Le sens possède une direction/ l'insensé aucune…

Publié le par imagiter.over-blog.com

5276811753_aeaa7021bb.jpg

Marshall Sahlins, anthropologue, appuyait sur la diversité de l'avènement de la conscience sur toute la Terre. "La coutume fidjienne du kerekere précède l'autorité britannique plutôt qu'elle n'en est l'émanation", précisait-il…Ceci paraît logique (ce qui préexiste ne peut suivre) …Ce "bon" sens semble, pourrant, faire massivement défaut à l'Occident …Insensé ?

 

L'Occident ? C'est lui qui a nommé tous les peuples, tous les pays et toutes les villes. Nommer comme gommer – supprimer, effacer le préexistant, c'est, aussi bien, se priver de tout ce que son apport peut avoir d'incomparable et de rare…

 

C'est lui qui a produit, unilatéralement, l'ethnologie des autres civilisations et peuples (couronnant le tout par l'anthropologie globale, mais encore unilatérale, de toute l'Humanité)…Par contre, aucune autre civilisation (et ça doit être fort regrettable) n'a ethnologisé l'Occident… 

 

Il parle, sans cesse, des autres (les "écrasent" comme l'on dit des informations sur le "disque dur" d'un ordinateur, en informatique) mais sans jamais préciser d'où il parle, de quel droit il parle, jusqu'où il parle et pourquoi il parle…Il refuse aussi bien toute confrontation avec le métalangage (le langage qui parle de lui- même)…Et ces débandades permanentes ont introduit la matrice unilatérale, discrétionnaire, arbitraire et monologuée en toute chose…L'auto référentiel reste "l'angle mort" du véhicule , qui ne permet ni de bien apercevoir l'arrière, le passé, ni d'avancer en toute connaissance de cause vers l'avant, le futur…

 

L'Occident, comme mise en boucle de lui-même, rate, manque, omet, méconnaît, sous- estime, méjuge, loupe, ignore, dédaigne ou néglige beaucoup plus que lui- même…Oui il s'inflige des carences, des lacunes, des absences, des oublis ou des privations gigantesques…S'enfonce dans son auto-référentiel, ne mire plus que lui seul…Ne rencontre jamais l'Autre radical, ce zoom exigeant qui "accommode" la vision à savoir "pourquoi vous êtes là", à qui vous servez dans la totalité de l'univers ?

 

Bref – s'il y avait une mentalité qui ne devait pas NOMMER c'était bien l'auto- référentiel Occident…Rien n'oblige le réel à suivre ses catégories ni à se conformer à elles…Rapidement erronées catégories puisque (théorie de l'étiquetage) si vous étiquetez quelqu'un ceci va provoquer des changements de l'étiqueté (qui reste bien conscient de la façon dont il est classé) par rapport à cet ideal type…Or, ces transformations par rapport au premier étiquetage sont rarement prises en compte…Et l'Occident n'est plus fasciné que par l'étiquette qu'il avait posé et ne se réfère plus à la réalité préexistante. Ne cherche plus vraiment à mieux la connaître…S'il s'était planté au départ il va maintenir l'angle d'erreur toujours plus béant.

 

Bref, s'enfonce dans l'ensemble de ses préjugés auto référents …Ian Hacking, anthropologue, nomme ce phénomène "l'effet de boucle des spécifications humaines" (ce que vous nommez cesse de correspondre à ce que vous aviez nommé du fait d'avoir été nommé) – croyez- vous qu'il soit écouté, même entendu ?

 

Aujourd'hui, que l'urgence des catastrophes systémiques contraint à ADMETTRE que la vie, la Nature (par tout ce qu'on en connaît) s'en sont toujours sorties par la "diversité" maximale…N'annuler, ne fermer aucune piste, n'interdire aucun alternative, n'empêcher aucune singularité, respecter toutes les originalités, favoriser les divergences, nourrir les dissemblances, conserver intactes les distinctions, etc. Aimer vraiment les différences…

 

En somme – l'exact INVERSE de ce qui se pratique en Occident et sa monstrueuse et pire que scandaleuse pensée unique…Or seuls les assassins de la vie, les prédateurs déments de la Nature, les nihilistes destructeurs préconisent l'uniformité…Ce sont eux nos ennemis même s'ils se prétendent dirigeants…Ces toxiques mentalités doivent être, impérativement, soignées – du moins, fermement contrées…

 

Donc – si je vous comprends bien, depuis 30 ans au moins, LES DIRIGEANTS OCCIDENTAUX ont tout faux sur tout ? Et ils osent vouloir l'imposer au reste du monde ?

 

Barrons-leur la route !!! Partout, que les diversités soient maximales…N'annuler, ne plus fermer aucune piste, ne plus interdire aucun alternative, ne plus empêcher aucune singularité, respecter toutes les originalités, favoriser les divergences, nourrir les dissemblances, conserver intactes les distinctions, etc. Aimer vraiment à fond toutes les différences…

 

Bref, faire l'exact inverse qu'effectuèrent les hallucinés idéalistes d'un capitalisme aveugle et sourd, régressif et barbare, qui nous prouve, toujours plus, sa folie première !!!

 

 

( à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org, onglet 4 "Je ne parle plus à qui a raison",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou, encore,  onglet 2  "Présent !" et onglet 3  "Légalité de l'égalité".

 

 

de quel "droit" nomme-t-on ?

Pour "qui" nommons-nous ?

nommons-nous les uns les autres comme nous nous nommons. Quels sont les droits et garanties de qui ne nomme pas ?

soit nommer = nom (er) donner un propre nom propre…existe-t-il une dé-Finition avec finitions. Ne jamais finir de définir ? L’Occident n’assume pas la séquestration entreprise de tout nommer…le chaos viendrait de sa pensée confuse, incohérente et loin d’être …désintéressée (donc pouvant, seule, assumer l’universalité)…

Publié dans sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article