Lorsque vous est reproché…de n’avoir rien à vous reprocher

Publié le par imagiter.over-blog.com

2715731095_a75b3d1679.jpg

Nous voulons partager une impression persistante. Nous avons bien l’impression que nous soit, longitudinalement, reproché…de n’avoir rien à nous reprocher. Ce que nous trouvons être qualités (faire toujours son maximum, se remettre en question, rester exigeant, préférer l’honnêteté intellectuelle aux médias déshonorés, demeurer autonomes jamais parasites des autres tels les trop riches !) sont traités comme les pires défauts…

 

Ce que certain-e-s maintiennent « que le SEUL crime dans cette société déchue est de ne pas consommer », et qui nous apparaissait si contradictoire, trouve, sans cesse, des nouvelles preuves…NOUS AVONS CESSE D’ETRE DANS UNE SOCIETE DE DROIT. Certains ne respectent plus la loi donc la loi n’existe plus. La « dérégulation » mais qu’économique – l’aveu est de taille ! – est le plus fort des anarchismes jamais vu, le nihilisme le plus sociopathe jamais décelé, Les ennemis de la société sont à la tête de la société et seul le conformisme le plus teigneux permet la survie de ces illégalités flagrantes !!!

 

Ainsi la spéculation LA DELINQUANCE LA PMLUS COÛTEUSE A LA SOCIETE est félicitée. Par contre, exposer les conséquences délinquantes, anti sociales , anti démocratiques et financières sur des millions d’individus – où là c’est traité en délinquance…La pub, la délinquance par le mensonge matraqué et la tricherie en tout (les 14 % de surcoûts avec les stupides emballages c’est vous – contre votre gré – qui les payer, par extorsions simples !) c’est félicité au point de nous infliger la déchéance de fourguer des « prix » à ces actes délinquants….Mais de vouloir stopper cette décadence ça c’est réprimé, pas de prix pour les vrais humains qui veulent guérir la barbare pandémie capitaliste…et.

 

ETC.

 

La litanie d’un monde à l’envers peut beaucoup se poursuivre mais vaut mieux ne jamais oublier que PENSER C’EST SAVOIR MONTRER LES TRAJECTOIRES…le capitalisme refuse les lois, toutes les lois, vous ne trouverez jamais plus virulents anarchistes contre tous les gouvernements. Alors que la sagesse pluriséculaire a perçu qu’il faut prévoir le moyen et long terme, le sale gosse capitaliste trépigne la bêtise indéfendable du court terme. Il impose la pire des stupidités sociales (déréguler) pendant que Jean Pierre Trichet délire mou à dire que « sa mission c’est de réguler les salaires des …pauvres »…Les revenus très dangereux des trop riches (pour un monde fini !) ne rentrent pas dans sa tête d’oiseau lunatique.

Si une seule personne peut, ainsi, trouver un seul Reproche « raisonnable » contre nous/ moi ?

 

Ce n’est pas fini - sur ce blog et le site gratuit ****nous avons démonté toute la pensée de gangster du capitalisme. Il ne reste plus un seul de ses concepts debouts. Tous appartenaient aux escroqueries courantes…Qu’en reste-t-il après nous ? Et, qu’importe que votre délinquance mentale ne veillent pas voir les faits en face – cette attitude forme, déjà, un aveu juridiquement recevable

 

Donc…

 

Plus de loi offre demande, pas d’auto-régulation ni de main invisible, fin du mythe du capitalisme supprime les pauvretés ils les augmentent, fin du mythe, aussi, du privé serait plus performant que le public, il coûte tellement plus cher à la société que tout public (au rendement supérieur), fin des propagandes telles la croissance crée l’emploi elle est trop volée par les indignes spéculateurs pour en créer, fin du mythe du capitalisme répartit au mieux les ressources et les talents il est le pire des gaspillages que l’Humanité ai connue. De plus, les Bourses comme créatrices de richesses sont démasquées, ce ne sont que d’irrationnelles parasites de l’économie réelle, C’est un anti – démocratisme complet (illégal oui que le capitalisme) il ne répartit pas les plus values dues uniquement au travail et sa productivité, les banques qui font de vos dépôts ses crédits ne les rémunèrent pas, mais dévalisent, vos dépôts (à moins que, pire, les prêts ne soit que scripturaires, que des mots sur du papier que vous « remboursez » en vrais billets !). Le capitalisme est un vrai anti- savoir, un assaut de BETISE (aucun grands esprit n’a soutenue cette fumisterie) ,de plus, l’enfantillage qui décrédibilise ce système est « privatiser les bénéfices et nationaliser les pertes ». A-t-on déjà vu pire loufoquerie ?

 

Ce bref survol est preuve juridique que le capitalisme est un fiasco intellectuel complet. Qu’il doit « dégager » des circuits de décisions pour incompétence dangereuse. L’Histoire le retiendra comme un intégral irrationalisme, « croyant » en l’argent métaphysique surgi de nulle part, que le « monde n’est pas fini » et qu’on peut se passer de la Nature si…antinaturelle qu’elle en serait décor artificiel, à part de nous et ne vivant pas la même vie que nous, oui oui ou bien à une farfelue main invisible et autres élucubrations…en plus que d’être le système le plus infantile, débile, sordide ou bête jamais connu…Rien n’y est défendable aussi ne fonctionne-t-il qu’à massifs coups de DENIS DU REEL. Ce pourquoi ce toxique système est, surtout, devenu un problème de santé publique…si l’Humanité veut survivre elle doit s’en guérir vite…

 

Alors – est ce qu’une seule personne a pu trouver un seul Reproche « raisonnable » contre nous/ moi ? Que du reproche…d’avoir rien à nous reprocher ?

 

Vous comprendrez (même si la gaminerie du star system vous a cramé le cerveau pas beau !) que nous préférions un milliard de fois plus nos vies que ces étalages d’échecs existentiels (dits « success stories » !) partout au sommet.

 

 

(à suivre)

 

****** site gratuit oui -   trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à but non lucratif freethewords.org,   onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir", onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou, encore, onglet 2  "Présent !",  onglet 1 "Remue ménage", onglet 4  "Nul n'est  nul",  "Où trouver encore du sérieux ? " ou bien, aussi,  "Je ne parle plus à qui a raison", enfin,  onglet 3  "Rien de plus solide que le solidaire" ou "Légalité de l'égalité".

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article