Les dirigeants ne savent vraiment pas vivre

Publié le par imagiter.over-blog.com

457988211_2bf663f3f2.jpg

Depuis un certain temps, nous remonte un faisceau convergent d'infos comme quoi il faille traîner "comme des poids morts" trop de dirigeants (toutes activités confondues – rappelons que la politique ce sont les "gouvernants" !) tout derrière, selon certaines catégories d'êtres méconnus …Encore, presque toutes leurs actions (exactions plutôt !) doivent être réparées, compensées, restaurées, rapiécées, remaillées, contrebalancées, équilibrées – bref, neutralisées. Il faut repasser derrière afin de tout annuler ou effacer. C'est vraiment pas malin…Pour qui reste en première ligne (pendant que d'autres vous VOLENT votre attention à se vanter de ce qu'elles/ ils n'ont surtout pas fait - ou de vous noyer sous des phraséologies ni structurées ni argumentées !) oui oui pour qui reste toujours en première ligne c'est bien un monde à l'envers. L'échec au sommet et tous les moyens d'en sortir complètement trop niqués…

Structurellement, nous observons bien la DEPENDANCE, ontologique ou logique, de ces dirigeants après ces êtres très premiers. Genre, ils "prennent" (ces prétendus "dirigeants" ! oh si peu !) un texte, en modifient quelques virgules (ou plus, là ne réside pas ce qui, réellement, préside !!!!) et font "comme si" leur infaillibilité omnisciente (sic) avait "produit", en génération spontanée, le texte. Erreur monumentale: la "source" permanente du texte demeure nos êtres si premiers. SANS LESQUELS PAS GRAND CHOSE DE CE QUI VOUS entoure ne serait là Vérifiez bien: vous verrez à quel point vous leur restez redevables de beaucoup de ce qu'il y a de bien en ce monde…tout cet amour qu'on te doit : trop peu de le dire … Faudrait passer à l'acte !!!

 

Par exemple, dans cette vie quotidienne où le moindre acte dénonce, clairement, ces  dirigeants comme ne sachant pas du tout vivre. Du moins la plus grande partie…devenant comme une charge de plus en plus lourde pour la collectivité (au point qu'un ex premier ministre détecte qu'un président serait LE problème de la France – pas que lui, toute la structure qui BLOQUE toutes les solutions, depuis bien 30 ans ; solutions, qui, comme d'hab, appartiennent à ce qui est "l'alternative" (ce qui reste natif de l'autre (alter) et native) et ils ont fermé toutes les portes…

Une preuve toute simple. Prenez ces compteurs (eau) relevés – quels trésors de bonne volonté, de patience et d'obligeance, déploie la majorité des gens afin "d'aider", de relayer, de soulager (comme de "partager" le poids !) à ce relevé des compteurs. Au lieu de faire chier tout le monde ces dirigeants devraient apprendre à vivre…Puisque, chez eux, que des mauvaises volontés, des cumuls des mensonges, des pacs de mauvaises fois,  l'obstruction systématique au Bien Commun.

 

Nous étions bien avec ces collectés collecteurs où nous voyons le collectif (donc collecté !) et nous comparions la majorité des êtres qui a appris à vivre . Et sait se comporter. Avec des dirigeants obtus, bornés, aveuglés d'égoïsmes et d'anti-analyses, rendus absolument sourds sur leurs propres impacts et nocivités…qui eux obstruent et bouchent le collectif comme collecte et récolte…A chaque fait de la vie la plus quotidienne, nous voyons des dirigeants toujours plus INSUPPORTABLES. Non "sustainable", pas durable du tout. Ils constituent bien LE problème mondial mayeur …Entre 55 % et 85 % de la société, selon les domaines, peut lister ses dols (souffrances en termes juridiques) donc ses doléances envers ces êtres devenus, structurellement, très nuisibles.   Les dirigeants qui bloquent, obstinément, toute évolution de leurs irresponsables inerties !!!

Ce que nous venons de métaphoriser, tous ces menus gestes du quotidien au menu – ils en sont devenus incapables. Ils cumulent tant de handicaps sociaux et humains, que plus aucune réflexion de leur part ne paraît saine, rationnelle, fiable ou sensée. Faute de pouvoir, seulement, concevoir ces attentions aux autres, de trouver, en eux, les dispositions intérieures qui les fécondent, de participer physiquement à une réalité commune – il s’agit de les voir comme devenus étrangers à la civilisation, inaccessibles à tout humain et fonçant comme de brutaux bulldozers de barbaries dans la chair de la collectivité (toujours plus meurtrie !)…Au lieu de s'effacer, de laisser passer, d'informer, de porter des encombrants, de tenir les portes, etc. – non, vous les voyez s'enfoncer dans la "désolante attitude", la glacial folie si triste de courir après le fric POUR RIEN. Strictement, aucun projet "collectif", point de dessein gigantesque, nul plan riant, zéro but transcendant, rien en idée qui nous dépasserait toutes et tous. Parfois, quelque chose tressaute, non, ce n'est qu'une mégalomaniaquerie d'égoïsme privatisant…La vie Publique agonise et les fêtes "privées" sont privées (effectivement!) de tout déferlement de joies comme de toute grandeur. Non, cela ne sert à tien de revisiter l'existant (sans en vouloir modifier une brindille!) tant que l'esprit collectif, l'intérêt général ou le bien commun ne reprendront pas les choses en main – la civilisation continuera à mourir d'inanition…Sans désir d'ouvrir le vrai bonheur au maximum, de faire fleurir joie et gratitude sur les visages, de cascader le surpassement par désintéressements et émulations généreuses – ces privateasers ne pourront montrer (au mieux!) que des gueules de matons. De matons si tristes… A quoi peut bien servir l'argent sans absolument aucun projet pour autrui ? Tout ceci avoue le manque de SAVOIR VIVRE intensif, la bruitale et autiste barbarie au pouvoir. Ce sont leurs mentalités détraquées qui représentent le danger

Ces dirigeants, aspiré par le gouffre d’un égoïsme sans bornes, se profilent comme les plus dangereux ennemis du collectif. Depuis 30 ans, ce sont eux qui ont causés le plus de dégâts sur Terre. La pire des maniaqueries qui les « mannequinent » c’est de s’adonner, de façon démente, à la drogue dure du fric. Drogue dure sans issue autre que le pire. Faut en arrêter les dealers médiatiques et sevrer tous les camés au pouvoir.  Faudra qu’ils COMPRENNENT d’une façon ou d’une autre !!!

 

Ce n'est pas parce que vous avez infiniment tort ni parce que vous vous prétendez dirigeants – que vous n'auriez pas à apprendre à vivre. Apparemment, vous ne l'avez même jamais commencé cet apprentissage. Et ça se voit !!! Aussi, nous vous remettons–vous et solennellement l'interminable listing des plaintes de la majorité de vos concitoyens pour "régression barbare"…Vous vous prétendez "puissants" ou "dirigeants": nous ne voyons en vous que de pitoyables handicapés toujours plus incompétents. ET QUI ONT VRAIMENT TOUT A APPRENDRE !!!

Et si vous vous y mettiez à la seconde ???

 

(à suivre)

 

vous pouvez trouver une suite sur le site internet  freethewords.org

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article