Manque de feu ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

doors light my fore

 

8163998416_61f44e0888.jpg

Un peu comme manque de bol, de discernement ou de moyen…nous y englobons l’ardeur sociale, l’engagement envers les autres ou le sens de responsabilité pour la société… Le manque de feu,  allons ? A en redresser le buste de la combustion – le feu ne peut que demeure ce « foyer » - ce focal un peu oublié, qui a permis la survie humaine dans les temps premiers…

 

Voici qui change complètement le regard… Manque de feu, alors comme manque d’allant, de motivations ou d’à-propos ; manque de bol, d’esprit d’analyse, de chance ou de chien, etc…

 

Oui nous souffrons, cruellement, d’un manque alarmant de chaleur sociale, de flamme collective, de désir de vivre ensemble, de projets en commun, de verve et de spontanéité ( recuits de calculs…) etc.…chacun de ces mots bafoués par des insensibles cyniques, des inconscients irresponsables, d’immatures fardeaux, d’handicapés de l’humain, etc. – aura été dit poésie donc irréalisme ( ??? ) …cela n’a rien à voir et…plus grave…

 

Puisque c’est de la survie dont il s’agit : Il y a eu maldonne intégrale sur la fonction du poète – ce ne sont pas les émollients diseurs de vapeurs incertaines, ce n’est pas le rêveur de flous et d’approximations, ce n’est pas, non plus, le remueur de vocabulaire pour ne rien dire, certainement point l’irréaliste intégral, qui plane à des milliers de kilomètres, etc ( trop d’etc.)…oui c’est tout LE CONTRAIRE : nul ne dit plus précisément le mot adéquat, nul ne le sertit mieux dans un ensemble de sons qui en représentent sa « formule mathématique » toute, nul n’est plus transparent et réaliste que lui…voici qui grince nombres de préjugés et fait tomber en miettes nombres d’imposteurs…ceci est d’autant plus retentissant que nous n’avons pas vocation à poésie, mais usons de cet art comme d’un savoir très pointu et si fiable parmi les autres…

 

Ce pourquoi nous « savons » tant que le poète se prouve l’archer virtuose du feu concentré…il nous jette de la flamme dense, chaque mot arde de toutes les planètes…au lieu de paragraphes longs, de démonstrations très structurées – claque le fouet de la brièveté qui résume tout à la perfection… que de temps perdu et gâché pour n’avoir point voulu admettre l’évidence…le poète reste le porteur de tous les feux et foyers, le gardien de la lumière (dernier feu à mourir)…qui peut, même, mériter un mot nouveau ( même s’il existe déjà maos pas dans ce sens) : le pyrophorique…celui qui porte bien le feu …oui tel pyrotechnie (le feu dans tous ses éclats) et phorie comme euphorie….

 

Manque de feu ? Sans doute – le règne unique du sociopathe monomaniaque obsessionnel de la finance – alors que jamais, dans aucun coin de l’univers, nulle part sur la Terre, en ses océans, montagnes, déserts, vergers, ses règnes végétal, minéral ou animal, etc. n’a été décelé la moindre trace, le plus infime fossile d’un équivalent « argent et monnaie » - et que donc (fin du syllogisme) c’est grand idéalisme, forte rêverie, filandreux lunatisme, inadaptation à la réalité vraie, etc – bref, une incompétence complète au réel global…voyez-le oui « croire » que cet argent soit plus réel que tout le réel (et aie de la valeur intrinsèque et non par l’arbitraire du signe !) …il va bien falloir secouer – et énergiquement – les énergumènes qui poursuivent de telles chimères…plus que loufoques enfin…le poète, lui, par contre, n’a jamais quitté un pouce de réel !!! Comme quoi les idées fausses peuvent amener à un quasi suicide collectif…

 

Issu(e)s d’un versant plus scientifique, raisonnement structuré et argumentaire étoffé à l’appui (oui la Raison demeure supérieure !!!) nous avions reconnu dans la démarche poétique une clarification très laser de la réalité. A ranger auprès des méthodes scientifiques notoires. C’est si scientifique que de « savoir » lancer la flèche du sens qui dépasse le lopin d’une vie !!! Des milliers d’années de malsaines stupidités et d’injustices sordides balayées – nous n’y voyons plus qu’un gigantesque retard collectif

 

                 A n’avoir jamais su utiliser une arme si efficace du savoir !!!

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends

Le si rare moment de la jubilation ?

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

 

Publié dans sociéte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article