Livrez- nous le passage

Publié le par imagiter.over-blog.com

 

 

6298220677_4a5fe9a4cc.jpg

Mais dans quel passage faire passer le passage ? Montagne, plaine, col, tunnel, sous l’eau, dans les airs, à ras de pâquerettes ? Et si ce passage est passage il se passera aussi bien de notre aide


Livrez- nous le passage manque, donc, totalement de logique…il ne loge dans rien…aucune raison ne peut le défendre…ce n’est plus que du langage « performatif » (lorsque dire c’est faire)…et si nous n’y croyons goutte – il ne se passera rien…pas plus de passage passé que de bretelles aux nuages !!!


Métaphore de concepts ? Nombres d’esprits qui se sont rétrécis à un réalisme de verre d’eau – ne supportent donc plus la haute mer de la vraie pensée…les monologues qui les prolongent ne se contentent plus que de langage performatif – je dis cela existe – sauf qu’il n’y a plus personne pour l’entendre !!! Pauvres réalistes en solde !!!

 

 Ecoutons- les… le jeu devient le maitre de tout savoir …bien pourquoi pas…il faut bien « du jeu » dans les bielles si l’on veut que le moteur tourne…et le langage magnifique a « beaucoup de jeux » entre ses courroies, ses poulies, ses articulations et sa syntaxe...l’empire performatif va alors asséner « si l’on ne joue pas l’on perd à tous les coups »…sans principe de contradiction, il ne peut y avoir de vraie pensée…la pensée en actions « gagne » à être connue …c’est donc ce jeu trop étroit pour contenir un raisonnement qui perd tout !!! Puisqu’il impose des règles qu’il s’empresse de ne pas suivre !!!

 

à quoi jouez- vous là…les corps crient là l’indétermination, le flou, le vague, l’indéfini, l’insécurité du n’importe quoi, le confus, l’imprécis oui oui l’indécis – rien qui ne permet de claironner « si l’on ne joue pas l’on perd à tous les coups » - c’est clairement qui le dit qui perd tout !!! Le jeu ne peut être le maitre d’aucun savoir : trop improbable, indéterminé ou indétectable…aucune autorité intellectuelle dans son magma d’aléatoires et d’indécisions, dans ses approximations si farfelues !!!

 

Quelles pitreries dans qui se prétend si sérieux – que de bouffons en costards cravates…que d’autorités illégitimes…oui que de règnes illégaux…

 

Dans cette vaine société de désinformation nul qui ne sait plus très bien qui « perd » et qui « gagne »…en vrai !!! Oui en vrai de vrai qui « perd » et qui « gagne » !!!

 

…sauf qui le vit

 

le triomphe grandiose revient, trop clairement, aux hyper créatifs…

 

…et les défaites piteuses et étroites à qui ne s’est voué qu’à l’argent !!!

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans Victoires**

Commenter cet article