Les courbes d'apprentissages composées

Publié le par imagiter.over-blog.com

2528164214_0ae1cc69df.jpg

Plus un geste est répété et plus son apprentissage progresse vite. Bon, beaucoup pige ceci. Mais plus une idée est répétée plus elle semble, absurdement, vraie évidente, certaine, sûre – beaucoup moins. Comme si les idées ne se vivaient pas avec tout le corps ?

 

Les courbes d'apprentissages composées sont bien utilisées dans le marketing, dans la publicité ou le dévoiement de la « communication »*** - donc ils ne peuvent qu’y croire. Mais ils omettent (qu’hors de leurs monologues si terrifiés par les débats de fond !) c’est encore plus vrai. Qui sait penser augmente encore sa vitesse de pensée, sa profondeur, son intensité et les moyens de la guider – à l’aide des courbes d’apprentissages en bio feed back. Marketing ou pub ne les ont utilisés que CONTRE les gens, ce qui émousse beaucoup l’impact. Imaginez donc lorsque tout court dans le même sens, se renforce d’unisson. Qui a si peur des Jeux Olympiques de l’Intelligence, ce grand athlétisme ? Les courbes d'intérêts composés ont été inventées par des intelligences - des courbes d'apprentissages composées peuvent tout détricoter. Le réel reste isotrope (pareil en toutes dimensions et dans tous les domaines) : ce que vous apprenez ici peut « renforcer », s’unir, raffermir, soutenir là…( voir le blog du 7 mai 2011 « Les 8 formes d’intelligence »)…

 

****"Une abondance d'informations crée une disette d'attentions." Herbert Simon, cité p. 209 - Chris Anderson - Free ! Entrez dans l’économie du gratuit -  2009.

 

Plus un geste est répété et plus son apprentissage progresse vite. Bon, beaucoup pige ceci. Mais plus une idée est répétée plus elle semble, absurdement, vraie évidente, certaine, sûre, oui oui incontestable – beaucoup moins. Or, ce n’est, parfois, que rabâchage, bourrage de crâne, répétition, ritournelle – rien de fondé, de solide ou de sérieux. Aussi farfelu et d’infantile que la pub…Le côté VIRAL de la pensée n’est pas abordé !!!

 

Ce qui empêche, évidemment, de trouver les vaccins collectifs pour les idées virales. Evidemment, les vaccins individuels existent. Combien de fois me suis-je trouvé au carrefour où je pouvais savourer, hyper égoïste, des dons peu communs en pouvant me foutre une devanture externe de d'accord avec tout le monde et de nulle participation au sort collectif ? Est- ce bien cela l’admirable ?

 

D'avoir choisi de rester dans la même merde que les autres, obtient de troublantes révélations. Quelqu'un qui cherche à aider est suspecté DE NE PAS VOULOIR AIDER les autres. Des idées de derrière la tête, des calculs, des motivations autres, etc – bref, un résultat de non aide. Par contre, les glacières sociales, que j'aurai pu être (aucune participation à rien, pas d'engagements, une approbation mensongère mais de belle façade, etc) sont considérées comme "socialement utiles". Des poids vraiment morts que tout le monde traînent, "socialement utiles" ? Etc.

 

Bon –nous en étions aux possibilités d'influer sur la vie collective dans la discrétion et l'absence d'impacts (autres que positifs) sur vos concitoyens. Nietzsche nous en avait inauguré la cure. " Les calomnies sont des maladies des autres qui éclatent sur ton propre corps ; elles démontrent que la société est un seul organisme (moral), de sorte que tu peux entreprendre sur toi la cure qui profitera aux autres". D'après nous, beaucoup d'individus ont la connaissance, plus ou moins flou, de ceci. Mais, parmi eux, beaucoup trop geignent que les gens sont manipulés, que rien ne peut changer, etc. Or, déjà, impossible de parler de manipulation si on est réellement manipulé. La conscience ne peut excéder ce qui brouille toute prise de conscience Donc la manipulation existe beaucoup moins qu’on peut le croire – c’est un alibi afin de persister dans la paresse physique et dans la négligence mentale. Et de ne pas utiliser les courbes d'apprentissages composées pour inverser les répétitions. Vous changez les « positions » de votre corps, quelque part, vous désoclez le site physiologique de l’idée…

 

Ajouter à cette "loi de Moore" (doublement sans limite des performances techniques tous les 18 mois sans aucun volontarisme), le "very large scale integration" (VLSI) de Mead qui allie  les courbes d'apprentissage à la fréquence des innovations. Donc admettre ‘(même si vous savez beaucoup) que vous apprenez toujours et encore forme l’attitude physique de facilitation des innovations…

 

Les courbes d'apprentissage qui font  des idées des produits, ne sont même pas utilisées pour l'humain, le vivant. Il doit y avoir, pourtant, tant de convergences, de concordances

 

L’innovation, la radicale nouveauté, n’émergent que parce que nos corps les ont précédé. Parce qu’une de nos facultés s’est extravertie, extériorisée…en tout premier.

 

Oui oui parce que le corps à fait le premier mouvement. Le bon !

 

  (à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ".

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Commenter cet article