Le monde non libre ? Lorsqu'un profit partial l'emporte sur l'intérêt général ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

1506540301_b55f2c3d0a.jpgIl faut bien en arriver à énoncer que les Etats-Unis restent le leader du MONDE NON LIBRE. Que de s'émanciper de leur vénéneuse tutelle chantera comme une libération. Pourquoi en arriver à dire cela ? 5 % maximum de la population mondiale dont 90 % de ces 5 % aux seuls USA, gère la totalité de la capitalisation boursière (soit un minuscule chiffre de 300 millions maximum en activités pleines). La plaie mondiale de la Bourse c'est donc eux !!! Or la Bourse c'est la prison pour tous !!!

"Au cours des 50 ans qui viennent de s'écouler, les 10 jours les plus extrêmes sur les marchés financiers représentent la 1/2 (la moitié) des bénéfices. 10 jours sur 50 ans. Pendant ce temps, nous nous noyons dans des bavardages " (p. 354 - "Le Cygne Noir ).    Si ce n'est le système le plus dément  qui puisse exister – faire courir d'immenses risques à la Terre entière, la secouer dans tous les sens, tenter de la briser en milles morceaux pour ne ramasser que des minuscules miettes de soi- disant bénéfices – non, seul un esprit non libre (un-e sinistre étasunien-ne ?) pouvait inventer cette monstruosité. Lorsque l'on sait, en plus, que 95 % des "activités" (!) boursières c'est de la spéculation (donc la prédation frontale contre les pays et l'économie réelle – le grand gangstérisme "couvert" par les médias mercenaires (vendus au plus offrant – et sans garantie de probité d'information !) – impossible de ne pas se dire qu'Al Capone dirige vraiment les Etats-Unis.

Et – que dans ce contexte fidèlement restitué – un monde non libre tente de nous encercler… celui où un profit partial l'emporte sur l'intérêt général, celui de la non loi et de la barbarie par l'économie, celui du zéro respect et de l'intelligence censurée, celui du suicide programmé de l'Humanité (avant même qu'elle n'ait pu affirmer sa bouleversante unité ?

Après le putsch mondial raté d'Irak, la crise d'hyper délinquance boursière des subprimes extorquée au reste du monde ou bien les manipulations contre les banques européennes, etc…nous savons bien, désormais, que le "monde libre" de la propagande étasunienne reste un monde d'où absolument tout le monde serait exclu. Sauf les trop impériaux Etats-Unis.

Alors, que faire face au monde non libre ?
D'abord, de prendre conscience de son existence, de mesurer ses domaines, de jauger ses points faibles et de faire connaître sa réalité flagrante
Aussi, d'admettre que, seule, la fermeté la plus extrême et certaines décisions applicables sans leur avis – principe de la mise sous tutelle - peut contourner ces esprits entièrement devenus délinquants. Que des euphémisateurs déshonorés osent nommer de "financiers" -  voir le blog "La finance - une fraude systémique ?'" du 21 février 2012.

Enfin, d'affirmer que "nous sommes le vrai monde libre" et que…
…les Etats-Unis, et tous ceux qui imitent leurs styles de vie catastrophiques et "non durables"
     (s'il faut 8 planètes et qu'il n'y qu'une – qui se vautre donc dans l'utopie idéaliste? de mettre la conclusion inacceptable "on ne négocie pas notre style de vie" avant toute démonstration…prouve bien que de toujours "commander sans savoir obéir" est bien une maladie mentale !!! etc.),
        représentent bien …

                    … le monde non libre !!!

Tant de blogs et d'études viennent conforter le fait que "Tous les chiffres sont bien contre le capitalisme"…vérifiez-le en consultant les blogs "une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres" du 23 septembre 2011, "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" du 25 septembre 2011 ou  "Les banques doivent faire leur travail" du 25 septembre 2011… en écho le 21 janvier 2012 d’André Orléan « Que les banques fassent leur métier », Le Monde, p. 6 « culture & idées »…,"L'angle mort de la finance", " Chiffres de l'occupation de l'armée étrangère de la finance" (blog du 17 février 2012), Les crises sont causées par les excès d'inégalités ?", ""Principe de précaution massif" envers la finance ?",
"Désindustrialisation : à qui la faute ?", "Plus ça va plus c'est vulgaire d'être trop riche","Gains collectifs partout", "La spéculation désocialisée", "Les émeutiers ce sont les trop riches ?", "Peut-on vraiment se dire "objectif" lorsque intéressé et profiteur ?","Le coût d’une non intervention publique ?", "Hontes du néolibéralisme", "Banques, plus rien ne va !!!", "Plus tu prends aux autres plus tu les enrichis !!!", "Les élus ne sont pas les propriétaires de ce qu'ils gèrent", "Plus con qu'un banquier ?", "L'infantilisme du "circuit intégré de la finance internationale"""Ce que représente l'argent des banques ?", "Collectif/ individuel", "Privatecity" – Publicity", "L'autorégulation étatique est prouvée …", "Donner l'apparence de la solidarité à un simple courant d'air (1 et 2)", "Du suffrage universel "libre et non faussé"", "au mieux des intérêts de tout le monde", "Qui on valorise ?", " La finance - une fraude systémique ?", "Comment le capitalisme se met à dos tous les génies ?", "Si la nouvelle génération de penseurs ne vient pas vite", "Le bon détour ne ment…" ou "POURQUOI LES MARCHES CA NE MARCHE PLUS ?"
Gains collectifs à la place des gains individuels, Fête sociale permanente, Service public du crédit, retour massif des services publics autogérés, et tant d'autres filons du futur etc – toute une nouvelle civilisation est bien, complètement, en place !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif
 (à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme".Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui a détressé les détressés ? etc), onglet 2.
Résistances au changement      Impliquent changement de résistances
Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article