Les pauvres sont généreux

Publié le par imagiter.over-blog.com

017

Lorsqu’une enquête fait surgir le très réconfortant « Les pauvres sont généreux » - le regard fixe, qui a posé la question, ne sait plus quoi dire. Après. Bien différent, du regard fixe, que ce regard multiple qui copie la réalité en son fonctionnement….et nous fait, immédiatement, percevoir le « ce sont toujours les petits qui trinquent »

 

Entre « ce sont toujours les petits qui trinquent » et « les pauvres sont généreux » où se situe l’anomalie ?

 

Et le début d’explication ? qu’en faites vous du début d’explication ? Ce n’est pas tout de remuer une info comme un mantra, un grigri, un objet de possession, un colifichet magique, etc – faut , aussi, savoir la remettre dans son écrin. Ontologique écrin.

 

Les pauvres sont généreux : pourquoi ? Le tout tout début d’explication (on démarre dans le domaine !) c’est que si les pauvres sont généreux c’est parce qu’ils se trouvent en première ligne. Là où les résultats bien présents, pesants et visibles, les conséquences tangibles, palpables et vérifiables des Crises économiques – explosent. La ligne de front inversée : daaaansss les buuuuuunkeeeerrrs mentaux (isolés du réel jusqu’à, parfois, de toutes infos « réelles » !)  trôooooonnnent la centralisation hiérarchique et financière qu’ils ont ooooooossééé appeler « mondialisation ». Leur isolement de la réalité ENTIERE fait qu’ils ne prennent plus QUE des décisions antisociales antivie et antipeuples…donc ils intoxiquent nuisent perturbent pervertissent foutent le chaos tracent la route au déluge – mais sont « à l’arrière » bien planqué(e)s des résultats et conséquences très douloureuses de leurs exactions « privatisées »….

 

Dans ce cadre, les pauvres se trouvent en première ligne, au corps à corps avec le réel …pendant que les médias fous crachotent d’impossibles infos en boucles….et que le milieu où se construit et crée la théorie (ce pré-réel !) se trouve bien chez les pauvres . PARCE QU’ils trouvent en première ligne du réel. Là où se visibilisent les catastrophes et où les impacts trouvent leur corps humain à dépouiller…en résumé…  et tous les résultats d’une politique mondiale INSENSEE qu’ils osent appeler « mondialisation » tellement antiMonde,…Les catastrophes pleuvent du haut. Les sommets déraisonnent. Tout ce qu’ils gesticulent (prétendant décider) ne fait qu’empirer les choses. Ils sont en train de devenir la plaie planétaire….

 

Au niveau du réel,  ce sont les pauvres qui détiennent toute la clé. Or il semble qu’on ne puisse agir que dans le réel…Et…et et…et…hé bé le reste c’est de la stratégie qui ne se dit pas, pendant…

 

Et, pendant ce temps, les pauvres continuent d’être généreux…..

 

( à suivre)

 

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à but non lucratif freethewords.org,   onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3  "Why do we left the left wings ?" et « Rien de plus solide que le solidaire »,  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou, encore,  onglet 3  "Légalité de l'égalité".

Publié dans sociéte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article