur irrationalité) , et à l'ouvrir en plein à l'exploitation commerciale (p. 119 – ibid.)." Insupportable immaturité : comme si cette "exploitation commerciale" pouvait REMPLACER la réalité ? L'irréalisme généralisé semblant tant hypnotiser qui n'est pas un vrai "résistant du corps" – la déduction implacable est bien que ce sont les excès et les déchets qui dirigent le monde…et la circulation de l'argent n'est plus une distillation purifiante mais bien une bouffissure de déchets déchusDéchéances et déchets appartenant exactement au même sens !!! L'un est l'autre et l'autre est l'un !!!

 

Le progrès du procès évolue bien ainsi :

1 - le niveau d'excès atteint par la société de consommation a toutes les chances de devenir toujours plus excessif

2 - l'incertitude des choix, qu'elle était censée abolir, augmente exponentiellement. C'est, avec les risques (voir 3), les 2 piliers fondateurs des crises financières systémiques depuis 2007 !!!

3 - tous les risques virent à l'excessif : toute autre forme de société se protégerait des risques (écologiques climatiques, sociaux, agricoles, industriels, culturels, de durabilités, etc)… la société de consommation, non seulement, ne s'en (nous en) protège pas mais nous engouffre dans l'ère DE LA MULTIPLICATION DE TOUS LES RISQUES…

4 - la société de consommation FUIT intégralement tout réel et a viré dans les perversions (un des nombreux symptômes - le déchet prodigue !) – sa sociopathie doit, absolument, être bloquée nette !!!,

 

De cette implacable analyse – dont nous avons que, en face, il n'existe plus personne pour la contrer – parvient à une conclusion, que tout un chacun-e peut s'approprier : pas de solution de survie autre que d'abolir le capitalisme, que de mettre fin au consumérisme de l'excès et du déchet, du multiplicateur insensé d'incertitudes et de risques !!! Au lieu d'agir en adultes – et d'user des outils de la planification (affronter courageusement tous les risques et incertitudes), d'investissements "visibles" et à long terme (en rendant le court terme très inconfortable et le contraire de rentable), dans le long projet "durable" de socio-politique, etc – non, en 2012, le système n'a plus qu'une activité : FUIR TOUT REEL !!! Ne pas y mettre fin ressemble à un suicide collectif !!!

 

Le perfectionnement du procès contrôlant bien la situation comme ceci :

Comme les gangsters "tombent" par la fiscalité - la société de consommation va "tomber" par ses déchets prodigues, dépensiers, dilapidateurs oui gaspilleurs (les seuls des "libéralités" qui y donnent sans jamais compter) et donc la mise sous tutelle juridique du consumérisme *** !!! Déchu déchet…

 

            Pour un passage non-violent à la société de la réflexion et du non risque…

              Fallait bien les avoir par la ruse : les boucler dans leur propre boucle !!!

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

*** dossier de mise sous tutelle :

 

Pourquoi le consumérisme "doit" empêcher le bonheur ? – voir le blog du 18 septembre 2012

Silently silenced   voir le blog du 18 septembre 2012

 Zapper n'est pas aimer - voir le blog du 20 septembre 2012.

L'adiaphorisation – voir le blog du 20 septembre 2012

Comment le "libre choix" ne vous laisse aucun…choix ? blog du 22 septembre 2012

Fascisme et apartheid consuméristes : voir le blog du 22 septembre 2012

Plaidoirie pour les victimes collatérales du consumérisme – voir le blog du 24 septembre 2012.

Ne pas penser… blog du 25 septembre 2012

Ancien n'est pas périmé (1) et (2), blog du 26 septembre 2012

Les "résistants du corps" !!! blog du 27 septembre 2012

 

Non encore mis en ligne :

Virus psychologiques de l'adiaphorisation ,

La très grande délinquance du consumérisme et de sa…Bourse ?

Underclassés : les capitalistes ?

Le déchet prodigue ? (2)

Le consommateur défectueux ?

"Comment ils fuient "toutes" les responsabilités ?"

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

Publié dans qui fuit le réel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article