LEGALISEZ L’INTELLIGENCE!

Publié le par imagiter.over-blog.com

014

Le titre sous-entend une prohibition de l'intelligence. Qui a l'habitude de parcourir les circuits intellectuels et culturels s'en ai bien rendu compte…Les inhibés prohibent, en plus, désormais. Ce seraient même les psychorigides qui prolongeraient, inutilement, le règne du bourgeois, qui, clairement (toutes sources), est identifié comme obsolète. Biologiquement et cognitivement non fiable.

Se cramponner, ainsi, à des situations passées dépassées, peut, très bien, aboutir à des compulsions maniaques. En psychiatrie, une des définitions du capitalisme finissant, se dirait"structure obsessionnelle maniaque, à stases (ou schizes?) compulsives". Ces crispations créent le fondement précis des prohibitions de l'intelligence, que nous venions de repérer… '

1)     Prohibition par cette infantilisation outrancière qui ne se discute pas. Même des scientifiques se laissent contaminer par cette ambiance, c'dest dire. Prohibition par les médias!

2)     Prohibition par conformismes. Disséminée dans absolument toute la population. Ainsi, assez incompréhensiblement, des conformismes intellectuels des gauches et des extêmes gauches se miontrent tels de virulents ennemis des vrais progressistes à gauche. Prohibition par les gauches!

3)     prohibition matérielle: désinfiramtions, refis d'user des argumentaires avec le délirede "tout dire en 40 secondes, censures, restrictions des domaines considérés comme "discutables". Prohibition par l'argent, donc des droites!

 

Pourquoi nous autorisons-nous à écrire? (vous nous direz que, beaucoup se vautrant sur les autres comme seule discussion, de tels méticuleux scrupules seraient d'un autre âge? Pas du tout! Ils sont à l'heure des respects! Free respect! Respect 4 free!) Nous tenons à disposition des lettres dites "personnalisées" surprenantes de maisons d'éditions. Ces "trois bandes" nous ont confirmé dans la "valeur" des textes que nous ne pouvons qu'offrir gratos sur votre inter(êt)net… Qu'en penseriez-vous si vous vouliez le clamer?

 

 

 

(à suivre)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article