Lutter statistiquement contre le chômage ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

49477488_72cd82660a.jpg

Lutte contre le chômage oui oui ça existe : il s'agit, en 25 ans, d'avoir changé 32 fois de formules statistiques afin de parvenir à qui travaille plus d'une heure par semaine n'est pas chômeur (exemple britannique affubler du sobriquet "masser les chiffres")…

Donc réduire le chômage ce n'est que déguiser, tronquer tromper, travestir, biaiser, dissimuler, brouiller, escamoter, manipuler, les  statistiques du chôge. Quel dur labeur que de lutter "contre" le chômage. Enfin, "pour" mais "contre" la réalité chiffrée, claire et nette, de son existence massive…

Tellement d'autres biais existent afin de se rendre compte des insultes permanentes que les financiers crachent sur les travailleurs. Travaillez plus pour que nous gagnions plus … Travaillez plus pour gagner moins, nous avons pris la différence…Ainsi le rapport emploi plein à temps partiel : le temps plein est en voie de minoration. Déjà plus d'un salarié sur 3 est en temps partiel…le chômage suivant le temps partiel quand plus de la moitié de la population va-t-elle se voir réduite au chômage ?

Eh bien ! les statistiques vont aider fortement dans cette oeuvre. Du fait de son dysfonctionnement même  ? En effet, si un reçoit 1 million de dollars et l'autre, seulement, 1000, tous 2 recevront 500 500 dollars. Qui peut se plaindre ? De quoi foutre le trouble dans toutes les têtes... Refuser tous les points de vue sayuf un (la pensée unique) c'est aboutir à des "les plans d'ajustement" des uns qui refusent de savoir qu'ils sont des "plans de désajustements" pour d'autres. Sur le papier ça va tout régler disent –ils et la règle vous arrive comme famines, tuberculoses, choléras, morts énormes d'enfants…etc

Si vous êtes sous-développés par le développement de l'autre, qui est le moins développés des deux ?

Tous ces politiques qui ne pensent qu'aux trop riches ne peuvent plus comprendre rien à l'intérêt général et ne forment plus que des chefs de clan à la surdité psychique alarmante. En conséquence, un monde politique autosuffisant , qui n'a plus besoin de rien d'autre que son discours auto-référentiel permanent !!!

Que voulez- vous qu'ils entendent à la réalité étasunienne (si truquée par Hollywood) où 6 salariés sur10  touchent des salaires inférieurs aux salaires d'il y a  un 1/4 de siècle alors que, durant ces mêmes 25 ans, la croissance étasunienne a été de 60 %…La majorité (60% ) est clairement spoliée. La loi y veille et accélère même ce rythme…

De plus, à l'intérieur de ce travail (lorsque vous en avez), règne la même "gouvernance par la délinquance" que dans ce qui est, si improprement, affublé du mot "mondialisation" (sans l'écrasante majorité des populations ça ne fait plus grand monde !)…Ainsi, sur chaque million de violations des lois du travail, côté patronal, il n'y a que 13 000 condamnations de prononcées, mais juste à des amendes dérisoires…la dépénalisation des crimes économiques les protègent du pénal et du correctionnel pour les dissimuler dans l'administratif…de nouvelles unités de mesures et de comparaisons doivent émerger : ce serait, dans les cas visés, "le taux de spoliation du salarié". Pour ces viols de son droit du travail c'est du carrément 80% (76,92 %) !!!

Autre lieu du monde, une enquête sur 17 pays latino-américains étale que pour 3 individus sur 4 la situation économique leur semble empirer ou stagner. Qui semble obtenir une écrasante majorité contre lui ? le système qui se prétend unaniment désiré ? Se tromper à ce point tient de l'insistance à régresser en tout !!!

Un autre choc comparatif devient de penser, yeux bien ouverts, à ces 50 vols à main armée qui totalisent 5 millions de dollars de  et ces 2 braquages de 2 directeurs spéculateurs de banque jouant l'argent des autres, qui totalisent, eux, 70 millions de dollars  - qui est le plus voleur ? Les statistiques vous induiraient-elles à toujours plus mal répondre ? ou, tout au contraire, l'arrière boutique du capitalisme ne peut plus, comme encore en 2006, demeurer dans l'invisibilité. Le développement de l'image le montre bien tel qu'il est !!!

Le capitalisme aura commis tellement plus de mal que de bien – et le point aveugle que, puisqu'il existe, il aurait le droit à toutes les prévenances et euphémismes ne marche plus. Il ne fait plus que cacher tout ce qui aurait pu exister à sa place tout autrement.

 

La réalité n'est plus du tout de leur côté elle témoigne, massivement, contre eux…

Œuvrer dans des "groupes de réel" (voir le blog de ce titre) permet, alors, de vivre l'époque -  "en temps réel".

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuitsfreethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité", onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans economie et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article