Lorsque la Bourse est absente de la Société c'est la prospérité pour tous !!!

Publié le par imagiter.over-blog.com

4538539300_4300712480.jpg

Aussi inorthodoxe que cela puisse paraître – ce sont les périodes où la Bourse est très absente de société qui sont les périodes les plus prospères pour tous. Et celles où elle est très présente, les plus appauvrissantes pour la majorité. Seule une infime minorité en tire son épingle.

 

Voyons, les U.S.A. – le pouvoir d'achat réel y a baissé de 97 % depuis 1980…Si ce n'est un massif appauvrissement ? Que vous faut-il donc ? Afin d'obtenir la réalité de cet effondrement de la prospérité qui reste le contraire de la richesse, ne pas s'occuper des taux nominaux, mais se préoccuper de ce qu'un dollar (ou un euro)  "peut acheter" en 1970 et en 2011…Dans les années 1970, pour un franc français soit un peu plus de 0,15 centimes d'euros, vous pouviez avoir une baguette de pain, un café ou un petit paquet de cigarettes…Incroyable, n'est ce pas ? En 2000, avant le passage à l'euro, vous pouviez, encore, obtenir quelques menus articles pour 1 franc. Soit 0,15 centimes. Le café ou le pain étaient en équivalence, plutôt, vers 0,40 centimes…Désormais c'est, au moins, 4 fois plus…Or c'est cela la vraie prospérité : tout ce que vous pouvez obtenir avec peu d'argent !!! En 2011, pour 0,15 centimes d'euros, vous n'avez plus rien du tout…vous n'avez donc plus un réel "pouvoir" – d'achat !!!.

 

Et que l'on ne se trompe pas – cela n'a rien à voir avec les possibilités de l'euro… Uniquement avec le fait que lorsque la Bourse est absente de la Société c'est la prospérité pour tous !!! Prospère (du latin prosperus "favorable") qui introduit la notion de bonheur (la richesse qui rend heureux, de santé, de confiance et de moral au beau fixe – le bien être y supplante les avoirs. Avoir accès à suffisamment de choses pour se sentir bien…En 2011, nous avons la richesse très triste. Pas se leurrer ce sont d'amères joies bien trop forcées…PLUS PERSONNE NE SE SENT PROSPERE…

 

Ainsi, en Europe, les Trentes Glorieuses (1945- 1975) ont été vraiment prospères (mêmes s'il y avait à lui reprocher des décisions dans d'autres domaines) – alors que l'Humanité était bien moins riche. Aujourd'hui l'Humanité est bien plus riche mais la prospérité a fuit…Normal, avec la chute hallucinante du pouvoir d'achat (réel – ne pas s'occuper des chiffres non pondérés)…oui avec cette dramatique perte d'aisance dans l'accès aux biens, dans ces sources de ressources ouvertes, avant, partout. Il y avait moyen d'avoir des moyens !!! Surtout avec une tranquillité morale que, cette fois-ci, nous étions heureux mais aux dépens de personne…Que nous pouvions "partager", sans arrière pensé, ce "sentiment" (non manipulable) de rester prospères, demain aussi !!!

 

L'intrus ? Eh bien ! c'est tout trouvé…C'est lorsque la Bourse est absente de la Société c'est la prospérité pour tous !!! C'est le système bancaire (ces marchés, vous savez) qu'il faut se réapproprier tout entier !!!

 

Le film Thrive parcourt tout ce périple – même s'il reste faible sur les solutions – mais, en tout cas, fermer la Réserve fédérale et, en filigrane, abolir la Bourse, y demeurent…

                                                          

                                                           …d'incontournables solutions !!!

 

 

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité", onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article