Les bidonvilles augmentent

Publié le par imagiter.over-blog.com

6789011573_06890ed3bf.jpg6 millions de plus chaque année viennent s'ajouter aux 830 millions d'êtres humains qui vivent déjà dans les bidonvilles**. Au fur et à mesure que se développe l'urbanisme sur la planète. Et avec cela la pauvreté diminue ? En augmentant la scandaleuse misère ? Un système qui, malgré des engagements tels ceux de Théodore Roosevelt, de faire du monde libre celui qui soutiendra le plus tous les défavorisés. Par "the economic bill or rights" de janvier 1944.  C'est le devoir absolu des riches de s'y maintenir.

** soit 11,85 % de l'Humanité.

Or que voyons-nous ? Les trop riches qui nous impulsent la plus grande honte que l'Humanité ait jamais connue. De voir leurs bestialités cupides et insensées qui s'étalent partout. De voir leurs figures de gangsters rutiler de toutes leurs hideurs – non, vraiment la répugnance et le dégoût atteignent leur comble en 2012. Ce sont bien eux la lie la plus extrême de l'Humanité : jamais aucun humain déchu, depuis le début du monde, n'est tombé aussi bas. En effet, la structure de l'enrichissement des trop riches c'est qu'ils en ont infiniment trop et "se monopolisent" le bien commun – donc de se voir allégés d'un peu ne les rendrait pas moins heureux. Tandis que les miséreux sauteraient de joie jusqu'à la fin de leurs jours. Si peu pour obtenir tant de bénéfiques effets. De bénéfices bénéfiques. Et l'obstination sournoise et désastreuse de ces trop riches pour que rien de bouge. Les injustices du passé avaient des visages tellement moins insupportables !!!
 
Pendant que la Banque mondiale se noie à maintenir la fiction que la pauvreté diminue…la misère, elle, augmente…et les bidonvilles (comble de la misère !) explosent comme les inégalités injustifiables. Etre riche c'est un DEVOIR catégorique et plurimillénaire d'aider les pauvretés. De trahir outrageusement ce ferme devoir – vous enlève les droits (qui vont avec:!) dans un état de droit. Vrai ou faux ? Donc c'est vous qui vous trouvez au carrefour du dilemme.
Soit vous reniez ces "devoirs" et vous vous  autobannissez de la démocratie comme monstre antisocial – admettant de n'être plus traité que comme un-e barbare?
Soit vous "reconnaissez" ces devoirs (afin de conserver les droits !) et donc vous transformez l'état indéfendable de "trop" riche à celui de riche au revenu maximum garanti…voir notre livre, diffusé dès 2 000 ( donc bien avant tout le monde !), au sujet de ce concept si novateur, au titre de "Légalité de l'égalité", que vous pouvez vous  offrir gratuitement, en cliquant onglet 2, sur le site freethewords.org - la bibliothèque du futur…clair ?
 
Tant que vous n'admettrez pas que d'abolir la misère demeure l'extrême priorité il pourra rester maintenu qu'une telle attitude aide à l'expansion anti-civilisée des bidonvilles…
                     Tandis taudis…que..

*** Afin de vérifier que l'on ne pourra plus se vautrer sur le dos de la misère, songez aux blogs une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres" du 23 septembre 2011, "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" du 25 septembre 2011 ou  "Les banques doivent faire leur travail" du 25 septembre 2011 (en écho le 21 janvier 2012 d’André Orléan « Que les banques fassent leur métier », Le Monde, p. 6 « culture & idées »…)…et les plus récents " Plus de poubelles du tout, c'est possible !!!", "Strictement aucune augmentation des dépenses en France !!!", "Plus tu prends aux autres plus tu les enrichis !!!", " Se tromper d'immigrés – la finance internationale", "Il y a vraiment assez d'argent pour tout le monde", "La gradation c'est indignés, puis consternés et, enfin, N.R.V.", "Seule la pauvreté généralisée sauvera le futur social ?", "Taxes financières – l'aveu ahurissant", " Tous les chiffres sont contre le capitalisme ?", "Les bénéficiaires des déficits ?", "Does everything must bring benefit to someone ?", "Taxidermie des taxes sur la spéculation" "Lourdes FAUTES PROFESSIONNELLES des marchés" "Les lasses moyennes", "En ne votant toujours rien venir" ou bien "C'est la façon de penser qui est fausse ?".
Vous avez aussi les livres, que vous pouvez vous offrir et sans manips, gratuitement, sur freethewords.org , "Le roman de l'économie", "Comment devenir un(e) athée du capitalisme", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?", "Où trouver encore du sérieux ?"

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif
 (à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme".Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui a détressé les détressés ? etc), onglet 2.
Résistances au changement      Impliquent changement de résistances
Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans grandes engueulades

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lejournaldepersonne 13/03/2012 18:34

Vérifications par le réel ?

Le Forum mondial de l'eau (qui dure la 11ème semaine à Marseille) livre des chiffres "réalistes". Rappelez- vous, la Banque mondiale osait que la pauvreté diminue sans cesse…grâce au capitalisme (à
ce rythme,s(ailleurs, en 2012 il ne devrait en reste que…zéro !!!)…or tout concorde (les bidonvilles augmentent, de 6 millions annuels pour les 830 millions déjà existants etc…) pour signifier
l'exact inverse. C'est bien plus de pauvretés mais encore plus de misères. La misère a chassé la pauvreté. Ainsi, 2,5 milliards d'humains n'ont toujours pas, fin 2010, d'installations sanitaires.
Et la pauvreté diminuerait à 1 milliard d'humains ?

Entre 3 à 4 milliards (donc plus de 50 % de l'Humanité) n'ont pas un accès permanent à l'eau, dresse l'Aquafed, les opérateurs privés des services d'eau… Et la pauvreté diminuerait à 1 milliard
d'humains ?

Se vautrer sur la misère ? C'est tout ce que l'on voit dans les gros mensonges trop "intéressés" de la Banque mondiale. Ce si hors réel puisque combien n'ont pas de comptes en banques, de moyens de
paiements bancaires ? Donc l'influence du capitalisme n'atteint pas, directement, au moins la moitié de l'Humanité ? Plus ? Qui parle encore de réel si vous EVITEZ cette vérité qui ne lâche pas
prise ?