*…le tout bout

Publié le par imagiter.over-blog.com

4412038444_a609fb955c.jpg

… vous y entendez le bout de la bouteille est-il le culot ou le goulot, que de lots en un seul, plutôt, le bout des boutades, peuvent-elles n'en avoir qu'une seul et unique fin, le bout du boutefeu qui n'en finit pas d'entremêler les cordes dans les discordes… vous y entendez, aussi bien, le bout du bouton, circulaire espace où y est donc le bout du cercle, le bout du boutoir, pas du butoir, etc … vous y entendez…

 

…oui le bout de la boutique – ce qui vend donc des bouts, la bout-ique, que des bouts, uniquement des bouts, la boutique, bouts de ficelles, mégots d'objets, fragments de ciel, incompléments même pas complémentaires, résidus de résidences, minces portions de proportions, miettes de bielles, débris de bris, tessons de tes sons, copeaux de sa peau, parts déjà toutes parties, restes sans totaux de bocaux, un tout bout de temps ou de conduite aussi invisibles l'un que l'autre et donc indessinable, irreprésentable, si inaptes à la visibilité non tronquée…

 

…Le tout te tatoue le toujours, même de nuit, le tout jour et nuit toujours, te tatoue tout oui le touchant chant, te touille le touffu, le tofu, le tout fût bien là pour tout dire, le tout toupet et sa toupie, tout vivre et atout tout - tout tourbillon et tourisme fait tout le tour de tout et tout et tout, au tour de tout…

…de la tournure des événements, par Toutatis, tout attise, tout reste à dire toutefois, toutes fois où c'est dit tout va mieux…l'ensemble du tout le tout ensemble, le point le plus important peut importer tout et tout importer entièrement tout, tout d'abord tout de suite tout à coup oui tout à fait …tout en devisant de tout, tout vise à rester tout à rester sans reste

…c'est un tout, un plein dense, rempli, consistant, intégralement intégral, un univers complet…il faut tout un monde pour faire tout…et surtout tout et avant tout : mais est-ce encore tout qui précède tout : chacun et tous les jours les différencient tous, lorsque quiconque s'en fait la conque sonore, tout autre est autre mais s'il est tout peut-il rester autre ?

 

Ainsi – chaque mot, absolument tous, interroge toute une vision du monde. Permet de reconstruire l'immense palais à partir d'une infime brique. Devient le télescope laser qui résout tous les inconnus. Et se les rend si familiers. Le guide parfait, en somme. Etc.

 

Par exemple, est-ce qu'une miette représente le bout, quel est le bout du bout ? Par quel bout prendre le bout ? Et le bout comment se représente-t-il ? Et si le bout bout (n'a jamais de fin dans sa fusion ébouillantée !) à quoi se raccrocher, en dernière instance, dans ce réel qui nous dépasse et déborde de partout ? Sa pointe, son extrémité, son terme, sa limite  ne peuvent exister qu'en mode très locale… Tout comme le fond fond (fondre) – le réel ne nous laisse jamais l'enfermer dans quelque concept que ce soi !!! Ici, le fond vient-il du fondu, de ce qu'il aurait; préalablement, fondu, le fond du fondu ?

 

La pensée la plus libre, la plus déliée, la plus fluide – accepte ces excédents permanents de réel. Accepte la méthode difficile de "comment envelopper ce qui m'enveloppe", etc – et accède, ainsi, à l'expertise complète du réel. Et au superbe "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation).

 

Ce qui vous permet d'user, tout à la fois, des séries de méthodes d'approches du réel les plus larges possibles. Réalismes très garantis…

 

Méthode du dans danse – c'est la danse qui nous place en plein dedans, dans, à l'intérieur d'absolument tout – ou bien est-ce dans qui trouve "son" verbe et danse, dans ? – à l'intérieur même des mots et out entre eux, faire autant, que possible, valser le sens !!!

 

le bout tout le tout toutou le tout pour vous/nous coucou c'est chou boubou et toufou le tout te tatoue le toujours, même de nuit, le tout jour et nuit toujours, te tatoue tout oui le touchant chant, te touille le touffu, le tofu, le tout fût bien là pour tout dire, le tout toupet et sa toupie, tout vivre et atout tout - tout tourbillon et tourisme fait tout le tour de tout et tout et tout, au tour de tout…

…de la tournure des événements, par Toutatis, tout attise, tout reste à dire toutefois, toutes fois où c'est dit tout va mieux…l'ensemble du tout le tout ensemble, le point le plus important peut importer tout et tout importer entièrement tout, tout d'abord tout de suite tout à coup oui tout à fait …tout en devisant de tout, tout vise à rester tout à rester sans reste

…c'est un tout, un plein dense, rempli, consistant, intégralement intégral, un univers complet…il faut tout un monde pour faire tout…et surtout tout et avant tout : mais est-ce encore tout qui précède tout : chacun et tous les jours les différencient tous, lorsque quiconque s'en fait la conque sonore, tout autre est autre mais s'il est tout peut-il rester autre ?

etc…

 

…le tout bout : nous n'en viendrons jamais à bout

                                   …n'en viendrons jamais à bout de tout, si tout est bout !!!

 

de quoi vous faire trouver les accès au "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation). Tout comme vous le feront bien ressentir quelques unes de nos plus récentes techniques, sur ce blog : "Des sauts périlleux à l'intérieur de vous-mêmes ?" du 11 juin 2011, mais tout aussi bien "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "S'empreint d'embruns", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!", Quelles formations ont suivi les transformations ?","Vous est-il arrivé de regarder votre estomac ?", "Les points d'appui ?", "Rideau d'eau", "Détectivé ?", "Quand naissons -nous ?", "Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "… intelligentil", "Tant d'instants ?", "Elle excelle", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Empreintes", "Un regard pour autrui", "Rendons le futur plus fort", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé""Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", " Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!", "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes. Aussi, "Comment le développement personnel tourne au savoir- faire révolutionnaire ?" du 9 juin 2011…Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Publié dans corps des langages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lejournaldepersonne 12/11/2012 07:33


salut...


Enfin, quelqu’un qui ne s’abaisse pas à l’utilitarisme scandaleux du les mots “pour” guérir les maux..à peine ils/ elles l’ont dit qu’ils redeviennent les
POISONS qui empêchent la société de CHANGER à fond…non – vous, les mots « sont » la thérapie, pas la peine de fuir ailleurs…le lecteur est dé-lecté comme vous dites, le savoir est une
saveur, les images sont « comestibles » sinon c’est du plastique, etc…ça a de la gueule – et pas les mots POUR combler nos bassesses, lorsqu’il y en a…vous avez raison les mots en
savent plus long que nous…



imagiter.over-blog.com 02/12/2012 10:48



les mots sont souverains, si piteux les mensonges qui ne font pas le poids