Le retour de la concurrence sociale

Publié le par imagiter.over-blog.com

5606282573_e39387439d.jpg

Au lieu qu'il n'y aie que la classe moyenne supérieure à monopoliser les contenus d'éducation et de culture, à alimenter les livres et les journaux, etc  - internet diversifie, enfin, les sources sociales. Et, en conséquence, les si bénéfiques concurrences sociales !!!

 

Nous venons de vivre de nombreuses années d'une uniformisation dramatique de tous les contenus. Ce qui rendait la société si opaque à elle- même. Rarement, les préjugés, les vieux schémas, les clichés, les visions erronées et les solutions plus qu'inadaptées ont plu sur une société sans plus de repères solides…Tout cela fait très Ancien Régime, en fait…

 

Evidemment, comme à toutes les époques, des êtres d'exception ont surnagé. Mais la nouvelle dimension c'est qu'ils se voient, dans la foule égarée, anormalement rejetés. Donc la majorité se voit privée (ou se prive d'elle même) de leurs lumières. Ce qui augmente encore la sensation de naufrage global. Il est continué à parler mais c'est dans un vide dont on n'écoute plus que le ronronnement. Plus le sens des mots. Dans tout cela, leurs mots flamboient comme rarement. La majorité s'entête ardemment à se punir (?) .

 

Ces êtres d'exception continuent, un peu plus solitaires que dans un passé sans portables, sans moyens de "communications" (sic) ni de transports. Mais, par rapport à la réelle vie intérieure de la majorité, ils demeurent bien moins isolés. Prenant conscience de l'explosion de ses solitudes parmi la foule. Même si vous y êtes bien entourés, super appelés aux portables, couverts d'amis virtuels – votre parole se sont bien seule…

Alors d'où trône tout le malaise ?

 

Une pensée unique ne laisse pas grand place à grand monde. Elle offre, principalement, la sensation d'en être exclu, rejeté, évincé, écarté, dépouillé, éloigné…Une caste très peu empathique, bien peu humaine, et avec une rare dureté et froideur, s'est construit un monopole dans les moyens de diffusions. Tout ceci se montre plus qu'illégal mais qui peut le dire, puisque (avec l'âge) tout s'est enkysté, durci, ankylosé, anesthésié chez eux…Que de mauvaises habitudes. Leurs aliénations se sont fermées, autistement, sur elles-mêmes. Ils en arrivent, ainsi, à croire tous leurs mensonges passés sur tout le monde. Ils ne perçoivent plus qu'un monde qui n'existe nulle part à part dans leurs têtes…

 

Les discours qui en découlent sont d'inadaptées plaintes, d'handicapées justifications, d'inaptes falsifications. Bref, ils empuantissent toute l'atmosphère sociale de chimères et d'impossibilités. Sauf pour qui a eu la chance extrême de ne jamais entrer dans leurs arabesques. Comme nous.

 

Dans cette atmosphère irrespirable – les voix alternatives, les points de vue dissidents, les autres sons de cloche apportent une telle fraîcheur, un tel bienfait – que le sort si malsain où s'était enfermée l'époque commence de se lézarder, enfin, de partout…L'inhumanité ne pouvait condamner une telle pensée "dominante"…

 

Nous sentons, ainsi, vibrer, sous nos pieds, la déconstruction ardente de la tyrannie de ces "classes moyennes supérieures" (une tête congelée avec un cœur de pierre). S'ouvrir, toujours plus grandes, ses scandaleuses griffes. Nous ressentons que toujours plus de proies leur échappent. Que toujours plus d'êtes libres et de cœurs légers circulent sur la planète. Et que leur règne si indigne va vite s'achever (plus vous aurez commencé à vous en libérer tôt, plus l'allégresse va vous soulever dans un avenir très proche ; un peu plus lointain pour qui n'aurait pas encore commencé) . Si totale va émerger l'unanimité de répulsions et de dégoûts pour ces personnages sans grandeurs, avec des mesquineries permanentes, des cœurs sordides et des cerveaux absolument pollués (ou plus une seule pensée "adéquate" n'y circule !).

 

Aucun regret, pas un regard en arrière à quitter ces désastreux personnages. Un universel soulagement, les cœurs désempierrés de ces poids énormes posés dessus…que du bonheur authentique…et…d'une puissance colossale.

 

La nouvelle époque qui a déjà commencée (pour les plus ardent-e-s !) aura, au moins, le suprême avantage de naître dans une diversité (retrouvée ?) de voix. Qui peuvent obtenir une ambiance sociale plus apaisée, plus amicale, plus écoutante et plus loyale – bref, plus…humaine.

 

Rappelez-vous que la naissance de l'Humanité n'a toujours pas eu lieu !!!

 

Tout ceci parce que ces classes moyennes supérieures, complètement déshonorées, auront refusé la transmission, le passage de témoins, la remise de relais, le nouvel encordement pour de nouvelles ascensions…

 

Bref, auront refusé (jusqu'à la folie) de laisser la place aux nécessaires nouveaux. Que toutes les lois universelles et historiques sont en train de "faire passer"…

 

Actuellement !!! – l'humour cosmique sourie :"avant la fin du premier trimestre 2012" !

On se demande bien pourquoi !!!

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org, onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

Publié dans sociéte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article