Les climatosceptiques seraient ils en berne ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

 

L'Académie des sciences a niqué, allègrement, Allègre. Les frères Bogdanov, avec leur argument imperceptible (le soleil chauffe donc il "réchauffe" – ah bon ! à ce point, vous croyez ?), ont montré leur profil farfelu. A cet égard, les médias dominants (surtout télés)ont exhibé un soutien pour le moins inapproprié à leurs dénis du réel (Cqfd ?) . Les climatosceptiques seraient ils bien en berne ?

Pas si sûr. La structure médiatiquement pervertie des débats (biseauté, trafiqués, truqués, neutralisés, phagocytés) se maintient à son premier rejet. Le plus infantile, vous savez, que l'Humanité ai porté ("notre" style de vie n'est pas négociable: "notre", pas le vrai "nous" mais celui d'une minorité insupportable qui, à elle seule, crée presque 70 % des pollutions de tous ordres). Aussi, le débat sur le changement climatique SE LIMITE à réfuter les climatosceptiques. Une fois fait, on tourne la page on passe à autre chose…Soit la futilité partout…

Aucun changement réel ne doit jamais survenir dans cette époque archi BLOQUEE sur le répétitif sans issue acheter-vendre… Epoque archi BLOQUEE, où en fait rien ne bouge, si ce ne sont les seules images. Informer c'est in-former, façonner et former…Expliquer c'est impliquer. Informer doit AGIR: si changement climatique réel il y a, il s'agit de changer, à la seconde, TOUTES les parties de "nos" (surtout les "leurs" aux, par exemple, fous médiatiques!voir plus haut:!) styles de vie qui induisent ce changement climatique.

Le changement climatique n'est certainement pas à regarder PASSIVEMENT, ce n'est pas un spectacle. D'ailleurs, d'observer les "spectateurs" des débats n'est assurément pas en leur faveur. Un tel avachissement, un tel effondrement, un tel appauvrissement sur eux- mêmes c'est bien un échec de vie. Et, de ce faitn, un style de vie pas du tout probant!!!

Penser c'est agir. Nous pensons, principalement, pour l'action. En conséquence, l'Académie des sciences dit oui les activités humaines peuvent tuer la vie, oui nous voyons bien qu'elles ont enclenché un changement climatique – IMMEDIATEMENT, à l'instant, sans attendre, tous les styles de vie auraient dû se modifier, se transformer. Cette bourrasque aurait dû enclencher de multiples actions soit individuelles soit collectives. Au moins de même ampleur que celles déclenchées pour, puérilement et sans sagesse, "sauver " la finance mondiale…

Eh non! le même esprit spectateur (le cerveau comme un fauteuil soudé à l'immobilité) va attendre le futur spectacle (comme summum de rapport social et comme expression de l'intelligence suprême genre plus t'es con plus t'es intelligent, plus t'es consommateur plus t'as tous les droits, etc…Bref, de ces individus à l'envers qui disent, par exemple, qu'Internet est "un monde à l'envers pas "intégrés" dans les médias"…

Avoir raison – dans le cadre de la dictature frivole du déchu spectateur – ne sert plus à rien, juste crever la gueule ouverte mais serein, n'est- ce pas ?

 

Les climatosceptiques auraient perdu sur le fond des arguments mais en ce qui concerne L'INACTION SOCIALE complète (société bloquée, depuis 30 ans, qui ne peut que "débloquer" !) leur inquiétante défaite semble s'insinuer dans tous les interstices du monde du spectateur devenu cinglé…

 

 

(à suivre)

 

vous pouvez trouver une suite sur le site internet  freethewords.org

Publié dans sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article