Les règles du "jeu" démocratique…

Publié le par imagiter.over-blog.com

2931388574_5bb43324e1.jpg

Qui dit les règles du "jeu" ne voudra jamais les appliquer à lui-même. Mais, très antidémocratiquement, qu'aux autres… Les règles du "jeu" démocratique …font partie de ce vocable biseauté, truqué, falsifié qui "dénonce" qui l'emploie. En clair, dire "les règles du "jeu" démocratique" avoue, à votre place, que vous êtes un virulent antidémocrate et que vous fausserez à jamais les règles du jeu…

N'est-ce pas génial que l'usage des mots "avoue" qui vous êtes en vrai ?

Dire les règles du "jeu" démocratique admet, par son phrasé même, que vous n'aimez pas la démocratie et que vous ne serez loyal en rien. Un exemple ?

n        Mais vous n'avez que moins de 30 % des votes et vous imposez au 70 % majoritaire, et sans débats, sans consultations ni discussions préalables, vos décisions "minoritaires"…

n        Hébêêê! Gagastroummmmpppch ! gogo archiiiiiiiiiiiiigogolll! Arg! Vous ne CONNAISSEZ pas les "règles " du "jeu" démocratique …

Nous non plus, d'ailleurs ! moi guère plus! personne, en fait ! puisque ces "règles" n'existent pas. Uniques fruits éphémères des lubies incohérentes et des caprices irresponsables qui refusent tout net de REPONDRE à toute question pertinente. Bref, son cynisme trop court avoue trop vite que ce n'est qu'un monologue, que ça fonctionne à sens unique, que c'est unilatéralité road. Ce qui demeure d'immensément risible dans la dépravation cynique, que dénude le vocable des règles du "jeu" démocratique, c'est le fait que le (la) contaminé(e) ne puisse rire qu'à part (on partage pas la joie!), séparé(e) de tout, enfermé(e) dans son aliénation. Ah oui! s'aiguillonner le cerveau d'illusions (je les ai bien eu, bien trompé avec "mes" règles du "non-jeu" démocratique – que je vais changer tout de suite, d'ailleurs!)…et toute la navrante pantomime de qui se croit glorieux de se priver de plus de la moitié du réel, maso contraint sans "ce qui met du jeu" dans la liberté, qui se croit très malin sans le vérifier en feedback, etc. Bref- effectivement, ne CONNAIT pas du tout les "règles " du "jeu" démocratique. Qu'il/ elle professe si abondamment, par ailleurs…

Le cocasse casse aussi (servi par qui reste "désintéressé", uniquement:comprenne qui voudra !!!).

 

Règles édictées au fur et à mesure des toquades sans mémoires ou des fantaisies refusant tout dialogue – donc sans le moindre sérieux, sans aucune raison, logique ou réflexion - vous pourriez détricoter qui utilise cette parole de fausse monnaie. Si aisément…

 

Mais les nuisances se sont trop vite répandues…

Voyez…

Depuis que les médias écervelés ont foutu le chaos absolu en toute chose par une incapacité structurelle à penser, par une inaptitude ontologique à l'intelligence – nous avons vu pleuvoir de ces vocables insensés. Les "règles " du "jeu" démocratique sont une lubie lunatique d'un médiatique – vous l'aviez compris. Voir la maladie en face permet de trouver la thérapie: faire de la démocratie un "jeu" est pire que du méphistophélisme. Et comme nous savons les médias irresponsables et fuyant, frénétiquement, toutes les conséquences de leurs gesticulations désordonnées (la catastrophe systémique 2008- 2009 c'est BEAUCOUP de leur fait: croyez-vous qui soient "aptes" à l'admettre?) – nous additionnons beaucoup TROP de coïncidences. Depuis que les médias s'occupent TRES MAL (faute de vision d'ensemble, d'esprit synthétique!) de quoi que ce soit - tout déraille…

 

Solutions ?

Commençons par arracher de ses pattes folles des pans entiers de la civilisation…

Politique ?

La vraie politique qui ne doit se former que sur de réelles agoras, qui ne doit se parler que "publiquement", qui ne peut se "réaliser" que dans du physique concret – retrouvera les voies du Corps national, du Corps social et de tout l'humé humain…dès que plus aucun média (sauf le papier !) ne viendra faire "écran" entre les citoyen-nes et le politique. Dessaisissez les médias de toute prise de décision collective, expulsez-les de TOUS les circuits de décisions, vous verrez nombre de perversités disparaître, A l'instant. Comme par enchantement. Ne sont-ce pas, d'ailleurs, là, les règles du " bon fonctionnement " démocratique ?

Bon fonctionnement n'est pas un "jeu". L'exact contraire en fait: sans "arbitraire" si vous daignez comprendre…Jouer demeure plutôt voué aux enfants, aux loufoqueries et aux caprices. Protégés - dans un environnement sans conséquences, s'entend…

Vous voyez dès que vous appliquer de la "pédagogie" à qui en a le plus besoin (les médias plus que détraqués!) vous niquez toutes leurs nuisances…

 

La démocratie est arithmétique, loyale et juridique !!!

Jamais au grand jamais médiatique…

 

Comment, vous ne CONNAISSEZ pas ses "règles " du "jeu" uniquement antidémocratiques ??? Ben c'est du propre !!!

 

(à suivre)

 

vous pouvez trouver une suite sur le site internet  freethewords.org

 

Publié dans sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article