Les yeux de la pluie

Publié le par imagiter.over-blog.com

2172525284_5861e30449.jpg

Il y une façon d'écrire qui fait voir le monde au fur et à mesure que vous formez les lettres. Les images courent ensembles et escaladent votre stylo venant se déverser tout au bout de la plume sur le papier. Il faut apprendre à ne pas brusquer le phénomène, ne plus faire comme si l'on savait tout avant même de savoir, conserver de l'espace libre et disponible en soi afin d'accueillir le nouveau. Et permettre à ce nouveau, de trouver assez de distances, afin d'effectuer ses sauts périlleux argumentaire qui nous changent de l'intérieur…

 

Les yeux de la pluie  ? Vous ne les voyez pas encore ? Autant dire que vous n'êtes pas ouvert-e-s au monde, soit juste politiquement correct -e-s. Et ces abusives fermetures à tout, égarés dans les vérifications permanentes des conformismes, des lois-casino du ça se fait pas (et pendant ce temps aucune des vraies Lois ne peut agir !). Oui matons du millimètre, si laxistes pour eux et brutalement cruels pour les autres (meurtrir à ce point et sans légalité les autres pour des apparences, non cela ne se fait point, ce n'est pas "socialement normal" que le politiquement correct !)

 

Le "socialement normal" va détrôner le politiquement correct – celui-ci étant démontré de cruauté inouïe. Recouvrir toutes les tortures, les injustices et les illégales inégalités à coups d'hypocrisies verbales, non cela ne se dit pas. Créer de fourbes alibis, des excuses inadmissibles, des diversions scandaleuses, décharges

Exonérations exemptions quittances dégrèvements Justifications déloyales. Non le politiquement correct est d'une incorrection la plus totale. Plus que répugnant. Voulant faire croire qu'il protège les faibles il les écrase encore plus en fait.

 

Ce que le "socialement normal" ne pourra jamais bifurquer, inverser, ni rater à ce point.

 

Les yeux de la pluie ? Vous ne les sentez et ressentez pas encore sur tout le corps ? Les décalages des complets alcooliques à l'idéologie que sont les conformistes justement ne leur permet jamais de voir ces merveilles, ces somptuosités, ces vraies sensualités de la conSensualité ressentie et partagée…

 

Jamais ils ne découvrent le monde tel qu'il est mais le recouvrent de leurs inefficaces routines salissantes. Le vrai est qu'une plume désintéressée, vigilante, débarrassée d'un moi excessif et d'un ego encombrant nous offre, seule, le tout bourdonnant de l'univers entier – est donc que la plume écrivant lui/ nous OUVRE le monde. L'image congelée se déchire et la réalité entière apparaît. Nous sommes de plein pied avec le réel, il se déroule à mesure que nous avançons. Tel un palimpseste dont l'encre sympathique nous dévoile tout. Les yeux de la pluie s'ouvrent à chacune (dans chacune) des lettres que nous formons. Dans chacun des sons que nous articulons…

 

            C'est bien simple - Il y une façon d'écrire qui fait voir les yeux de la pluie…

 

…vous pouvez, ici, vous rapprochez du "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation). Qui aime tant un accès direct à la vraie vie …Comme vous le feront ressentir quelques unes de nos plus récentes techniques, sur ce blog : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "S'empreint d'embruns", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!", Quelles formations ont suivi les transformations ?","Vous est-il arrivé de regarder votre estomac ?", "Les points d'appui ?", "Rideau d'eau", "Détectivé ?", "Quand naissons -nous ?", "Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "… intelligentil", "Tant d'instants ?", "Elle excelle", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Empreintes", "Un regard pour autrui", "Rendons le futur plus fort", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé""Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", " Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!", "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes. Aussi, "Comment le développement personnel tourne au savoir- faire révolutionnaire ?" du 9 juin 2011…Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à notre service, etc…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans corps des langages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Miche 02/08/2012 07:11


C'est joli ça !


Mots et musique !



imagiter.over-blog.com 02/08/2012 18:24



merci de cette si matinale pensée # ***