Le pennytencier

Publié le par imagiter.over-blog.com

3408594940_db0265ef0f.jpg

Lorsque l’argent devient une punition, un fardeau, une souffrance, une répression, une pénitence – on se dit qu’il ne remplit plus du tout son rôle. L’argent n’est supportable (sustainable) que s’il favorise le social, l’échange, l’unité – pas s’il les fait voler en éclats. S’il tue tout avenir en commun.

 

Sinon c’est le destructeur de tous les liens sociaux. Le dissolvant le plus agressif de la civilisation.  Le terroriste qui fout sa bombe pour faire le maximum de victimes.

 

Lorsque l’argent devient, pour la majorité des humains, symbole de pénuries, de manques, de disettes, de carences, d’absences ou d’insuffisances – on se dit qu’il a fini de remplir plus du tout son rôle.

 

Et puis si, en observateurs vigilants et impartiaux, vous ne voyez que des signes massés en haut de la société – vous devenez contraints d’admettre que c’est le haut de la société qui aboutit à détruire tout avenir collectif. Que ce sont bien eux les ennemis frontaux et virulents de la société. La base (dans ses mouvements successifs) tentent de protéger la société de la furie bestiale des trop riches. De récupérer tout ce qui peut l’être après chaque razzias barbares de ces illégitimes aux pouvoirs MONOPOLISTES. L’Europe, se prétendant contre tous les monopoles, se devrait AU NOM DE LA CONCURRENCE SOCIALE (pas une classe qui se prend la totalité des biens collectifs !) de sévir fermement contre les trop riches (les monopolisateurs pris en flagrant délit !)…

 

Il nous faut sortir d’urgence de l’argent pénitence, de tous les pennytenciers  A la limite ce sont les trop riches – illégaux diffamateurs de la concurrence sociale qui devraient faire un détour par les prisons. Pour avoir mis dans « la prison de l’argent » trop d’individus innocents !!!

 

Ainsi, viennent de tomber les derniers arguments qui s’opposaient à la répartition la plus équitable des richesses COLLECTIVES. Et aujourd’hui, pas demain. Tous les condamnés aux pennytenciers étaient, en fait, non coupables…

 

L’Europe qui s’opposerait au retour de la concurrence sociale, qui voudrait s’opposer au monopole de la société par les trop riches (soit la privatisation, en actes, de la démocratie) devra entendre tous les arguments qu’elle a, su hypocritement, utilisé afin d’attaquer les si performants services publics, la meilleure gestion connue des « biens communs », des biens appartenant à l’Humanité.

Le commerce est incapable de diriger le monde autrement qu’en y foutant le chaos social et la destruction de toute collectivité partout. Il faut, résolument, le ramener à la raison. Les positions d’autorité changent : les riches sont désoclés de toute posture rationnelle, mesurée, pondérée, sérieuse, raisonnable, adulte, prévoyante ou reconnue. C’est à la base de prendre en main ces détraqués et de limiter, désormais, radicalement, leurs sphères de nuisances. Les pôles de décisions font comme les pôles magnétiques : désormais, ils tournent l’axe !!! Se vident absolument tous les pennytenciers…

 

Oui oui les peuples ne laisseront plus les dirigeants européens se tromper, désormais, sur quoi que ce soit !!!

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org, onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans Croque tes crocos

Commenter cet article