Lorsque pivotent les mentalités: crépuscule de la "psychologie individuelle"

Publié le par imagiter.over-blog.com

 

 

2317332430_bab1a9e01b.jpg

Lorsque pivotent les mentalités: crépuscule de la "psychologie individuelle".

 

Hier médias et économie ne vantaient que la "psychologie individuelle" (je gaspille tout ce que je veux, je suis l'exigence capricieuse qui a le droit à toutes les irresponsabilités). Aujourd'hui, malgré les déloyaux barrages des indignes profiteurs, malgré des déversements exorbitants de pollutions idéologiques est clairement en marche "la psychologie collective" (tout pillage est un gasPillage, nous n'en voulons plus du tout,  faut peut- être augmenter de 50 % la production agricole mais c'est déjà fait, 50 % de détruit et de gaspillé à la production, faut donc ramener la "psychologie individuelle" à la raison)…

 

Et dans tous les secteurs de la société le téléphone arable tinte. Surgit les claires compréhensions de la "psychologie collective": les profits sont des "coûts" comme les autres. Votre hystérie compulsive peut les brailler comme chefs d'œuvre, ces profits, désolé, ça ne prend pas, faut tout ramener à la globalité, au collectif. Dégaine plus profit si tu peux pas prouver que ton "profit" ne "coûte" rien à personne. Que c'en est un vrai de vrai. Désolé, lorsque la flagrante concomitance de licenciements et de sur-profits intervient, on se dit tiens, comme du temps des esclavagistes (ils ont vendu leur chair humaine sans rein partager avec elle ?). Tiens les macs qui vendraient leurs prostituées (à part que si ce n'est pas "volontaire" ce n'est qu'un abus de position dominante et donc une sorte de viols et que nous ne voulons plus des licencieux licenciements).Etc.

 

 La "psychologie collective" est en train d'effectuer des merveilles, plantant du plus que neuf, du radicalement nouveau, partout, dans tous les concepts, dans la plus minuscules attitudes, dans le mot le plus terre à terre. Rien ne lui "échappe". Dès que la "masse critique" (le point où cela bascule, s'inverse, se renverse, etc) sera suffisante la "psychologie individuelle" sera plus nue que la vérité. Et elle ne supportera pas de se voir.

 

C'est pas après elle que les déchus maquereaux de la pub et du marketing s'acharnent tant ? Si vous ne trouvez pas 10 délits, c'est 100 après le déshonneur de vivre sur l'argent collectif – la pub c'est une pollution point barre, vivre sainement c'est sans. Plus de "psychologie individuelle" abolie, submergée par les flots de répugnances et de dégoûts qui vont grimper en flèche. Le vernis joli des pubs dégoulinant, soudain, de toutes les laideurs,  existentielles comprises.

 

Et, quasiment du jour au lendemain, qui se voyait, ouvertement, traité de crétin pour mener une vie simple (donc favorable aux autres, qui aident les autres et ne leur nuit pas) par les détraqués médiatiques (dont les vies innommables se montrent défavorables aux autres, foutant partout le désordre parmi ces autres et leur nuisant énormément) – va se voir glorifié. Félicité d'avoir été si tranquillement en avance. Applaudi d'avoir maintenu le point d'horizon pour que nous avancions dans sa trop bonne direction. Bravo, trop bravo, le cycliste qui ne fait déjà aucun bruit, mais ne tue pas l'air vital. Bravo le piéton qui aide la nature à se reconnaître en nous et n'a pas la sournoiserie de te foutre sa poubelle chimique dans la gueule. Bravo les simples de vie (et millionnaires d'esprit) qui sèment la Fête gratuite autour d'eux, qui offrent, généreusement, des oeuvres, mais leurs gaietés, leurs conversations, leurs énergies si réconfortantes. Bravo les bénévoles puisque vous vous arrêtez, tous en même temps, 2 jours, au 3ème tout le pays est paralysé, bravo les services publics puisque les profits sont des coûts et qu'il n'y aucune raison mature pour que ça profite toujours à quelqu'un. Qu'au contraire, si ça profite à personne ça va profiter à tout le monde. Bravo la vraie économie qui revient, en force, pour abolir l'autre, économiser l'économie c'est la gigantesque thérapie collective déjà embrayée. Bravo le social (le social qui est le sang même de la société) et dont des détraqués l'avaient limité, bestialement, à la maladie (sécurité sociale) ou aux douleurs (assistante ou éducateur sociaux)…alors qu'il y a, aussi, la dimension "d'amour social" (l'amour qui transcende tous les autres ; apprécier gratuitement les autres dans le sens de ne rien attendre en retour), l'amour aimable mais ferme envers les anti- sociaux capitalistes du hideux "tout pour moi et rien pour les autres »…

 

Basculent les mentalités… « La psychologie individuelle » n’ayant plus comme supporters que les escrocs du marketing et de la pub – se trouve bien à bout d’arguments qui tiennent la route. On ne fait pas une société en restant chacun enfermé chez soi !!! Tout le monde roi dans son bunker. Et toute collectivité de pensée et de parole plutôt exclue du fonctionnement social…

 

« La psychologie collective », en renversant, si puissamment et joyeusement, tous les concepts  (comme nous continuerons à en témoigner) –

occupe déjà tout le futur.

 

Sans que beaucoup s’en rendront compte les images de ce monde vont chavirer et basculer.

 

Vous avez une idée de ce que seront les nouvelles ?

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ".

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Publié dans sociéte

Commenter cet article

gun 23/04/2011 11:12


surprenant et très innovateur

en fait, si beaucoup comme toi disaient tout
aujourd'hui serait "un jour nouveau"...
le passé n'est que passif, l'affronter courageusement c'est le réduire à "une part de nous" qui ne nous empêche plus du tout de nous
libérer
affranchir
EMANCIPER !!!
yes Jerri can


KriGlo 23/04/2011 10:09


...Oui je crois que nous venons de passer un cap effectivement...
Par exemple :
Je n'ai plus de réseau télévisuel mais la nouvelle campagne de la Société Générale ne m'a pas échappé...enfin nous nouveau slogan...." L'esprit d'équipe" c'est ça non ?!
...
Demander donc à Jérôme Kerviel de revenir "rejouer" dans l'équipe...lui qui été sacrifié...
...Mais bon...
Oui je fais TRES ATTENTION aux publicités car les agences de pub sont créatrices de modes et à défaut...suivent de prés les vents nouveaux...les courants porteurs...
puisque les publicitaires sont une pépinières de Francs Maqs et suivent certains codes...
...
Je ne peux saluer ce fait mais il me semble que cette fois-ci...on va vraiment "jouer" collectif...et au delà des sportifs...c'est le staff technique...l'encadrement et tout le public qui va
participer...et l'équipe dirigeante va se faire déborder dans un 1er temps avant de reprendre les choses en mains...par un team directionnelle différent...
...
On sais comment cela fonctionne...Cela a TOUJOURS fonctionner comme cela depuis des lustres et des lustres ( unité des temps druidique équivalente à 5 ans) depuis des générartions...depuis des
millénaires...
...
MAIS...mais ce collectif...le collectif qui est en train de naître...a évolué...est plus mature et ne croit plus depuis belle lurette dans les médias qui non pas informent mais désinforment...
Cet esprit collectif devient PLANETAIRE et passe toutes les frontières et barrières qu'on veux lui imposer...de grès ou de force...
...Net Watcher...je constate OUI...le début d'un changement...et les politiques comme à leurs habitudes sont en retard non pas d'un train...mais d'un trajet long courrier...voir d'un vol
interstellaire pour certaines chose...
Le raisonnement de certains politiques est abscons et obsolète et c'est la raison pour laquelle ça va passer...cette transition de l'individualisme va se faire...
Il faut aussi se dire qu'une mise en pauvreté extrême de la société est AUSSI un moyen de penser collectif...Si cela a été produits par une caste obscure...c'est à mon avis pour des raisons
Nationales...afin de justifier une désintégration de la Communauté Européenne...
...mais cela fonctionne tellement bien que ce sont tous nos sociétaux qui DEJA...en pâtissent...à travers le monde...
...
Bien au delà de la prévision voulue...c'est notre chance...
ce dépassement...ce débordement...
...mais cette fois-ci ON NE LÂCHE RIEN...
avant d'avoir eu ce que à quoi nous aspirons...
...Puisque nous savons qu'il faut que ce soit juste et équitable pour chacun d'entres nous sinon...
...une chape de plomb nous tombera dessus...
...
On Ne Lâche Rien...pacifiquement...
...et dans la joie et la bonne humeur...ce serait mieux...
Et comme dans ce pays...tout finit en chanson....
"On lâche Rien,on lâche rien,on lâche rien ON-LÂ-CHE- RIEN"
...
http://www.youtube.com/watch?v=tN0ipJq9nac&feature=player_embedded