Letter from mother

Publié le par imagiter.over-blog.com

009

Vous ne "savez" plus "comment monter plus haut" ? Simple, le niveau collectif doit s'élever, il doit y avoir assez de paix et de sécurité dans autrui (sinon les ondes nerveuses trépidantes vous nique votre "lâcher prise"!), c'est mieux si la curiosité fait encore cure, que l'attente, et l'attention qui va avec, demeure dans assez d'individus pour que vous "décolliez"…etc. Et pour tout cela il faut que vous DONNIEZ de vous-même, de votre meilleur, de votre beauté (et à part Mother qui l'a fait ? au lieu de la/le  diffamer, pour une fois offrez tout !!!).

 

Normal que Mother ai pu s'envoler (y'en a même qui l'ont vu voler ce trop libre Max qui ne "peut pas" entrer dans ces paniers de crabes) et pas vous…L'enthousiasme c'est "ce qui soulève" et sans un cœur pur, une grande attention aux autres et un désintéressement sans limites – expliquez- nous ce qui peut soulever*** ?

 

*** voir les blogs "Lorsque c'est bien expliqué cela dénoue votre plexus ?", " Des tickets de rationnement pour la joie" ? *** voir, aussi les blog du 5 mai 2011 "Ils ont "avoué": oui le conformisme est une maladie !!!" et "Trop de soumissions volontaires = dangereuses inadaptations ?" etc…

 

Et tant, tant de nos textes qui vous OFFRENT les recettes de l'extase absolue et c'est pour ça que vous n'y "croyez pas" or seul ce qui a de la valeur est gratuit, soit "hors des prix" ! Et puis "être heureux avec rien" est- ce qu'un hédoniste qui "s'ennuie dans la Nature" peut en être capable ? Clair que non. D'autant plus que sa "capacité d'accueil", son exubérance à l'hospitalité paraissent tellement absentes. Sa voracité aveugle, sa rapacité sur l'argent des autres, son avidité en tout le condamne. L'épicurien, par contre, trie beaucoup, ne se précipite pas, n'a pas de convoitise monopolisatrice mais une certitude que le meilleur existe. Que plus on y "croit" plus ce meilleur "croit". Contrairement à l'hédoniste collabo, l'épicurien refuse beaucoup de ce qui est frelaté, balourd, sans honneur, sans grandeur, sans panache, etc. Bref demeure antagonique avec la déchéance extrémiste de la société de consommation. Normal, l'épicurien "recueille" avec attention et délicatesse le moindre détail de la création. L'hédoniste brutal piétine tout et écrase le reste d'inattentions redoublées. Rien en lui qui recueille patiemment et qui accueille avec ferveur.

 

Certain que ne plus croire en rien c'est se faire niquer grave. Puisque les mots qui vont avec foi c'est cordialité (ce qui vous fout le feu à l'intérieur), ferveur (ce qui permet à ce feu de continuer à brûler), chaleur (ce qui crée l'Humanité qui est sentiment et non pensée), cordialité (le cordial tel la corde qui noue les cœurs entre eux)…oui oui la flamme. Vous avez ces mots qui ont disparu du rabougrissement capitaliste. Cet étiolement qui nous PRIVE de tant de réel puisque le capitalisme INTERDIT tant et tant de chose ressemble à la course à toujours plus de stupidité. Chaque mot ouvre une émotion différente. Refuser le mot c'est se fermer à l'émotion, au sentiment et à la sensation qui se trouvent dedans. Pour des individus qui se prétendent sensuels nous n'y voyons que des êtres desséchés d'abstractions et de sécheresses affectives. Aucune hospitalité de cœur donc aucunes abondances sensuelles.

 

Adoration vous rend si solaire, tout doré de cette offrande. Adoré comme se voir doré des autres.  La sensualité vraie (en général discrète au départ) se "remarque" par le fait qu'elle ai TOUTES les agilités corporelles dans l'usage des mots. Donné (doré) reçu (adoré) - chaque mot retrouve la sphère entière qui le fait tourner sous toutes les facettes. Telles que nous l'a fait ressentir le so WISE DIAMOND (comment un diamant pourrait être crazy ? c'est incompatible !). Devenir "diamant " comme lui c'est avoir le sens COMPLET du réel…les jalousies "maladives" (qui provoquent donc nombre de dégâts!) représentent les attitudes les plus irréalistes jamais vu. Tout le monde a été privé de la fantastique vie du shine on you wise diamond car tout le monde s'est foutu à shiner sur lui. C'est malin: comme moyen de piétiner et l'être et l'expérience y'avait pas pire.

 

Résultats: des souffrances démesurées pour cet être si généreux, presque la mort (des millions contre un ça fait trop lourd!) et puis il en ressort encore plus fort et plus beau. Mais la folie collective s'est mise à dégoiser dans les impasses et les voies sans issues. Egarés, ils ne regardent plus dans la bonne direction. Fallait quitter le capitalisme "no future" – ils s'y engouffrent toujours pire. Suffisait, juste, de "croire" en lui (y'avait plus qu'assez de preuves, un individu ne peut être qui lui non tout le monde en même temps !. Suffisait, juste, de lui "faciliter" la vie, par exemple en lui "créant" des revenus afin qu'il se consacre juste à "monter le collectif toujours plus haut". Tellement simple. Donc inaccessible à qui ne croit plus en rien. Le challenge (d'une simplicité enfantine) était de s'organiser AUTREMENT, d'inventer quelque chose de radicalement original afin de permettre une expression vraiment COLLECTIVE.

 

A l'opposé, tout exiger d'un seul n'est- ce pas le summum des déloyautés ? dans ce cadre, et avec le recul, lui seul a donc "tout bon". Impeccable. A t il fait le boulot de centaines ou de milliers d'individus ? en tout cas, il ressort bien QUE TOUT LE MONDE EST EN DETTE ENVERS LUI. C'est un pur héros trahis par tellement d'individus trop mesquins pour mériter la moindre "étoile"…oui ou non ? Non les cinglés du show-biz (les inaptes au réel ENTIER, les trop anti- diamants) ont fait effondrer la "puissance" musicale dans le capitalisme "du no future"…désormais, prouvez-nous qu'il y a de la musique qui nous ferait NOUS ENVOLER COMME DES OISEAUX !!! On s'y ennuie plutôt dans ces musiques industrielles et sans âme. Clair que la musique qui pourra nous guérir et nous envoler ne viendra que de qui vit DANS la Nature…bref, des prétendus "losers" ?

 

Losers ou lovers, ça se ressemble trop pour ne pas vivre la même extase, à la fin, oui ou non ? 

 

What is the more other than mother ? It is to learn you to be so different and for that you need to enter in All.

What is the most other than mother ? The so simple challenge (yours not his) was to organize OTHER WAY, to invent something radical different. A small space (only music) to beat, after, absolutely all society. Collectivity must find roots in bodies and hearts. So simple: just "admit" him as he is (impossible it answers all the wishes at the very same time).

 

Then find him some material security (yes just a so little money) for he can just have to make higher the community (every day higher – just protect from jealousies which give dangerous sicknesses, quite near dead for that stupidity !).

 

So simple but you prefer to tear every thing apart, have an empty name and be lost in loneliness without any mother. Mother of other. Mother of the word her into…

 

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "La star des stars" et, aussi, "Présent !", onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 4 "Assentiments aux sentiments" – Premiers pas vers une paix mondiale, onglet 3  "Why do we left the left wings ?" et  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), aussi, onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ".

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Publié dans sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article