Les gestes de la gestion ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3987159625_f5407eefc7.jpg

Ainsi, tout ce qui gesticule la gestion s´avoue gestes…prouvez donc le contraire…

 

Vous ne pouvez ? Entrons donc dans le très vif du sujet…Les gestes de la gestion, oui oui du concret, du très physiologique ( et vivrions- nous, en vrai, SANS nos corps ?), du tangible corporel qui se montre sous toutes les facettes...gestes de la gestion en digestion, congestion, ingestion ou suggestion, etc…

 

Cette béance de la gérance ( le porteur de gestion !) se décline, ainsi, du plus prosaïque au plus complexe, par exemple, en :

intendance      

gouvernement

économat

direction

administration

conduite

bureaucratie…etc. Cette béance de la gérance même se retrouvant dans tous les gestes (du latin gestus, fait) de la gestion. Gestion qui se différencie, aujourd'hui, en un très grand nombres de métiers (contrôleur de gestion, analyste financier, directeur de personnel - surtout pas ressources humaines - responsable des services financiers ou comptables, assistant de gestion à la production, assistant commercial etc.) jusqu'à aboutir, sans doute, à la… congestion de la gestion. Le suspense en suspension.

 

Les gestes de la gestion ? Oui il ne faut plus l´oublier qui se retrouvent dans absolument tous les mouvements, déplacements, impulsions, trajets, actions, mobilités de nos vies…Autant dire que tout ce qui concerne :

…circulation, respiration, qui reprend jusqu'à l'eau de la peau et le sens des sens, digestion, jusqu'au moindre muscle travailleur; distribution, jusqu'à la moindre cellule nutritives, ainsi partagée. Etc. Comme les basques d'une course s'enroulerait de plus en plus refermée autour du piquet, auquel elles se sont accrochées… piquet qui éteint et clôt ainsi cette course - telle serait l'activité du Corps social complètement éteinte autour d'une caste

… en plein festin des intestins. Soit en 2013 ?

Les gestes de la gestion ? Oui il ne faut plus jamais l´oublier qui se retrouvent dans absolument tout le corporel…et il suffit d´un seul geste déplacé ( voir l´étymologie de métaphore…) pour déplacer tout le déplacé !!! Le faire carrément changer de place !!! et que cela bouge, se meut, dérange et gêne…mais que les engrenages rouillés de l´absence d´ascenseur social, en fait…tout le reste renait…

 

Oui tout ce qui avait été montré pour l'ossature, la musculature, la circulation et la respiration et leurs respectifs blocages, surgissant lumineusement de ces étranges gestes des digestions (du préfixe di, plusieurs, et gestions). Tous ces propriétaires des propriétés de la vie : prioritaires propriétaires. Ainsi que l'étrange ingestion, en toi, de toute la gesticulation de leur gestion, de ceux et celles qui se prétendent, très cannibalement, gérants de ton ouvre les donc, papes de tes papilles, à sans cesse laper et les claper ensuite. Que de bonnes suggestions de gestions nouvelles…Il ne fait plus qu'urger de purger tout le préexistant : où se trouve, alors, le taxatif du laxatif ? Vous ne voyez pas ?  Il ne doit pas être si difficile, pourtant, de

 

 vidanger le vide.

 

Car une nouvelle gestion en gestation, s'ajoutant aux suggestions de cette nouvelle gestion, pointe…Pour décongestionner toutes ces asphyxiantes gestions rien de moins que l'apprentissage délibéré de l'autogestion généralisée ( le service public revisité !), comme une des préparateurs des changements de mentalités, parmi le fédéralisme et la fin de tout centralisme, l'autogestion par les comités de quartier ou de communes, les services publics très étendus intégrant les ex-usagers, les conseils de travailleurs dans les villes, les pratiques de diverses agoras, etc. - tout dépendant du consensuel consensus où les mots ne nous cachent plus rien !!!

 

Ces observations formant un point de départ et certainement pas un point d'arrivée.

 

Puisque, nous, nous en sommes sorti-e-s et vous toujours empêtré-e-s dans les gestes de la gestion …que vous n´avez même pas commencé à penser… toujours les archi retardataires…vous en êtes encore à en ignorer la prégnance de tant de ces gestes empruntés

 

…Oui oui la gestion copie quel geste qui reste hors de l´écran ?

 

Ce blog est depuis si longtemps sur la piste de telles questions que tant           d´esquisses ne peuvent qu´exister déjà dans les posts tels "Le capitalisme est structuré comme un alcoolisme", "c’est bien le capitalisme punitif qui restreint la vie de tous", "Que paient les trop riches ?","Néolibéralisme – plus aucun rapport entre théorie et pratiques ?(1) et (2)", " On ne peut rien faire sans la croissance : sauf la répartir !", La fin du capitalisme par les cycles ?", "Plus la fiscalité est inégale plus ils la renforcent", " Nous tenir rigueur…ou le moratoire sur l'enrichissement", Le trop riche et le trop pauvre juxtaposés = fin du capitalisme ?", "Pétrifiés : un passé fantasmé !!!", "La concentration des revenus porte préjudice à toute l'économie"… "Comment on ne sait plus penser – agences de notation", "2001- 2011 : décennie des pires décisions ? (1)" "La vie toujours plus chère c'est bien le privé", "Ils vendent "tout" votre argent - comment ?" , "Empêcher les riches de nuire aux pauvres", "La main invisible a tort !!! (1) et (2), "Un libéralisme sans libéralités",  "Diriger un pays comme une routine paresseuse ?", "Ne pas prélever les recettes : actes d'irresponsables politiques ?",  "A quoi "sert" tout cet argent ?",  ou même"L'auto- élucidation permanente de la société par elle-même".

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article