… mais non, mais oui…

Publié le par imagiter.over-blog.com

115262512_0417c20a3c.jpg

mais si Simenon ne nous embrouillait pas, sans cesse, mais si mais non - est-ce oui ou non à la fin, Simenon, si mais non…sinon non ? Mais oui, mais non …mais non, mais oui…sioui oui ?… lors est-ce alors ou dès lors, lors - et qu'en ferions- nous lorsque ? Que ?

 

mais si Simenon ne nous brouillait pas, sans cesse, mais si mais non – nom tout d'un puzzle, d'un casse-tête, d'une énigme…nous entrons dans une hypothèse, si "si", si oui - et nous voici brinqueballés, cahotés, secoués, débattus, agités dans tous les sens…c'est-à-dire sans plus aucun sens, plus de sens n'y a sens… mais oui, mais non : trop gigotés tous deux pour se décider clairement.

 

Optons-nous pour non (allons- nous nous précipiter d'incohérentes enjambées) – tout sonne pareil. Si nous disons non ce ne sera pas oui. Voyage stoppé net avant même d'avoir commencé. Trop féminin/ masculin à la fois : si mais non, oui mais non, Siménon ! Toutes désorientations garanties…

 

Une affirmation négative – une négation affirmative, oui oui tout comme l'absurdité insensée de la "destruction créatrice" – si vous détruisez, usez de la technique de la terre brûlée, ôtez toute vie à la terre qui fut arable, assaillez l'eau de mortels pesticides, tuez l'air, assassinez l'eau vive, menacez exagérément la flore et la faune, arasez les forêts, etc.- sûr, qu'il n'en restera que destructions…à la limite, cette "destruction créatrice" peut œuvrer dans les concepts. Ainsi, faut-il virer le capitalisme (cet irrationnel idéalisme !) des idées sociales afin de créer une nouvelle civilisation – mais ce ne sera pas en rasant, détruisant ses institutions et ses bâtiments, le moyen le plus efficace d'y parvenir : mais en les utilisant de tout autre façon… mais non, mais oui?

 

Nier n'est pas affirmer – comme les nihilistes au pouvoir voudraient nous le faire croire (et la Bourse fourmille de tels nihilistes – rappelons que "nihiliste" est l'autre nom de "terroriste" ! CQFD ?)…et renier n'est certainement pas confirmer. Oui, assurer, garantir, ravitailler, certifier, authentifier – ne se trouve surtout pas chez les grands "négateurs" des médias mercenaires (vendus au plus offrant – et sans garantie de probité d'information !)…rappelons que "négateur" est l'autre nom de "sociopathe" ! CQFD ?

 

Ainsi, l'anormale crainte de ces protagonistes envers ce qui est "police" (pas normal leur hystérie, ma pov' dame !) s'avoue complètement dans ce ballet incessant et tout tremblant…dans ce sinon qui sinue dans les sinoques nuées…éternuées … mais si mais non, mais si mais non - est-ce oui ou non à la fin, Simenon !!! C'est ouistiti, c'est titi oui, c'est-y un oui, sinon non ? Mais si mais non, mais si mais non - est-ce oui ou non à la fin, Simenon !!!

 

L'énigme bien résolue …

                                                           …c'est bien eux qu'il faut foutre au trou !!!

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans gouvernance mondiale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lejournaldepersonne 04/10/2012 11:59


c oui - mais ça fait du bien de savoir comment dire non en complète indépendance...


vidéo parlante aussi...

imagiter.over-blog.com 09/10/2012 06:20



exact