Leçons des catastrophes - Vraiment il faut changer "tous" les rôles

Publié le par imagiter.over-blog.com

collages jasmine 1 002

Lorsque vous vivez des catastrophes vous vous trouvez confrontés, en un temps très court, à ce qui  reste essentiel pour vous. A plus de 80 % ce n'est jamais l'argent. Ni pour la société ni pour votre sincère intimité…

 

Aussi, notre ébahissement a été complet en voyant des images de Tokyo après les douloureux séismes…Du fait des clashs de 3 sites nucléaires, il n'y a plus assez d'électricité afin d'assurer un mode de vie ne connaissant pas son essentiel. Donc ni transports ni informations n'y étaient assurés comme d'habitude. Mais de voir, tout de même ces longues files – qui ne sachant pas quoi faire d'autre – allaient désœuvrés et sans volontés vers leurs lieux coutumiers de travail …interloque, violemment, au plus haut point…

 

Déjà, intimement, et poussé dans leurs derniers retranchements, 80 % des personnes "savent" que l'argent n'est pas l'essentiel. Et de voir tous les détraqués qui sont les seuls à passer dans les médias, et qui empêchent, principalement, de pouvoir prendre conscience de toutes les autres possibilités sociales qui demeurent. Plus tous ces flagrants ennemis de la société (les financiers hors sol !) qui se cachent toujours plus: puisque, à la pleine lumière, ils ne pourraient dissimuler  que ce sont juste les piteux parasites de l'argent des autres – Et, enfin, en temps de catastrophes toute cette organisation parasitaire vole en éclat (ils n'ont aucune VRAIE utilité !) et tout se voit livré à la bonne volonté, aux initiatives responsables et même à l'héroïsme de n'importe qui. De n'importe qui qui n'a, surtout, pas leur mentalité. CQFD ?

 

Lors des catastrophes ce sont ces individus INTERIEUREMENT EMANCIPES et possédant, encore, la spontanéité d'une présence au réel – QUI PRENNENT LES CHOSES EN MAIN…

 

Beaucoup de ces "libérés intérieurs" seraient considérés comme des "non conformistes" en temps banal. En cas de catastrophes – ils représentent la majorité de ceux, tellement attentifs à tout et à tout le monde, qui savent vraiment résoudre les problèmes. A un milliard de kilomètres de la pensée "supérieure" (sic) du financier ahumain, du marketing si déloyal ou de l'escroc télévisuel – eux seuls (plus quelques caractères, malgré tout, bien trempés) sont à LA HAUTEUR DE LA SITUATION !!!

 

Vraiment il faut changer "tous" les rôles…Tous ces ex- anti conformistes deviennent les seuls dignes de diriger ce monde. Oui ou non ?

 

Puisque présentez-nous un seul politique, un seul responsable (sic) financier, un seul pub marketeur ou un seule big star qui aurait le cœur labouré a voir ces longues files d'individus – qui ne sachant pas quoi faire d'autre – vont désœuvrés et sans volontés vers leurs lieux coutumiers de travail…Comme vidés de toute substance, de toute initiative subjective, de tout ressort, DE TOUTE RAISON DE VIVRE. La société, dirigée, frauduleusement, par des "hors sol" (coupés de toutes les réalités communes !) leur a clairement dévalisé tout cela. Pour le remplacer par de l'étoupe ? du vide ? de la fausse monnaie ? des arnaques à n'en plus finir ? des publicités mensongères? Etc..

 

Oui, présentez un seul des frauduleux prétendues élites le cœur labourés à ce pitoyable fiasco. ET. En même temps, à la hauteur de la situation. Toujours à la pointe des initiatives heureuses. Tellement attentionnés à tous que nombre d'individus s'en voient comme sauvés…etc.

 

Oui ou non ?

 

Vraiment, ne faut-il pas changer "tous" les rôles ? Leçons non catastrophiques des catastrophes !!!

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à but non lucratif freethewords.org ,  onglet 3  "Why do we left the left wings ?", onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Publié dans sociéte

Commenter cet article

gun 16/03/2011 18:39


Bonjour, vu votre commentaire –
les leçons c'est plutôt que tout ce qui est mis en avant (concurrence comme seul "importante", le battant qui écrase les autres…etc) sous la rubrique "sérieux, responsables et compétents, etc."
(financiers et médias qui vont avec) disparaissent dès le début de catastrophes. Inutile de les chercher comme "personnes utiles" lors des catastrophes.
Ce sont des mentalités opposées aux leurs qui émergent. Qui ne "comptent" pas leur temps, leurs initiatives ou leurs aides (que deviendrions-nous si on devait signer un devis pour être aidé et que,
20 mn après, un nouveau devis, etc ?).
Etc.
Il y a donc, au moins, 2 fonctionnements sociaux très différents. Lequel mérite le plus de continuer ? lequel sera le plus "durable" ?

Bises aussi
Gun


clara65 16/03/2011 10:57


Bonjour,
C'est vrai que cela fait bizarre de voir ces gens continuer à vaquer à leurs occupations, à aller à leur travail, alors que leur vie est vraiment menacée.Il y a là, une grande part de
conditionnement, mais peut-être est-ce aussi un moyen pour eux d'éviter de penser à leur sort.
Bonne journée.