Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie

Publié le par imagiter.over-blog.com

 

359207010_416ad78f49.jpg

 

Si vous faites la liste (toutes classes sociales confondues) de tout le mal qui est déversé chaque seconde sur chacun de nous – vous risquez de vous sentir encerclés de pestilences. Dans cette déchéance collective qui admire encore autrui ressemble à un dôme très brillant qui attire le soleil. Il y a quelque d’infiniment propre à admirer. Un désintéressement salubre.

 

Il eut y avoir des dérapages, comme les fans. Ces admirations qui se croient » propriétaires absolus et prioritaires de l’objet de leurs admirations »….mais tous ces personnages qui ne savent absolument plus admirer c’est, à côté, un gigantesque désastre social. Aucune société ne peut se dire « durable » sans admirations. Puisque plus de modèle formateur (qui donne forme au développement adolescent et qui informe sur les méthodes de savoir). Plus de transmission et nous assistons, donc, à cette société farfelue. Où les médias ne transmettent plus que des gamineries. Des politiciens qui se noient dans des infantilismes au lieu d’aborder les projets fondamentaux, non, ce n’est plus supportable. 2 solutions : soit écarter de médias chacun-e d’entre eux qui ne feraient « que » des commentaires people – soit ne maintenir que les débats sur les projets « politiques et sociaux » de société…

 

Si financiers (ou stars devenues financiers si calculateurs), médias ou politiques se vautrent ainsi dans les déshonneurs c’est qu’elles n’admirent plus personne. Du passé ou du présent .Le manque d’exigences qui en découle nous laisse en face de cette civilisation qui pourrit, trop vitre, par le haut. Si en vous vous avez de l’imagination vous ne vous laissez pas aller comme cela !!!.Le manque béant d’admirations avachit toute la société (sans espoirs de se redresser ?). C’est devenu trop pandémique pour laisser indifférent !!!

 

Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie. Ca veut dire que c’est une maladie que l’on refuse encore de soigner. Ne plus savoir admirer se montre comme une inaptitude grave, une carence humaine, un défaut social invalidant, une incompétence à la civilisation – qu’il s’agit de guérir. Au lieu de s’acharner sur les êtres « admirables » !!!

 

Le fait que dans tous les débats, soient (par des moyens peu reluisants et parfaitement déloyaux) soient évincés tous les êtres brillants – n’est certainement pas un acte glorieux. Tiens prenez, un débat sur la démocratie, seront (si anti démocratiquement ) étouffées les voix originales. Afin d’entrer, trop souvent, dans une inactivation généralisée des consciences qui ne permet plus aucune action EFFICACE. Allons akllons, ne faites pas semblant d’éviter le fait qu’il sévit, actuellement, une dangereuse « guerre à l’intelligence » (devenue très prohibée !!!). Seules les décisions DECISIVES comptent. Elles seules changent les choses. C’est même pour cela qu’il y en a de moins en moins. Et cela « suicide » nettement la civilisation. Les faux semblants (déguisés en fausses « décisions ») peuvent envahir les médias, ça ne change rien à la réalité.

 

Dont un des piliers actuels demeure LES CARENCES ADMIRATIVES. Ou admiratrices.

 

Bon, vous vous dites c’est plutôt dans les hautes sphères. Regardez donc autour de vous. L’épidémie à dénigrer tout le monde, à n’admirer personne, se répand de plus en plus. Et sont pris comme de bonnes attitudes ces comportements très anti sociaux. Et est « écrasé » comme un disque dur tout le meilleur collectif. Et n’est plus trié toutes ces exigences positives qui aident chacun-e à se surpasser. L’auto avachissement collectif (autorisé par ces autos collectifs – vous voyez si ça tourne en rond suicidaire !. Comme si trop d’esprits « voulaient » (sans pouvoir le dire mais le prouvant par des actes éloignés) la destruction de l’espèce humaine. ?

 

Reproches lourds devant tout chefs d’œuvres, agressivités devant la beauté, pulsions de griffes devant les beaux discours, saccages partant du bout des doigts devant tous raisonnements bien charpentés. On dirait que la majorité de la société ne supporte plus l’excellence, la vivacité d’esprit, l’exubérance de vivre, le vif argent si véloce du bon esprit…Les soi- suant élites actuelles ne sont trop constituées que de personnages grossiers de cœur (les mots dits grossiers, dans certaines bouches ne le sont jamais !!!) n superficiels, effondrés moralement, si déloyaux, tricheurs et menteurs, sans culture ni pensée véridique – qui ne peuvent, à l’évidence, appartenir à une élite. Ni aux meilleurs.

 

Quasiment tout est répugnant chez elles/ eux. Comment voulez- vous « admirer » de tels êtres ?

 

Tandis que sur les 14,3 millions de bénévoles tant d’êtres sont « admirables » et on ne nous les fait toujours pas connaître. Cette négligence volontaire devient intolérable. Elle mine la société et avoue donc que les vrais voyous sont bien au sommet de :la société. Qui nous cache le meilleur de la société pour pas que (par comparaison) ils ne nous indignent et écœurent encore plus. Ces voleurs déshonorés de l’argent des autres (stars, banquiers, traders, publicitaires ou politiciens) représentent bien une déchéance anti-sociale. Ce sont de clairs ANTI MODELES. Et nous avons besoin de modèles.

 

Les plus évincés des médias sont l es vrais scientifiques, les grands penseurs, les vrais écrivains, des artistes et les existences incarnées – vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi ?

 

Toujours la terreur fébrile du haut illégitime de la société que (par comparaisons avec ces êtres à facette splendides) ils ne soient plus perçus comme pas du tout admirables. Mais bien sordides, minables, sans grandeur, sans vision, sans intelligence…

 

Mais, vous qui vous « oblige » à relayer cette déchéance ?

(Ré) apprenez à admirer les héros de l’époque (sûr qu’il y en a INFINIMENT PLUS chez mes pauvres que les riches) !!! ne vous privez plus des « meilleurs » !!! Veuillez à vous permettre les plus beaux, les plus grands et les plus emplis de bonté !!!

 

Bref, tournez le dos aux imposteurs des medias Et ADMIREZ, sur les 14,3 millions de bénévoles les êtres « admirables ». Ajourez- y les vrais scientifiques, les grands penseurs, les vrais écrivains, des artistes et les existences incarnées.

 

Ca fait un bon paquet déjà.

 

Et exigez leur présence immédiate dans tous les médias. Ce clair retour de « l’ascenseur social » vous offrira le « tri comparatif » ou, évidemment, une flopée d’imposteurs médiatiques actuels...

                                                                       ne feront plus le poids !!!

 

ils distillaient (si sournoisement – « s’avouant » nos vrais ennemis en fait !) la maladie de ne plus savoir admirer. Clair qu’ils ne peuvent en être la guérison !!!

 

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article